Saint-Esprit

DSC 0159Pour faire suite de la rencontre des élus des Municipalités limitrophes de la route 158 avec le MTQ, nous avons rencontré M. Pierre La Salle, maire de Saint-Jacques,

Il devrait y avoir beaucoup de changements sur cette route entre St-Esprit et Joliette d'ici 10 à 15 ans.

Cinq points névralgiques avaient déjà été identifiés sur cette portion de la 158.

  1. 1) Carrefour 158-341
  2. 2) Carrefour 158-343
  3. 3) Carrefour 158-125
  4. 4) Carrefour 158-chemin Archambault à Crabtree
  5. 5) Manque de possibilité de dépassements sur toute la longueur

La première problématique est en phase de réalisation et devrait être terminée d'ici la fin de l'été avec le Carrefour giratoire à Saint-Jacques.

L'idée d'une autoroute n'est pas retenue et ce pour plusieurs raisons. Tout d'abord compte tenu des coûts il est fort à parié que le projet ne verrait jamais le jour. Deuxièmement le fait que les équipements agricoles ne peuvent circuler sur une autoroute est un entrave majeur dans une milieu hautement agricole.

Par contre il y a consensus entre tous les intervenants pour une route à quatre voies avec un centre fermé. Il y a aussi un consensus pour intervenir avec un échangeur à la hauteur de la route 343 à St-Paul et pour la création d'une sortie coté sud via la rue des Érables à Crabtree.

Pour ces deux projets le MTQ est rendu à la phase de conception et d'estimation des coûts et si tout va bien d'ici 3 à 4 ans les travaux devraient commencer.

Pendant ce temps nous travailleront la partie plus à l'ouest pour trouver une entente avec le MTQ concernant l'intersection du chemin St-Jacques (Crabtree-St-Liguori) et du rang de la Petite Ligne (St-Alexis).

J'estime à environ 6 mois le temps de trouver la meilleure solution en tenant compte du traffic routier, de la circulation agricole et des véhicules hors-route nombreux à ces 2 intersections.
Pierre La Salle

Ensuite devrait s'amorcer tout le processus pour cette partie, soit conception, estimation des coûts, plans et devis, etc....puis la construction.

Finalement en parallèle, si nous voulons 4 voies sur toute la longueur il faudra négocier l'acquisition des terrains entre St-Alexis et St-Esprit afin de compléter la phase finale.

Mais tout ceci reste lier à la volonté du conseil du trésor qui détient les cordons de la bourse et aux changements possibles de gouvernement dans le temps.

Mais le projet a vraiment plus de chance de réussir en le séparant en étape de cette façon et en lui donnant plus d'espace dans le temps.

Finalement le MTQ nous assure que des mesures ponctuelles peu coûteuses comme les vibreurs déjà installés au centre de la route, ou des barrières au centre dans les deux grandes courbes (St-Jacques et Crabtree) sont aussi possibles dans un futur rapproché.

Voilà en gros les propositions sur la table.

acfmL'Association Carrefour Famille Montcalm est à la recherche de bénévole pour le transport à partir de Sainte-Julienne et de Saint-Esprit.

Une compensation de .45 $ par kilomètre parcouru.

 

pierreLa Route 158 a été construite il y a 40 ans, depuis, nous sommes témoins d'accidents plusieurs fois par année.

L'émission publique JE a fait un reportage sur les routes les plus dangereuses du Québec, et la 158 est la grande gagnante du plus haut taux d'accidents mortels.

Le Ministère du Transport prévoit des travaux d'ici 2036, probablement que plusieurs d'entre-nous n'aurons plus le droit de conduire, si nous sommes toujours vivants !

Dans Montcalm, ce n'est pas la seule route qui demande l'attention du Ministère, il y a la voie de contournement à Saint-Lin-Laurentides, où le Ministère ne semble pas pouvoir s'entendre avec un propriétaire, le cas est devant les tribunaux depuis fort longtemps. Et bien sûr, le prolongement de la 25, où les terres ont été expropriées en 1958.

Bien que ces 2 routes soient moins meurtrières, elles occasionnent des bouchons presque à longueur de journée à Saint-Lin-Laurentides (Route 158 qui traverse le village) et de plus en plus fréquents dès l'approche de la 125 à Saint-Esprit.

Reste à voir ce que le Ministère décidera ! 

Source : http://www.tvanouvelles.ca/2017/01/10/portrait-des-routes-meurtrieres-du-quebec

 

2 VIDÉOS DANS CET ARTICLE.

dsc 0045Le Père Noël a débuté sa tournée à Saint-Calixte le 25 novembre avec sa traditionnelle parade. Cette fin de semaine, c'est Saint-Roch-de-l'Achigan et Saint-Esprit qui le recevait pour les dépouillements d'arbre de Noël au grands plaisirs des touts petits.

À dimanche prochain, Père Noël, il sera à Sainte-Julienne, Sainte-Marie-Salomé, Saint-Alexis et Saint-Lin-Laurentides.

Club Optimiste
Saint-Roch-de-l’Achigan

DSC 0018CONTENU DE LA VIDÉO
00:00 Le parcours
06:10 Évangile selon Saint-Jean - Chapitre 17
08:50 Témoignage  - Mme Lise Bédard Pelletier
11:50 Remise de cadeaux
13:30 Témoignage  - M. Clarence Thériault
15:00 Mot de la fin - M. Dollard Richer

Le curé de Sainte-Julienne et de Saint-Esprit a été ordonné le 22 mai 1977 à 31 ans.

Après une carrière dans une boutique de mode et dans les médias il reçoit l'appel pour le sacerdoce.

Les citoyens de Sainte-Julienne et de Saint-Esprit ont voulu célébrer les 40 ans de sacerdoce d'André Chevalier, prêtre à Sainte-Julienne depuis 18 ans et à Saint-Esprit pour près de 7 ans.

Biographie (Connexion-Lanaudière)

André Chevalier fait ses humanités classiques au Collège Saint-Jean-Vianney de Montréal, des études philosophiques à Ottawa, en théologie à Montréal et obtient un baccalauréat en théologie en 1976. Il obtient par la suite un doctorat en théologie à l'Université Laval de Québec. Il est employé de magasin à Montréal (1960), professeur de philosophie au Cégep de Rouyn-Noranda (1970-1972), prêtre au diocèse de Joliette (1977), animateur de sessions de liturgie et producteur audiovisuel. Il est présentement curé à la paroisse Sainte-Julienne de Montcalm (1999- ). Il enseigne la théologie et la philosophie à l'Institut de formation théologique de Montréal. Il publie un ouvrage d'ecclésiologie La Paroisse post-moderne chez Médiaspaul en 1992. Il collabore à la revue Foi et culture et poursuit des recherches en liturgie, éthique sociale et catéchèse. Il prépare un ouvrage sur la théologie de la foi, de l'éthique et de la culture. Il fonde la société Rocher en 1998 pour la recherche-action dans le domaine des questions religieuses.

Bibliographie

  • La paroisse post-moderne : faire église aujourd'hui, l'exemple du Québec / André Chevalier - 1992
  • Les Communautés évangéliques / André Chevalier - 1984
  • Qu'est-ce qu'une personne / par André Chevalier - 1986

18675153 10155380867767002 1561196743 o

DSC 0109Les projets intégrateurs font partie de la formation aux 5e secondaire au Québec. Le programme permet à l'élève de faire comme un bilan de sa formation et partager sa passion ou ses objectifs de travail.

Pour Antoine Carrier, un jeune très actif de Saint-Esprit, qui vient d'être repêchée par Thetford-Mines au hockey, il se voit poursuivre son parcours au sein de l'Armée canadienne. Il a donc offert une présentation des possibilités multiples qu'offre l'Armée tant au niveau professionnel que scolaire.

Une présentation intéressante avec le Caporal Fournier du 4e Bataillon du Royal 22e Régiment.

DSC 0768De nouveaux investissements gouvernementaux totalisant 46,6 millions de dollars seront faits au cours de l’année 2017 pour assurer le maintien en bon état et la réhabilitation des écoles de la région de Lanaudière. Au total, 81 projets de rénovation seront réalisés grâce aux fonds accordés par le Gouvernement du Québec.

La vice-première ministre et ministre responsable de la région de Lanaudière, Mme Lise Thériault, a fait cette annonce au nom de M. Sébastien Proulx, ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, ministre de la Famille et ministre responsable de la région de la Gaspésie—Îles-de-la-Madeleine, lors de son passage à l’école Armand-Corbeil. Cette école recevra une aide financière de 1,1 million de dollars pour la réfection des murs de fondation et du parement de maçonnerie ainsi que pour la rénovation d’un laboratoire.

Les investissements prévus dans le cadre des mesures régulières et additionnelles de maintien des bâtiments et de résorption du déficit de maintien permettront aux commissions scolaires de la région d’effectuer 126 projets de rénovation ou d’entretien des bâtiments scolaires. Parmi les travaux qui pourront être réalisés, citons la mise aux normes de bâtiments; la réfection de toitures; le remplacement de portes, de fenêtres et d’installations sanitaires; et l’amélioration du système de chauffage, de ventilation ou de plomberie.

Voici la répartition du soutien financier :

cs

15 projets dans la MRC de Montcalm 4 286 210 $

Sainte-Julienne

Boutons d'Or - Réfection et mise aux normes du système de gicleurs 50 000 $
Boutons d'Or - Remplacement su système de communication 60 000 $
Havre-Jeunesse - Remplacement du rideau diviseur du gymnase 80 000 $
Havre-Jeunesse - Réfection de la toiture 1 016 210 $

Saint-Lin-Laurentides
Pavillon Arc-en-Ciel Rénovation des salles de toilettes 430 000 $

Saint-Roch-de-l'Achigan
École l'Achigan 
Réfection des accès piétonniers 320 000 $
Remplacement d'appareils d'éclairage d'urgence 775 000 $

Saint-Calixte
Pavillon Louis-Joseph Martel - Réfection de l'enveloppe du bâtiment 200 000 $

Saint-Liguori

Saint-Joseph - Réfection des cloisons intérieures 75 000 $
Saint-Joseph -Réfection de la cour d'école 160 000 $

Saint-Esprit

Dominique Savio - Réfection de l'enveloppe du bâtiment 100 000 $

Saint-Alexis

Notre-Dame - Réfection de l'enveloppe du bâtiment 600 000 $

Saint-Jacques

Grand-Pré - Remplacement des revêtements de plancher 70 000 $
Saint-Louis-de-France - Réfection de l'enveloppe du bâtiment 350 000 $

Sainte-Marie-Salomé 

Sainte-Marie-Salomé - Réfection de l'enveloppe du bâtiment 350 000 $

Total MRC de Montcalm 4 636 210,00 $ $

Citations :

« Je réitère l’importance de doter le Québec des écoles les plus belles et les plus attrayantes. Les écoles fermées ou en mauvais état sont inacceptables. Nous devons offrir des environnements sains, sécuritaires et stimulants aux élèves qui les fréquentent. Je suis convaincu que l’amélioration de leur milieu de vie favorisera leurs apprentissages, leur motivation et leur réussite éducative. L’annonce d’aujourd’hui pour la région de Lanaudière est un autre geste concret qui vise directement la réussite éducative des élèves et l’amélioration du quotidien du personnel travaillant dans les écoles québécoises. »

Sébastien Proulx, ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, ministre de la Famille et ministre responsable de la Gaspésie—Îles-de-la-Madeleine

« Les mesures prises pour prévenir, détecter et corriger les problèmes dans les bâtiments scolaires sont très importantes, puisqu’elles permettent de planifier les travaux et de les entreprendre au moment opportun. L’aide financière accordée cette année permettra de réaliser les travaux jugés prioritaires pour que les jeunes puissent développer leur plein potentiel dans un environnement adéquat. Investir dans les écoles, c’est un choix porteur d’avenir pour nos enfants! »

Lise Thériault, vice-première ministre, ministre responsable des PME, de l’Allègement réglementaire et du Développement économique régional, ministre responsable de la Condition féminine et ministre responsable de la région de Lanaudière

Faits saillants :

Le 24 mars dernier, le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et ministre de la Famille, M. Sébastien Proulx, a annoncé des investissements gouvernementaux totalisant plus de 655 millions de dollars pour permettre aux commissions scolaires francophones et anglophones de réaliser des travaux de rénovation ou de mise aux normes de leurs établissements en 2016‑2017. Près de 2 300 projets de rénovation des infrastructures scolaires seront mis en œuvre grâce à cette somme.Ces investissements s’inscrivent dans le cadre du Plan québécois des infrastructures 2016-2026. Pour cette année seulement, l’annonce d’aujourd’hui porte à 1,058 milliard de dollars le montant annoncé pour la rénovation des écoles (mesure Maintien d’actifs), en plus de 553 millions pour la construction d’écoles (mesure Ajout d’espace) dans chacune des régions du Québec.

st esprit mise au point zone agricole La municipalité de St-Esprit fait un mise au point sur les usages commerciaux en zones agricoles
 MENTIONS LÉGALES

Le droit à l'image des personnes physiques
La reproduction de l'image d'un groupe ou d'une scène de rue dans un lieu public est permise, sans besoin de solliciter le consentement de chaque personne photographiée. On considère que l'image ne porte pas atteinte à la vie privée car la personne se trouvant dans un lieu public a consenti à être exposée aux regards des autres.

Tous droits réservés : photos et vidéos
Vous êtes invités à partager les images et les vidéos de La Plume Libre Montcalm, par contre vous devez obtenir une autorisation écrite de notre part pour toute utilisation commerciale ou pour toute manipulation de vidéo.

Merci
L'Équipe de Plume Libre Montcalm