Allinace Civique Sainte-Julienne
C’est dans la semaine du 11 septembre dernier que l’Alliance Civique de Ste-Julienne a distribué son programme électoral dans tous les foyers de la municipalité.

«Son accueil fût très positif et les commentaires reçus des citoyens reflètent tout particulièrement son aspect réaliste» souligne M. Michel Marchand, le candidat à la Mairie de cette équipe se qualifiant d’incorruptible.

Toutefois, l’accusation directe d’un élu, M. Normand Martineau, à l’effet qu’un point figurant au document et abordant un Programme d’aide à la propriété pour les nouveaux arrivants était illégal fût proférée lors de la dernière assemblée du Conseil, le 2 octobre.

Le chef de l’Alliance Civique de Ste-Julienne explique :

«Premièrement, notre équipe a fait ses devoirs et regardé ce qui se faisait ailleurs dans de nombreuses municipalités de la province. En second lieu, nous avons aussi consulté les avis légaux et limitations en la matière. L’accès à l’administration par les nouveaux élus permettra de cibler adéquatement ce qui est adaptable et faisable pour notre municipalité sans pénaliser l’ensemble des citoyens.

De plus, il n’y a rien d’illégal à proposer une politique d’accueil en respect des règlements et des lois, et tel que stipulé dans notre programme, selon des critères précis. En cela, sauf exception, les citoyens l’ont parfaitement compris.

Notre volonté est d’aller de l’avant avec une conviction de bâtisseurs, et notre programme est réaliste et basé sur notre capacité de payer. L’Alliance Civique de Ste-Julienne veut faire une campagne électorale propre et n’est nullement intéressée à sombrer dans la critique gratuite envers ses concurrents politiques. Ça n’avance à rien et, au contraire, notre équipe souhaite la meilleure des chances à tous ces gens qui s’implique pour le bien de la communauté juliennoise», termine M. Marchand.