Publicité

Pour un dialogue positif et constructif à Sainte-Julienne

Lors de l’assemblée du conseil municipal de Sainte-Julienne, tenue le lundi 22 novembre, le maire Richard Desormiers a affirmé haut et fort qu’il avait l’intention d’insuffler un dialogue positif et constructif avec les Juliennoises et les Juliennois.

Richard Desormiers Sainte Julienne1
Aussi, devant l’insistance de certaines personnes pour que le maire et ses conseillers « participent aux débats » sur le compte Facebook « la Tribune de Sainte-Julienne », le maire Desormiers a fait une déclaration pour expliquer pourquoi, lui et les trois conseillers municipaux de l’Équipe Richard Desormiers, n’ont pas été – et ne serons pas – présents sur ce compte Facebook.

« D’abord, cette page est gérée par trois administrateurs qui ont publiquement pris parti pour l’équipe de Jean-Pierre Charron. C’était leur droit, bien qu’il soit éthiquement discutable qu’ils aient permis que l’un d’entre eux joue sur deux plans en étant à la fois administrateur et candidat pour ladite équipe. Il s’agit donc d’une page Facebook partisane au plan politique », a poursuivi le maire de Sainte-Julienne.

Non à un climat toxique

« Mais plus encore, le ton belliqueux que ces administrateurs ont adopté tout au long de la campagne va à l’encontre du climat relationnel que nous souhaitons créer et maintenir avec nos citoyennes et citoyens, a dénoncé Richard Desormiers. Au cours des derniers mois, ils ont permis à maintes reprises la publication de propos fâcheux et d’attaques personnelles à notre endroit, allant même jusqu’à attaquer la conjointe d’un de nos conseillers… »

« Vous comprendrez que nous ne contribuerons pas à alimenter ce climat toxique, qu’ils ont eux-mêmes créé et qu’ils souhaitent manifestement entretenir, a conclu le maire juliennois, en rappelant que lui et son équipe demeurent disponibles pour répondre aux questions et demandes des citoyens, que ce soit lors des assemblées du conseil municipal ou par l’entremise des autres voies officielles de la municipalité.

  • Créé le .