Rapport du comité d’examen de la Loi sur les transports au Canada

TheriaultL 01 A59P6874
À la suite du dépôt du rapport du comité d’examen de la Loi sur les transports au Canada, le député de Montcalm, Luc Thériault, a dénoncé l’absence de la moindre mesure visant à améliorer la sécurité du transport ferroviaire.

« Le fédéral est complètement déconnecté des priorités des villes québécoises. Rien sur le retrait des vieux wagons DOT-111, comme celui qui a causé la tragédie de Lac-Mégantic. Pas un mot sur la nécessité d’informer les villes en temps réel de ce qui circule chez elles. Écrire un rapport en 2 tomes sur le transport sans inclure un traître mot sur la sécurité, c’est carrément de la mauvaise foi », a déclaré M. Thériault.

Lorsque le rapport aborde la question du transport pétrolier par train, en annexe dans le 2e tome, c’est pour mentionner la nécessité d’améliorer l’efficience du réseau pour mieux servir la croissance de la production pétrolière. Le rapport propose également des mesures controversées comme le remplacement des pilotes de navires du Saint-Laurent par des drones.

« Lorsque le comité parle de transport, il ne pense pas à la sécurité des gens, il ne pense pas à Lac-Mégantic, il pense à des façons d’augmenter le trafic. Ces gens-là sont de grands maîtres de l’absurde. Cela démontre encore une fois jusqu’à quel point notre subordination au système fédéral menace l’intégrité du territoire québécois. J’exige que le gouvernement se distancie immédiatement de ce rapport aussi loufoque qu’insultant », a conclu le député de Montcalm.