Manon Perreault, députée fédérale de Montcalm, appelle à la prudence dans le dossier du projet de loi C-18, qui porte sur les changements apportés aux lois sur les fermes.

Manon PerreaultManon Perrault, députée de Montcalm

 

« Le projet de loi C-18 touche le secteur agricole et modifie plus de neuf lois déjà existantes. Les nouvelles pratiques et les innovations technologiques soulèvent plusieurs questions auxquelles nous devrons trouver les réponses avant d’approuver ce projet de loi, a dit Manon Perreault de son bureau à Ottawa.

Au nouveau parti démocratique nous avons plusieurs préoccupations quant aux impacts pour les agriculteurs canadiens des changements à la protection des obtentions végétales. Nous croyons que cet enjeu mérite un vrai débat et une étude plus approfondie.  »

Manon Perreault, députée fédérale de Montcalm, appelle à la prudence dans le dossier du projet de loi C-18, qui porte sur les changements apportés aux lois sur les fermes.

La députée de Montcalm tient à rappeler que les enjeux touchant l’agriculture sont complexes et qu’il faut prendre le temps d’analyser le projet de loi dans son ensemble avant de le faire adopter.
 
« Malgré nos inquiétudes, au NPD, nous agissons de manière responsable et demandons que le projet de loi C-18 soit étudié en comité parlementaire, souligne Mme. Perreault, Nous allons nous assurer que ce projet de loi ne favorise pas l’industrie au détriment des producteurs agricoles et/ou des consommateurs. »