Publicité

 

Entrée en vigueur de la vaccination obligatoire : Suspension attendue de plus de 900 employés du réseau de santé lanaudoise prévue le 15 octobre prochain

« Ça fait plus d’un an que la CAQ règles de vieux problèmes du réseau à coup de lois spéciales : Délestage du personnel, obligation de travailler à temps complet, temps supplémentaire obligatoire, report de plusieurs congés, annulation de certaines semaines de vacances, et j’en passe. Et là, monsieur Legault s’apprête à suspendre des centaines de ses fidèles employés qui ont gardé le fort tout au long de la pandémie et du même coup, accentuer la pression sur les membres du personnel toujours en fonction », explique Simon Deschênes, président du syndicat des travailleuses et travailleurs du CISSS de Lanaudière - CSN.

csn
Le Syndicat des travailleuses et travailleurs du CISSS de Lanaudière - CSN déplore le fait que, malgré le contexte de pénurie généralisée de personnel, le gouvernement se soit entêté à aller de l’avant avec la vaccination obligatoire, ce qui accentuera dramatiquement les bris de services. Cette décision unilatérale est d’autant plus incompréhensible que la couverture vaccinale du personnel est déjà très élevée et que d’autres moyens sont disponibles pour assurer la protection de la population et des travailleuses et travailleurs du réseau de la santé et des services sociaux.

Le 15 octobre prochain, c’est plus de 900 employés non vaccinés du CISSS de Lanaudière qui seront suspendus sans solde. Bien que l’on reconnaisse les bienfaits de la vaccination, nous avons prévenu le gouvernement plus d’une fois au cours des dernières semaines que de rendre la vaccination obligatoire dans le contexte actuel comporte trop de risques pour un réseau déjà à bout de souffle. Il aurait pourtant été possible d’offrir l’option du dépistage pour le personnel non vacciné. On l’a fait au cours des derniers mois, et cela fonctionnait bien. Le syndicat rappelle que la vaccination à elle seule ne peut pleinement protéger les travailleuses et travailleurs contre la COVID-19. On doit aussi mettre tous les moyens en place pour assurer une pleine protection du personnel et des usagers dans les milieux de travail. Le gouvernement rend la vaccination obligatoire, mais il rabaisse les mesures de protection du personnel qui étaient déjà en place dans le réseau. On comprend mal cette décision.

« Ça fait plus d’un an que la CAQ règles de vieux problèmes du réseau à coup de lois spéciales : Délestage du personnel, obligation de travailler à temps complet, temps supplémentaire obligatoire, report de plusieurs congés, annulation de certaines semaines de vacances, et j’en passe. Et là, monsieur Legault s’apprête à suspendre des centaines de ses fidèles employés qui ont gardé le fort tout au long de la pandémie et du même coup, accentuer la pression sur les membres du personnel toujours en fonction », explique Simon Deschênes, président du syndicat des travailleuses et travailleurs du CISSS de Lanaudière - CSN.

« Nous trouvons périlleux, dans les circonstances actuelles, de mettre à mal un réseau fragilisé depuis de nombreuses années », souligne Patricia Rivest, présidente du Conseil central de Lanaudière – CSN.

« Il est dommage de constater que ce sont, encore une fois, les usagers qui subiront les conséquences de possibles bris de services dans Lanaudière », conclut-elle.

À propos

La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) compte plus de 120 000 membres dans les secteurs publics et privés, dont plus de 100 000 du réseau public de la santé et des services sociaux, partout au Québec, et ce, dans toutes les catégories de personnel. La FSSS est la plus grande organisation syndicale dans le secteur de la santé et des services sociaux et dans les services de garde. La FSSS-CSN agit en faveur d’une société plus équitable, plus démocratique et plus solidaire.

 

  • Créé le .