Au cœur du Congrès national du Bloc Québécois :

Luc Thériault et la délégation de Montcalm

delegagtionMontcalmMartin Bouchard, trésorier de Montcalm Stéphane Handfield, délégué au Congrès Luc Thériault, député de Montcalm Yves-François Blanchet, chef du Bloc Québécois Monique Gagné, présidente du Bloc Québécois de Montcalm Sylvain Chartier, délégué au Congrès Jonathan Côté, délégué au Congrès

Le Bloc Québécois de Montcalm s’est illustré lors du Congrès national du Bloc Québécois qui s’est tenu en fin de semaine à Sorel-Tracy. La délégation, qui comptait notamment en ses rangs le député Luc Thériault, la présidente Monique Gagné et l’avocat en immigration et conseiller municipal de Mascouche, Stéphane Handfield, s’est illustrée de diverses manières.

En tant que Leader parlementaire de la formation politique, Luc Thériault a fait au nom de ses neuf collègues députés du Bloc le rapport de l’aile parlementaire. « Nous sommes dix. Ils sont 328. Dix députés à Ottawa qui ne font aucun compromis quand vient le temps de défendre les intérêts des Québécoises et des Québécois. Dix députés qui, entre les intérêts du Canada et ceux du Québec, n’hésitent jamais. Nous, c’est le Québec et le Québec seulement. C’est ça, le Bloc Québécois. Dix députés face à 328. Ce qu’on veut, c’est ce que le Québec veut. Parce que ce que le Québec veut, le Bloc le veut. » a déclaré à cette occasion Luc Thériault.

Monique Gagné, présidente de l’exécutif du Bloc Québécois de Montcalm s’est pour sa part fait élire au Bureau national du parti qui en est, en quelques sortes, le Conseil d’administration. « Je suis une indépendantiste depuis longtemps, une fervente bloquiste, probablement depuis la fondation du parti. Je sais que nous pouvons faire élire entre 20 et 30 députés à la prochaine élection et j’ai l’intention de contribuer à faire ce qu’il faut pour y arriver » a-t-elle déclaré dans son discours prononcé devant les Bloquistes provenant des quatre coins du Québec.

À l’issue du Congrès, Luc Thériault s’est dit ravi de sa fin de semaine : « Notre parti est uni et soudé. On a l’énergie qu’il faut pour se faire entendre à Ottawa et faire bouger les choses en faveur du Québec » a-t-il conclu.