C’est avec enthousiasme que le député de Montcalm, Luc Thériault, a accueilli la décision rendue lundi par la Cour d’appel de maintenir l'ordonnance de sauvegarde dans le dossier opposant le promoteur de l’aérodrome de Mascouche / Terrebonne au gouvernement du Québec et à la Ville de Mascouche. « La décision rendue hier est la preuve que c’est la légitimité qui fonde la légalité », a-t-il déclaré.

« Il s'agit non seulement d'une victoire pour les Mascouchois mais bien pour l'ensemble des villes et municipalités du Québec qui se voient imposer des projets sous le couvert des compétences fédérales», a fait valoir M. Thériault. Grâce à cette décision, tous les travaux effectués sur le site du futur aérodrome ont dû cesser immédiatement.

Toutefois, sur le fond de la question, le problème demeure entier, puisque le ministre des Transports, Marc Garneau, reste sourd à la demande qui lui est faite d’amender la loi fédérale sur l'aéronautique, une loi complètement dépassée, abusive et invasive, souligne le député. « Comment le ministre peut-il justifier que les projets d’aérodrome au Québec ne soient pas soumis à la procédure d’évaluation et d’examen des impacts sur l’environnement ? Je lui lance publiquement la question puisqu’il refuse de me rencontrer.

« En refusant cette rencontre,  le ministre Garneau démontre une fois de plus que lui et son gouvernement se fichent éperdument des lois québécoises, des consensus de l’Assemblée nationale et des gens de ma région. Encore une fois, la preuve est faite qu’avec Ottawa, on n’est pas chez-nous », a ajouté M. Thériault.

Le 7 mars dernier, plusieurs élus dont les régions sont aux prises avec un projet d’aérodrome, que ce soit à Neuville, St-Cuthbert ou Mascouche, étaient aux côtés de M. Thériault pour lancer la pétition e-852 initiée par un citoyen de sa circonscription, et qui demande l'amendement de la loi sur l'aéronautique. La pétition est en ligne sur le site du Parlement, à l’adresse suivante :

https://petitions.parl.gc.ca/fr/Petition/Details?Petition=e-852