energieestUn grand combat qui démontre la force des citoyens
Moins de 2 ans après son élection, Luc Thériault crie victoire! suite à l’abandon par TransCanada du projet de pipeline Énergie Est. Ce pipeline, qui devait transporter du pétrole dilué par des produits chimiques hautement toxiques, devait traverser les villes de Mascouche, Saint-Roch-de-l’Achigan et de L’Épiphanie (Paroisse).

« C’est une belle journée pour la démocratie, pour la participation citoyenne. C’est grâce à l’opposition des gens, des groupes de défense de l’environnement, des élus locaux et régionaux qu’aujourd’hui nous pouvons tous crier victoire! » a déclaré, radieux, Luc Thériault en marge des travaux à la Chambre des communes.

« Le projet menaçait nos terres, nos rivières et notre eau potable. Le Bloc Québécois est le seul parti qui s’est fermement opposé, avant, pendant et après les élections à la construction de ce projet néfaste autant pour l’environnement que pour l’essor de l’économie verte » a rappelé Luc Thériault.

Soulignons que lors de la campagne électorale de 2015, le Bloc Québécois avait collaboré à un grand rassemblement, le 26 septembre, visant à dénoncer le projet. Luc Thériault a aussi été promoteur, avec Christiane Crevier, une citoyenne de Mascouche, d’une pétition rassemblant plus de 25000 signatures demandant au gouvernement fédéral d’interdire le projet.

« La mort d’Énergie Est, c’est la victoire de ceux qui voient plus loin que le bout de leur nez, qui pensent aux générations futures » a conclu Luc Thériault.