Publicité

« Ottawa s’en lave les mains ! »Arrivée des travailleurs saisonniers étrangers - Luc Thériault                  

IMG 04861
La venue des travailleurs saisonniers étrangers est souhaitée par nos producteurs, et avec raison, car notre sécurité alimentaire en dépend.

IMG 04861

Chaque printemps, 16 000 travailleurs étrangers déferlent dans les fermes et les usines de transformation à travers le Québec pour aider à produire fruits, légumes et autres aliments locaux. Le Bloc Québécois se réjouit de l’arrivée de ces travailleurs, mais regrette que les mesures annoncées par Ottawa pour leur accueil sanitaire soient nettement insuffisantes, et que ce soit les producteurs agricoles qui portent l’entière responsabilité de la quarantaine de leurs employés.

« La venue des travailleurs saisonniers étrangers est souhaitée par nos producteurs, et avec raison, car notre sécurité alimentaire en dépend. C’est inacceptable que le fédéral fasse assumer par nos producteurs agricoles leur propre responsabilité gouvernementale. Et en plus, s’ils n’y arrivent pas, nos producteurs vont écoper de grosses amendes. C’est le monde à l’envers !  Le Québec confine ses régions, mais Ottawa va envoyer des travailleurs faire leur quarantaine chez nos producteurs, plutôt que de les prendre en charge dès leur arrivée et de les envoyer sur les fermes après la quarantaine » explique Luc Thériault, député de Montcalm.

Effectivement, dans les mesures annoncées aujourd’hui, on peut constater que :

·         Aucune quarantaine ni aucun test de dépistage de la Covid-19 ne seront faits avant le départ des travailleurs de leur pays d’origine.

·         Aucun test de dépistage ne sera fait à l’arrivée au Canada.

·         Rien n’est prévu (comme un formulaire par exemple) pour être certain que les travailleurs connaissent et respectent les consignes de santé et de sécurité par rapport à la Covid-19.

·         Aucune inspection des lieux prévus pour la quarantaine ne sera faite avant l’arrivée des travailleurs.

Le gouvernement fédéral impose donc aux producteurs de gérer et d’assumer la stricte mise en quarantaine de tous les travailleurs saisonniers. Devant une telle demande, Luc Thériault se désole : « Vous rendez-vous compte du défi que ce sera pour nos fermiers? »

Pour le chef du Bloc Québécois, Yves François Blanchet, le gouvernement doit resserrer ses mesures : « Pour éviter l’apparition de foyers de propagation, il faut prendre des mesures appropriées. Une quarantaine et des tests systématiques de dépistage de la COVID-19 sont le minimum acceptable. S’il ne procède pas ainsi et refuse d’entendre raison, le gouvernement en assumera seul la responsabilité et en rendre compte au Parlement. »

  • Créé le .