DSC 0283
Chaque année, la Journée nationale de l'enfant est célébrée le 20 novembre. Depuis 1993, cette journée nationale est fêtée partout au Canada pour souligner l'adoption par les Nations Unies de deux documents sur les droits des enfants, à savoir la Déclaration des droits de l'enfantLien externele 20 novembre 1959 et la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfantLien externele 20 novembre 1989.

Par la ratification de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant en 1991, le Canada s'est engagé à veiller à ce que tous les enfants soient traités avec dignité et respect. Cet engagement sous‑tend que les enfants doivent avoir la possibilité de se faire entendre, d'être protégés contre les dangers, de voir leurs besoins fondamentaux comblés et de réaliser leur plein potentiel.

La Journée nationale de l'enfant vise à célébrer les enfants en tant qu'acteurs de leur propre vie et au sein de leur collectivité et en tant que citoyens actifs pouvant et devant contribuer de façon significative à la prise de décisions.

Dans un court discours, le maire Jean-Pierre Charron, a rappeler que chaque enfant a des droits entre-autres de vivre dans la dignité et le respect.

Afin de souligner la journée internationale des droits de l’enfant, la Municipalité de Sainte-Julienne a organisé une marche symbolique chaque année depuis 2014 mobilisant les jeunes et leurs enseignants des écoles primaires de Sainte-Julienne, ainsi que les enfants et éducateurs (trices) du CPE Pastelle. Plus de 500 personnes ont pris part à cette marche incluant la présence de certains citoyens et organismes du milieu. Cette année, pour la sécutité deux marches étaient organisées, une le matin à partir du pavillon Bouron d'or et une dans l'après midi pour les Explorateurs, évitant ainsi les jeunes de traverser la 125.

En plus, d'être une occasion pour bouger, les organisateurs offraient pommes et barres tendres aux jeunes.

1000 caractères restants