DSC 0452

Il y a des gens qui ont à cœur l’intérêt des citoyens. Depuis fort longtemps la plupart des gens croient que la route 158 est la plus dangereuse au Québec. Éh bien ils ont tort et royalement.

Grâce au travail acharné de M. Normand Martineau et sa ténacité, nous avons maintenant un réel portrait de la situation.

En effet, bien que les ministères aient tout tenté pour noyer le bébé, finalement M. Martineau à reçu du Ministère du Transport du Québec la liste des accidents.

Surprise : dans tous les cas, la 125 est plus dangereuse que la 158.

Voici les tableaux :

125 entre St-Esprit et Chertsey

30,8 KM

Nombre de gravité

Année

Grave

Léger

Matériel majeur

Matériel mineur

Mortalités

Total

2004

13

42

107

33

2

197

2005

11

55

90

23

4

183

2006

3

51

101

22

3

180

2007

7

43

105

25

5

185

2008

4

45

119

31

3

202

2009

2

54

92

32

5

185

2010

5

44

66

27

1

143

2011

4

47

89

36

2

178

2012

3

47

66

32

2

150

2013

2

42

58

22

1

125

2014

2

44

65

23

1

135

2015

1

47

76

21

2

147

2016

58

74

33

1

166

2017

2

34

90

25

2

153

2018

2

49

97

35

4

187

61

702

1295

420

38

2516

158 Entre St-Esprit et Joliette

32,8 KM

Nombre de gravité

Année

Grave

Léger

Matériel majeur

Matériel mineur

Mortalités

Total

2004

7

22

34

12

4

79

2005

4

20

28

13

3

68

2006

6

13

33

9

3

64

2007

6

16

48

16

3

89

2008

7

26

38

6

3

80

2009

1

27

46

15

4

93

2010

3

32

35

16

1

87

2011

3

35

40

19

1

98

2012

1

28

26

19

74

2013

2

25

40

12

1

80

2014

1

19

38

13

2

73

2015

5

28

50

19

2

104

2016

17

28

11

1

57

2017

2

20

41

15

1

79

2018

21

40

17

2

80

48

349

565

212

31

1205

% Route 125

55,96%

66,79%

69,62%

66,46%

55,07%

67,62%

% Route 158

44,04%

33,21%

30,38%

33,54%

44,93%

32,38%

Total

100,00%

100,00%

100,00%

100,00%

100,00%

100,00%

Selon les données du ministère, la route 125 est largement plus dangereuse que la 158.

Bien que les terrains soient expropriés depuis le début des années 60, à peu près tous les députés ont promis ce prolongement, mais le dossier semble ne jamais avoir été pris au sérieux. Depuis ce temps, la réglementation a grandement changé particulièrement en respect à l’environnement. Donc tous les plans et devis doivent être refait, heureusement, le député de Rousseau, M. Louis-Charles Thouin et le premier ministre ont promis le prolongement de la 25.

Si l’on se fit à l’annonce du MTQ pour les projets 2020-2022, nous pourrions peut-être prévoir une pelletée de terre en 2022, avant l’élection

À suivre…

1000 caractères restants