Enjeux de circulation sur la route 125: Le maire de Saint-Esprit devient porte-parole de Mobilité 125

C’est à Germain Majeau, maire de Saint-Esprit, que Mobilité 125 a confié le mandat de porte-parole pour la prochaine année. Ce forum de discussion réunit les élus situés le long de la route 125. Monsieur Majeau prend ainsi la relève du maire de Sainte-Julienne ayant assuré ce rôle de 2020 à aujourd’hui.

Germain MajeauGermain Majeau
« Je suis bien heureux de prendre le relais pour cet enjeu majeur pour mes concitoyens. En étant au carrefour de la route 125, la route 158 et l’autoroute 25, nous vivons les effets collatéraux de l’énorme trafic qui amène de nombreux véhicules sur nos routes secondaires, mettant ainsi en danger la sécurité de nos résidents, ce qui les insécurisent. La sécurité des citoyens a toujours été au cœur de mon implication politique » a expliqué le maire de Saint-Esprit qui a aussi été conseiller municipal pendant de nombreuses années.

Pour l’élu, il est urgent d’agir pour éviter ces effets collatéraux et ainsi diminuer la frustration des usagers, ce qui augmente trop souvent leur témérité : « Quand ça prend 1 heure faire l’équivalent de 5 minutes en temps normal, ça peut causer un haut niveau d’impatience qui n’est pas souhaité si l’on veut circuler de façon sécuritaire sur nos routes », a-t-il poursuivi.

Le gouvernement en mode solutions

Le ministère des Transports prépare actuellement les plans afin de réaliser 3 phases visant à améliorer la mobilité et la sécurité. La première phase vise à effectuer des améliorations sur la route 125 actuelle entre Saint-Esprit et Rawdon, la deuxième permettra le contournement du village de Sainte-Julienne puis la troisième étape prévoit de connecter la nouvelle voie à l’échangeur de l’Autoroute 25 et de la route 158.

« Mes collègues et moi sommes rassurés de voir le gouvernement planifier par phase et appuyons cette démarche prudente. Ainsi, les phases 1 et 2 seront d’abord réalisées, et ce, rapidement afin d’enlever de la pression sur le réseau saturé. Ça nous permettra de voir l’impact de ces deux premières étapes avant d’aller de l’avant vers la 3e phase. Nous sommes également heureux du choix d’une route nationale qui permettra de réduire les impacts sur le territoire », a indiqué le maire.

Pour lui, l’important c’est de constater que le gouvernement vise à corriger concrètement, et de façon responsable, des problématiques dès maintenant tout en planifiant prudemment pour l’avenir.

Rappelons que Mobilité 125 se veut un forum de discussion visant à ouvrir les discussions sur les enjeux de mobilité sur la route 125. Cette problématique a un impact sur la sécurité, le développement économique et social, ainsi que sur la qualité de vie du secteur. Les citoyens sont invités à suivre l’avancement du dossier via son site web mobilite125.info, ses infolettres et sa page Facebook