csn

Du 14 au 21 octobre 2018 se tient la Semaine nationale de la santé et de la sécurité du travail (SST). Ainsi, la CSN souhaite rappeler à toutes les travailleuses et à tous les travailleurs, de même qu’à ses quelque 300 000 membres des secteurs privé et public, de l’importance de la prévention.

 Agir en prévention

Pour la CSN, la prévention demeure un défi quotidien dans un monde obsédé par la productivité et la rentabilité. C’est en amont qu’il faut poursuivre la sensibilisation des employeurs et des gouvernements aux risques liés au travail.

« Bien que nous ayons au fil du temps constaté des améliorations en santé et sécurité du travail, il reste toujours en 2018 énormément de travail à faire, surtout en matière de prévention » explique Jean Lacharité, vice-président de la CSN et responsable politique des questions de SST. « Un accident de travail, c’est un accident de trop. Pire encore quand un travailleur meurt au travail. On ne devrait jamais perdre notre vie en la gagnant. Ça n’a pas de bon sens. Il faut que ça cesse. »

230 décès en 2017

Rappelons les statistiques bouleversantes dévoilées en 2017 par la CNESST, les pires enregistrées depuis les dix dernières années. On déplorait 63 morts à la suite d’un accident, et 167 à la suite d’une maladie professionnelle, pour un total de 230 décès (13 de plus que l’année précédente).  

« En identifiant les risques et en prévoyant les dangers, nous nous donnons les moyens de corriger les situations problématiques dans un milieu de travail pour éviter que des accidents et des maladies professionnelles de nature physique et psychologique ne se produisent » rappelle Francine Ranger, présidente du Conseil central de Lanaudière. « Malgré la popularité du sujet dans les médias, la santé psychologique demeure le parent pauvre de la santé et sécurité au travail. Bien que connus des autorités et des employés les effets du stress, la dépression, le harcèlement et la détresse psychologique ou simplement un climat de travail toxique sont encore largement sous-estimés, voir même niés trop souvent » ajoute Kathleen Grenon, vice-présidente du Conseil central de Lanaudière et responsable du dossier santé et sécurité au travail.

C’est d’ailleurs pourquoi le Conseil central de Lanaudière organise cette année un cocktail conférence sur la question, le mercredi 17 octobre 2018 à partir de 17 h à la Microbrasserie l’Albion à Joliette. Les travailleuses et travailleurs souhaitant participer à l’événement sont priés de confirmer leur présence à Mme Marie-Ève Arseneau avant mardi le 16 octobre par téléphone au 450-759-0762 (sans frais 1 888 759-0762) ou par courriel à .

Pour en savoir plus sur la semaine SST : semainesst.org

À propos de la CSN
Présente tant dans les secteurs publics que privé, la CSN regroupe 300 000 travailleuses et travailleurs, et ce, dans l'ensemble des régions du Québec.

À propos du Conseil central de Lanaudière-CSN

Le Conseil central de Lanaudière-CSN représente près de 12 000 travailleuses et travailleurs répartis dans plus de 83 syndicats sur son territoire.

 MENTIONS LÉGALES

Le droit à l'image des personnes physiques
La reproduction de l'image d'un groupe ou d'une scène de rue dans un lieu public est permise, sans besoin de solliciter le consentement de chaque personne photographiée. On considère que l'image ne porte pas atteinte à la vie privée car la personne se trouvant dans un lieu public a consenti à être exposée aux regards des autres.

Tous droits réservés : photos et vidéos
Vous êtes invités à partager les images et les vidéos de La Plume Libre Montcalm, par contre vous devez obtenir une autorisation écrite de notre part pour toute utilisation commerciale ou pour toute manipulation de vidéo.

Merci
L'Équipe de Plume Libre Montcalm