aptsDans l’ordre, Pascal Naud (collaboratrice exécutif APTS Lanaudière), Kevin Newbury (Collaborateur exécutif), Mme Lise Lavallée Candidate CAQ (Repentigny), Éric Tremblay PQ (candidat Repentigny), Noëlaine Allard ( coordonnatrice APTS’ animatrice du débat) , Diane Mathieu (présidente exécutif locale APTS Lanaudière), Olivier Huard (PQ (candidat Repentigny), Valérie Lepage (VP exécutif APTS Lanaudière), Richard Belhumeur (Représentant National APTS Lanaudière), (arrière-plan) Marc-André Audy (secrétaire-trésorier exécutif APTS).

L’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux de Lanaudière (APTS) tenait, mercredi soir dernier, un débat électoral avec les candidats des trois principaux partis représentés à l’Assemblée nationale, venus à la rencontre des membres de l’APTS, syndicat qui représente quelque 2 300 travailleurs et travailleuses dans la région.

« On entend souvent que la politique est loin de nous et parfois difficile à comprendre; nous avons donc décidé d’amener la politique à nos membres », souligne la présidente de l’exécutif local de l’APTS, Diane Mathieu. Pour Richard Belhumeur, représentant national de l’APTS, « les nombreuses réorganisations qu’a connues le réseau de la santé et des services sociaux ont été très difficiles pour le personnel, exposé à des exigences de plus en plus irréalistes des employeurs. Le débat était un moment idéal de débattre ses questions. »

À noter que le parti libéral s’est retiré la veille de l’événement. « La chaise vide envoyait un message fort à nos membres : pour eux, les libéraux abandonnent la santé et les services sociaux. C’est un manque de respect pour les citoyens et pour notre organisation! » de s'offusquer Diane Mathieu et Richard Belhumeur.

Les candidats présents ont croisé le fer sur plusieurs thèmes, avant de se prêter à une période de questions : la santé des professionnels et techniciens du CISSS de Lanaudière, leur autonomie professionnelle, les réorganisations, les mesures statistiques, la privatisation, la santé des femmes et les mesures de conciliation travail-famille-études. Devant eux, un auditoire attentif, notamment composé de travailleur·euse·s sociaux, d’éducateur·trice·s, de technicien·ne·s de laboratoire, de physiothérapeutes, d’ergothérapeutes, etc.

Éric Tremblay (PQ) s'est engagé à faire davantage confiance au jugement clinique des techniciens et des professionnels et mise sur une gestion décentralisée qui leur permettrait d’utiliser au maximum leurs connaissances. Lui-même et Lise Lavallée (CAQ) croient que la structure des groupes de médecines familiales, qu'ils estiment complémentaire au réseau actuel, doit être maintenue. Olivier Huard (QS), quant à lui, souhaite plutôt rapatrier l’ensemble des professionnels et des techniciens dans les CLSC et valoriser au maximum leur rôle dans la communauté.

Les candidats sont par ailleurs unanimes sur l’ajout de lits supplémentaires à l’hôpital Pierre-Le-Gardeur, en nombre suffisant. Éric Tremblay (PQ) et Olivier Huard (QS), pour leur part, s’engagent à « porter » la voix des professionnels et des techniciens lors de la prochaine ronde de négociation nationale. Lise Lavallée (CAQ), quant à elle, a plutôt référé la question au prochain titulaire de la Santé et des Services sociaux.

À propos de l’APTS-Lanaudière

L’APTS Lanaudière est le syndicat qui représente l’ensemble des techniciens et des professionnels en santé et services sociaux dans la région Lanaudoise. Elle représente quelque 2 300 membres répartis dans les centres jeunesse, les centres de réadaptation en dépendance, les centres de réadaptation en déficience physique (Bouclier), les centres de réadaptation en déficience intellectuelle et du trouble du spectre de l’autisme (Myriade), les CSSS, en plus des CHSLD, des CLSC et des centres hospitaliers.