DSC 0263

DSC 0263
Fierté et nostalgie habitaient les membres de La Coop Profid’Or, réunis le 21 mars pour leur dernière assemblée générale annuelle. La coopérative termine les choses en beauté avec un excédent d’exercice en hausse marquée ainsi que la plus importante ristourne de son histoire. Profid’Or fusionnera avec trois autres coopératives le 8 avril prochain pour former La Coop Novago.

« Nous sommes extrêmement fiers du travail que nous avons accompli avec La Coop Profid’Or pendant toutes ces années et de l’avoir amenée ensemble à un tel niveau de succès », déclare le président, M. Robert Perreault. « Nous la confions maintenant à une nouvelle génération en passant le flambeau à La Coop Novago. Notre conseil croit fermement qu’il s’agit de la voie à suivre pour faire face aux enjeux et besoins futurs du milieu agricole.

La stabilité et l’excellente santé financière de Profid’Or permettront à la nouvelle coopérative de débuter ses activités sur des bases solides », poursuit-il. Résultats consolidés Le dernier exercice financier prouve en effet le dynamisme et la vigueur de Profid’Or. Pour l'année s'étant terminée le 30 novembre 2017, les ventes ont totalisé 192,8 million $, une légère diminution par rapport à l’année précédente. Cependant, comme l’excédent brut a augmenté de manière significative et que l’ensemble des charges a diminué, l’excédent de l’exercice bondit de 3,2 millions $ lorsque l’on inclut la ristourne de La Coop fédérée et les résultats des coentreprises, sociétés satellites et autres produits, pour atteindre un total de 7,8 millions $.

Il s’agit là d’une augmentation spectaculaire de quelque 68 % par rapport à 2016. « Nous avons connu une bonne année financière et c’est grâce à l’efficacité de chacune de nos équipes », affirme André Langlois, directeur général de Profid’Or. « La compétence et le travail acharné de nos gens ont été un facteur important dans l’amélioration que nous avons connue dans l’ensemble des secteurs. Et pour cette dernière année, nous sommes particulièrement heureux de remettre à nos membres la plus grosse ristourne de notre histoire, soit 5 066 935 $. En plus de cette ristourne, nous additionnons un rachat de part privilégié de 245 778 $ ainsi que la ristourne de la filière porcine de 855 000 $ pour un retour total aux membres de plus de 6,16 millions de dollars.

Des réussites sectorielles à célébrer
Plusieurs belles réussites sont à signaler dans les différents secteurs de Profid’Or en 2017. La Filière porcine coopérative a obtenu des dividendes record ; un programme d’aide pour la mise aux normes du bien-être animal a été mis en place ; et un prix de pool annuel a été établi pour 2018 afin de permettre aux finisseurs de demeurer en élevage tout plein tout vide. Le Regroupement Porcin des Deux Rives (RP2R) a aussi débuté ses opérations le 1er mars 2017. Côté avicole, l’équipe technique de Profid’Or s’est vu décerner le titre de Coopérative avicole de l’année pour une sixième fois en sept ans. Ce prix est venu récompenser une croissance soutenue des ventes d’aliments de 4,1 %, une augmentation des ventes de poussins de 6,2 % et l’adhésion de nouveaux membres avicoles. Côté ruminants, Profid’Or est parvenue à conserver ses parts de marché dans Lanaudière et les Laurentides et obtenu une belle augmentation en Abitibi-Témiscamingue, en dépit d’une hausse de la demande fort exigeante pour les producteurs.

Le secteur des productions végétales a investi stratégiquement dans les marchés d’innovations et de spécialisations des semences horticoles et grâce à une gestion efficace, a connu un bénéfice supérieur à celui de l’an dernier. Le secteur des grains a maintenu le volume de ses ventes à 240 000 TM, avec un excédent d’exploitation positif et appréciable. D’importants travaux ont été réalisés sur les installations de St-Jacques pour diminuer le niveau sonore du fonctionnement des équipements. Un centre de traitement de grain devrait voir le jour en Abitibi-Témiscamingue en 2018.

Une neuvième quincaillerie s’est ajoutée au réseau de Profid’Or suite à la fusion avec La Coop Nominingue. Malgré un marché très compétitif, les ventes consolidées du secteur sont comparables à l’année précédente, grâce à une équipe plus efficace et à une meilleure synergie entre les succursales. De nouvelles plateformes numériques ont aussi été inaugurées par le groupe BMR ainsi que des sites web pour BMR.co et Unimat.ca.

Relève agricole
Enfin, La Coop Profid’Or a poursuivi en 2017 son engagement de longue date pour la relève agricole. Quatre nouvelles personnes ont ainsi été acceptées pour le Fonds coopératif d’aide à la relève agricole auquel la coopérative contribue, et plus de 39 000 $ seront remis à 10 participants. Au total, Profid’Or a donné plus de 255 000 $ à la relève agricole depuis le début du programme.

Du passé au présent La Coop Profid’Or est l’héritière d’une riche et longue histoire. Fruit d’une série de fusions successives, la Profid’Or de 2018 regroupe plus d’une dizaine de coopératives locales qui ont décidé d’unir leurs forces au fil du temps. La plus ancienne, celle de L’Assomption, a été créée en 1912. La coopérative a connu une phase d’expansion majeure dans les années 70, puis une seconde lors de la décennie suivante lorsque la Coop de Lanaudière, anciennement Joliette, a fusionné avec la Société coopérative agricole de Montcalm en 1987. Devenue officiellement Profid’Or en 1991, la coopérative a acquis sa pleine autonomie de La Coop fédérée en 2001. Son territoire, qui s’est progressivement agrandi avec les années, est devenu, depuis la fusion avec La Coop Val-Nord en 2016, le plus grand de toutes les coopératives agricoles du Québec. La plus récente fusion, avec la Coop Nominingue, a eu lieu en 2017. Toujours préoccupée d’assurer l’avenir, Profid’Or s’est également distinguée en créant un poste d’administrateur relève au sein de son conseil d’administration en 2010.

La fusion prochaine de Profid’Or avec les coopératives Agrivert, Agrodor et Univert pour former La Coop Novago s’inscrit donc dans une longue tendance de regroupement, d’audace et de vision. Grâce à cette fusion, la coopérative comptera sur des ressources plus imposantes et plus spécialisées pour répondre aux nouvelles exigences du milieu agricole, et sera notamment en mesure d’améliorer et intégrer des outils numériques au service du producteur. L’avènement de Novago créera un véritable pilier économique en région, avec quelque 325 M $ en chiffre d’affaires, près de 500 employés, et plus de 2500 membres producteurs agricoles et 13 000 membres consommateurs. La coopérative remercie chaleureusement son personnel pour son travail exemplaire, ses gestionnaires efficaces et ses administrateurs dédiés, sans oublier l’ensemble de ses membres et clients depuis les débuts. Bien que Profid’Or s’apprête à changer de forme, son héritage et ses valeurs perdureront au sein de Novago. « Ce n’est pas la fin d’un livre, clame Robert Perreault, mais simplement le début d’un nouveau chapitre. » M. Perreault poursuivra d’ailleurs son parcours professionnel avec La Coop Novago en tant que premier vice-président. André Langlois, pour sa part, profitera du moment de la fusion pour prendre une retraite bien méritée. Le rapport annuel 2017 sera disponible prochainement sur le site Web de La Coop Profid'Or.

À propos de La Coop Profid’Or
La Coop Profid’Or est une coopérative offrant des services agricoles depuis 1912. Avec un chiffre d’affaires de près de 200 millions de dollars, elle répond aux besoins des producteurs d’une partie de la Mauricie, de Lanaudière, des Basses-Laurentides, de l’Abitibi et du Témiscamingue. Grâce à ses 220 employés, elle offre des services dans 14 établissements, dont 6 quincailleries BMR situées à Joliette, L’Assomption, Saint-Jacques, Saint-Lin—Laurentides, Saint-Benoît de Mirabel et Nominingue, et 3 quincailleries Unimat situées à Amos, La Sarre et Ville-Marie. 1326 fermes sont membres propriétaires de La Coop Profid’Or et 2524 personnes sont membres partenaires.

 MENTIONS LÉGALES

Le droit à l'image des personnes physiques
La reproduction de l'image d'un groupe ou d'une scène de rue dans un lieu public est permise, sans besoin de solliciter le consentement de chaque personne photographiée. On considère que l'image ne porte pas atteinte à la vie privée car la personne se trouvant dans un lieu public a consenti à être exposée aux regards des autres.

Tous droits réservés : photos et vidéos
Vous êtes invités à partager les images et les vidéos de La Plume Libre Montcalm, par contre vous devez obtenir une autorisation écrite de notre part pour toute utilisation commerciale ou pour toute manipulation de vidéo.

Merci
L'Équipe de Plume Libre Montcalm