Mathieu Voghel-Robert, candidat à l’élection partielle pour le siège #1 de Saint-Jacques

Mathieu Voghel Robert qui se tiendra le 20 décembre, lance sa campagne et dévoile les dossiers sur lesquels il compte travailler. Planification stratégique, préservation du patrimoine, valorisation de l’agriculture et stratégie d’eau potable sont au cœur de son engagement politique.

Planification stratégique

Candidat pour la première fois aux élections municipales, ce père de famille qui travaille dans le milieu municipal depuis deux ans soutient que c’est l’optimisation des infrastructures et du développement qui permet aux municipalités de se démarquer. “C’est pas sexy, mais c’est un exercice essentiel pour déterminer avec rigueur, les actions à réaliser sur le long terme pour un développement intégré et cohérent qui répond aux besoins et aux attentes du milieu, souligne M. Voghel-Robert. Surtout en contexte de pandémie où la relance sera déterminante, il ne faut pas perdre son énergie dans des projets qui ne sont pas prioritaires.”

Eau, patrimoine et agriculture

Il souhaite également s’investir pour développer une stratégie d’eau potable afin d’assurer le développement, la mise à niveau, l’entretien du réseau d’aqueduc et améliorer la réduction du gaspillage pour diminuer les nombreux avis d’ébullition. “Une politique environnementale est en développement à la municipalité, mais la stratégie ne doit pas se limiter à la réduction du gaspillage, la qualité du réseau doit également être au centre de l’attention du conseil”, souligne-t-il.

Le développement de la Municipalité est rapide et dynamique. Pour Mathieu Voghel- Robert, il ne faudrait pas oublier le cœur du village et sa rue Principale. En ce sens, il compte trouver des solutions pour préserver le patrimoine bâti de la Principale et stimuler sa mise en valeur. Le programme Rénovation-Québec est un bon outil pour y arriver. “ Il ne faut pas développer des zones commerciales et industrielles en périphérie au détriment du centre du village”, souligne-t-il.

Finalement, un autre des dossiers chers au candidat est la valorisation des producteurs agricoles de la municipalité. “Nous devons trouver un moyen de mettre en valeur et favoriser l’accès à nos producteurs agricoles en liant points de vente, programmation et animation, affirme le candidat.” Le développement d’un pôle de démarrage d’entreprises agricoles et de transformation alimentaire est également une bonne façon de faciliter la valorisation des produits agricoles et l’implantation de la relève.