img 0915 86e8a
Dans ses rencontres avec ses concitoyens, Jean-Yves Cloutier, le candidat au poste # 5 de la municipalité de Saint-Liguori, leur explique ce qu’il entend par «améliorer la démocratie municipale».

Celle-ci sera un fait lorsque chaque citoyen sera représenté par son conseiller au sein du conseil municipal. Actuellement, dans plusieurs municipalités de la MRC de Montcalm, tous les citoyens élisent un maire et tous les conseillers. Pour que le conseiller puisse représenter un citoyen, celui-ci doit élire son conseiller.

Lorsqu’un citoyen a un problème, il va voir le maire pour régler son problème. Or, ce qui serait préférable, c’est d’aller voir son conseiller car c’est lui qui le représente.

Comment faire que cela devienne une réalité ? En divisant la municipalité en districts électoraux. Chaque conseiller serait élu par un nombre défini d’électeurs. Et si, à la fin de son mandat, l’électeur n’est pas satisfait du travail de son conseiller, il n’a qu’à voter pour un autre conseiller. 

Aux électeurs qui lui disent que diviser la municipalité en districts  électoraux, c’est pour les grandes villes comme Montréal, ou même Joliette, le candidat Cloutier lui donne des exemples de petites municipalités qui appliquent ce principe de « démocratie municipale ». Ainsi, dans la région Lanaudière, des petites municipalités comme Saint-Esprit (1957h.), Saint-Thomas (3291h.), Sainte-Mélanie (3073h.) et Saint-Alphonse-de Rodriguez (3197h.) l’ont déjà fait. Alors, pourquoi pas dans Saint-Liguori ?  

Je veux élire un candidat qui veut améliorer la démocratie municipale, je vote pour un conseiller vraiment indépendant. Au poste de conseiller  # 5, je vote pour Jean-Yves Cloutier.