Publicité


FORTE INFLUENCE QUÉBÉCOISE EN VUE DU CONGRÈS CONSERVATEUR !

 

Gisèle DesrochesLe Parti conservateur du Canada se réunira virtuellement, du 18 au 20 mars prochain, dans le cadre de son congrès national. Comptant sur la plus forte délégation québécoise de son histoire, avec plus de 400 délégués, les troupes d’Erin O’Toole se réjouissent déjà de voir un grand nombre de propositions issues de la belle province y être débattues.

« La dernière année a été particulièrement difficile pour les Canadiennes et les Canadiens et c’est à eux que les membres conservateurs penseront tout au long de la fin de semaine. Je suis extrêmement fier du travail qui a été fait par nos militants et par toute l’équipe pour proposer des résolutions novatrices pour répondre aux besoins des Québécoises et Québécois », mentionne Richard Martel, lieutenant politique pour le Québec et député de Chicoutimi-Le Fjord.

« Je suis très fière de représenter les intérêts des citoyennes et citoyens de Montcalm lors du prochain congrès du Parti conservateur du Canada. Il s’agit d’une occasion en or de mettre de l’avant des propositions concrètes et réfléchies pour améliorer la qualité de vie de tous », mentionne Gisele DesRoches, candidate dans Montcalm. 

La relance économique, l’environnement et la prospérité des familles canadiennes seront au cœur des discussions. Les conservateurs auront notamment à se prononcer quant à la possibilité de prolonger à cinquante-deux (52) semaines la période de prestation d’assurance-emploi, advenant une maladie grave. « Alors que les libéraux de Justin Trudeau menacent de déclencher des élections en pleine pandémie, les conservateurs ont choisi de mettre de l’avant des idées constructives pour faire avancer les intérêts de tous », a conclu le député Richard Martel.

À propos de Gisèle DesRoches

Conseillère en ressources humaines, spécialisée en gestion de la rémunération et en équité salariale, Gisèle DesRoches compte plus de 20 ans d’expérience en services-conseils auprès d’entreprises et de clientèles variées qui ont profité de son efficacité et son travail orienté vers les résultats et la gestion des priorités. Titulaire d’un baccalauréat en droit et d’une formation en gestion, elle vient de compléter deux attestations de l’Université Laval en développement durable, enjeux et trajectoires et en management responsable. Gisèle se présente à nouveau (2015 et 2019) dans cette circonscription, alors qu’elle aspire à devenir la voix qui portera avec vigueur leurs préoccupations à Ottawa.

  • Créé le .