Luc ThériaultLa réalité des Québécois ignorée

Alors qu’un comité du Parlement canadien s’apprête à étudier des manières de soutenir les médias locaux et l’information de proximité, le député de Montcalm, Luc Thériault déplore que le Bloc Québécois en soit encore exclu.

« Les citoyennes et citoyens de Montcalm me disent constamment qu’ils n’entendent pas parler de la région à travers la surabondance de nouvelles de Montréal et Québec. Et ce n’est pas qu’une impression : les nouvelles de chez nous occupent moins de 0,5 % de l’espace médiatique au Québec! », a expliqué M. Thériault. « Les médias locaux ont un rôle fondamental à jouer, et dans le contexte actuel où même les géants peinent à joindre les deux bouts, l’information régionale est carrément branchée sur le respirateur artificiel ». 

« Je suis persuadé de la bonne foi de mes collègues de Vancouver et de Toronto, mais j’estime que les enjeux particuliers associés à notre région et aux autres régions québécoises auraient été mieux compris avec la participation d’un ou une bloquiste ne provenant pas des grandes métropoles canadiennes. Je ne vois pas comment ce comité pourrait arriver à des solutions viables pour la région de Lanaudière, par exemple, avec sa vision pancanadienne mur à mur. En se privant de la voix du Bloc Québécois, le comité du Patrimoine canadien démontre qu’il ne prend pas au sérieux ni l’information régionale au Québec, ni les préoccupations de la circonscription de Montcalm », a conclu le député.