Publicité

LE PARTI CONSERVATEUR DU QUÉBEC PRÉSENTE CINQ CANDIDATES DANS LES RÉGIONS DE LANAUDIÈRE ET DES LAURENTIDES

Le chef du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime, était de passage à Saint-Eustache aujourd’hui afin de présenter cinq candidates à l’investiture conservatrice dans Lanaudière et les Laurentides, en vue de l’élection du 3 octobre prochain.

IMG 5335
Gisèle DesRoches défendra les couleurs conservatrices dans la circonscription de Rousseau. Bachelière en droit de l’Université de Montréal et formée en gestion des ressources humaines, Madame DesRoches cumule plus de 20 ans d’expérience en service-conseils en gestion de la rémunération et en équité salariale auprès des entreprises et de leurs dirigeants ainsi qu’auprès d’organisations publiques et parapubliques. Elle a également été candidate à trois reprises dans la circonscription de Montcalm pour le Parti conserva- teur du Canada.

« Je désire servir mes concitoyens du comté de Rousseau, et ce plus que jamais dans la période tumul- tueuse actuelle. Il m’importe de travailler pour eux, de protéger leurs droits et leur avenir. J’ai à cœur leur sécurité personnelle et financière, et cela passe par des actions concrètes pour la reprise économique de notre belle région. »

Québécoise d’origine péruvienne établie dans la province depuis ses 17 ans, Gala Durand sera candidate dans la circonscription de Mirabel. Analyste senior en assurance qualité chez FX Innovation depuis 2017, Madame Durand réside à Saint-Marthe-sur-le-Lac depuis plus de 15 ans. Sensible à tout ce qui touche à la liberté pour avoir vécu dans son pays d’origine sous la menace d’un groupe terroriste d’extrême-gauche, l’immigration est un enjeu qui la préoccupe, sans oublier les dossiers locaux, qu’elle connaît bien :

« Je suis la preuve vivante qu’il est possible de vivre une intégration harmonieuse et positive de l’immigra- tion. Comme future députée, l’immigration sera d’ailleurs l’un de mes principaux chevaux de bataille. En plus de défendre la liberté de toutes mes forces, je me ferai également la voix de dossiers très concrets, terre à terre et pertinents à notre comté, par exemple l’amélioration de la fluidité du trafic sur la 640 et les soins à domicile pour les personnes âgées. »

Image diOS
Maman, scientifique, enseignante et entrepreneure, Grace Daou sera la candidate de la formation politique dans la circonscription de Blainville. Détentrice d’un baccalauréat en biochimie et d’une maîtrise en sciences du département de physiologie de l’Université de Montréal, Madame Daou est spécialiste de l’hy- pertension et des maladies du cœur. Après avoir évolué dans le domaine de la science au CHUM et avoir œuvré en tant qu’enseignante auprès des jeunes, elle a décidé de poursuivre son parcours en entrepre- neuriat aux côtés de son époux. Elle est donc aux premières loges pour constater les effets désastreux des mesures sanitaires imposées par la CAQ sur les entreprises du Québec :

« Je vois tous les jours les effets des différentes pénuries, dont la pénurie de la main d’œuvre, de l’aug- mentation fulgurante du coût du transport et toute la pression que cela exerce sur nos entrepreneurs. Bref, je suis à même de voir les différentes facettes des mesures sanitaires abusives et des dépenses irrespon- sables de la CAQ, et c’est ce qui m’a poussé à m’impliquer en politique afin de faire changer les choses. »

Les citoyens de Deux-Montagnes auront Isabelle Baril-Lachance, ex-enseignante et femme d’affaire, comme candidate conservatrice dans cette circonscription. Reconnue dans son milieu comme une femme de terrain et près des gens, elle s’est impliquée bénévolement en accompagnement scolaire au primaire pendant près de 20 ans. Les échanges avec ses concitoyens et l’actualité au cours des derniers mois ont alimenté ses réflexions et l’ont convaincue de faire le saut en politique dans l’espoir de pouvoir apporter de vrais changements :

« Je me joins au Parti conservateur du Québec car il est le seul qui propose des solutions concrètes à des problèmes importants, tant en santé qu’en économie. La démocratie et les libertés individuelles sont pour moi sacrées et se retrouvent au cœur des valeurs du parti. Je m’engage également à défendre certains enjeux importants dans notre région comme le transport, l’accessibilité en garderie pour les familles, la préservation d’espaces verts versus l’étalement urbain et le système de santé. »

Jessica-Victoria Dubuc portera les couleurs conservatrices dans la circonscription de Saint-Jérôme. Tra- vailleuse sociale en clinique privée, elle exerce depuis plus de 15 ans sa profession au sein de diverses institutions. Après un début de carrière dans le milieu communautaire, sa vocation professionnelle s’est principalement orientée vers la protection de la jeunesse. Pendant 9 ans, elle a œuvré comme déléguée du DPJ au CISSS de Laval. Madame Dubuc est donc très au fait des multiples défis que présente le sys- tème de santé et des services sociaux, particulièrement en qui concerne les jeunes du Québec :

« Le Parti conservateur s’avère être le seul parti qui a le courage de nager à contre-courant pour défendre les droits et libertés bafoués des Québécois. En tant qu’ancienne déléguée du DPJ, j’accueille la grande crainte véhiculée concernant le retrait de la « Primauté parentale ». Sachez que le Parti conservateur compte la préserver. J’ai à cœur de continuer à représenter l’intérêt de nos enfants afin qu’ils puissent grandir dans une société démocratique et bienveillante où l’intimidation, l’oppression et la discrimination seront bannies de nos institutions. »

« Je suis très heureux et honoré d’accueillir ces cinq femmes remarquables et dévouées dans la grande famille conservatrice. Chacune d’elles possède un parcours inspirant qui vient s’additionner à celui de tous les candidat(e)s que nous avons présenté(e)s jusqu’à maintenant. Notre équipe est d’une qualité excep- tionnelle et j’en suis extrêmement fier », déclare avec enthousiasme le chef conservateur, Eric Duhaime.

  • Créé le .