Saint-Alexis

logocjeAu cours de la dernière année, « nous avons investi temps, énergie et ressources, avec des partenaires ciblés, dans l’exercice essentiel de doter notre MRC d’une stratégie de développement jeunesse » a indiqué Jacques Lachapelle, président, lors de l’ouverture de la 19e assemblée générale annuelle du CJE Montcalm.

Cet exercice, qui a pour objectif d’assurer à la MRC une action concertée et intégrée, rejoint le modèle d’intervention mis en place par le CJE au cours des dernières années. Il rejoint également la philosophie de proposer des actions centrées sur les besoins actuels dans une approche innovante. C’est ce qui a été baptisé « L’effet Carrefour » en 2011, et qui amène à se questionner, à se réinventer continuellement et parfois, à proposer des interventions non standardisées.

« Il faut garder à l’esprit que rien n’est acquis, particulièrement dans ce contexte de lutte au déficit et de restrictions budgétaires où nous n’avons pas le contrôle sur tous les paramètres. Nous avons l’obligation de nous transformer pour devenir plus forts, meilleurs et durer. La prochaine année représente donc un grand mais merveilleux défi » a mentionné Jean Pilotte, directeur général du Carrefour jeunesse-emploi.

Le CJE, suite à une réflexion stratégique initiée en 2010, a déjà amorcé sa métamorphose. En effet, le Service d’Intégration et de Rétention à l’Entreprise ainsi que l’Opération Tandem visent à coupler le développement des jeunes à celui de leur milieu et des entreprises, acteurs majeurs de l’intervention jeunesse. L’objectif? Offrir une qualité et une diversité de services qui contribuent à un développement harmonieux et productif tout en amenant les jeunes à découvrir leurs rêves et à les réaliser dans un milieu de vie stimulant.

Cette prémisse est garante de résultats puisqu’au cours de la dernière année, ce sont tout près de 2 230 jeunes qui ont été rejoints. L’organisation a quant à elle a profité de l’appui et de la contribution de nombreux partenaires, fidèles après tant d’années. Ces résultats sont également attribuables au laborieux travail effectué aux cours des derniers mois pour réévaluer et bonifier les outils et procédures et ce, dans un souci de toujours offrir les plus hauts standards de qualité.

Si le souci de répondre aux besoins de l’environnement externe est omniprésent, les prochains mois se distingueront par la capacité de l’organisation à se montrer créative comme elle l’a toujours fait et ce, dans un esprit de partenariat. « Nous réaffirmons notre croyance en l’interconnexion étroite du développement du jeune avec celui du milieu. Nous poursuivons le travail avec nos partenaires pour doter le milieu d’une action globale et intégrée en terme de développement et de qualification de nos jeunes » a mentionné le directeur général.

En 2014-2015, les défis seront nombreux, particulièrement celui de faire de la qualification de nos jeunes un modèle attractif et un outil de positionnement pour le milieu. « La façon la plus efficace de relever le défi qui nous est lancé est de solidifier nos organisations respectives puis d’adopter une vision et une démarche communes et mettre les forces de nos organisations au service de cette vision. C’est ce à quoi le Carrefour s’engage pour les deux prochaines année de son cycle d’opérations » conclut Jean Pilotte.

 

  DSC0060

Dimanche le 8 juin dernier avait lieu la 6e édition du concours de dessins organisé par la Caisse Desjardins de Montcalm.

Au total, ce sont plus de 2900 jeunes qui ont dessiné leur vision d'un "Anniversaire de Rêve", répartis dans 12 écoles et 154 classes. Tous les niveaux étaient représentés soit de la maternelle à la 6e année. Le taux de participation s'élève à 93 %. 

Les 143 finalistes étaient invités à célébrer à la Cabane des Sportifs, à Saint-Esprit. L'animation s'est fait par Méga-Animations. Trois heures de pure plaisir, sculpteur de ballon, maquillage, magie et la remise aux gagnants de vélos. Un tirage pour chaque niveau pour choisir celui ou celle qui aura son vélo et casque de sécurité.

Chacun des finalistes recevait un prix de présence.

...téléchargement des images...

 

 

 

DSC 5783La Fête de la pêche se déroulait du 6 au 8 juin, 3 jours où la pêche est à l'honneur ou tous les citoyens peuvent pêcher sans permis à travers la province.

Depuis 6 ans, Saint-Esprit attire plusieurs jeunes, de plus des milliers de truites sont ajoutés dans la rivière chaque année.

Saint-Calixte, Saint-Alexis et Saint-Lin–Laurentides ont aussi offert cette activité cette année, au total ce sont plus de 230 ensembles de pêche et permis valide jusqu'à 18 ans ont été distribué.  Une petite formation était aussi donnée sur place pour conscientiser les jeunes sur le respect de la règlementation et comment reconnaitre certaines variétés.

DSC 5220C'était au tour de Saint-Alexis d'offrir du compost et des pousses d'arbres de différentes variétés.

Les conseillers Guylaine Perreault et Denis Ricard, responsable des loisirs à Saint-Alexis organise depuis plusieurs années la distribution d'arbres, depuis 5 ans grâce à la récupération des déchets organiques EBI offre aux municipalités une quantité de compost à redistribuer dans la communauté.

À Saint-Alexis, le service est facilité avec M. Marius Guilbault et son tracteur qui remplit les remorques.

 

 DSC0231Le Centre du Patrimoine Vivant de Lanaudière - CPVL existe depuis 6 ans. Il se donne comme mission de partager, faire connaître et diffuser la culture tradiotionnelle dans Lanaudière.

M. Philippe Jetté, président, était accompagné de Mme Véronique Massé, agente de développement du CPVL pour remettre le trophé Nids d'hirondelles à la municipalité de Saint-Alexis, lors de la dernière assemblée publique.

La relève lanaudoise rendait hommage à un grand portageur de la tradition chantée de Saint-Alexis, M. Lucien Jetté. Il a raçu le Prix Rossignol, pour sont implication et sa participation à la promotion des chants du folklore québécois.

M. Lucien Jetté a eu un gros impact sur le répertoire de la chanson traditionnelle au Québec
Philippe Jetté, président du CPVL

 Cet homme est un pionnier qui a repertorié une immense variété de chant traditionnel. Celui qui a des liens familiaux avec la Famille Cantin, permet ainsi d'offrir un outil pour sa diffusion et sa promotion.

Le CPVL a donc remis le Prix "Nids d'Hirondelles" à la municipalité, un magnifique trophé qui fait valoir les talents de chacune des municipalités de Lanaudière.

 

 DSC0218

 

 

Logo Grande Fete Chant 2012logo cpvl jpeg RVB MOYENLe 17 mai prochain, pour une 6ième année, le Centre du Patrimoine Vivant de Lanaudière convie les passionnés de la tradition chantée à la Grande fête du chant traditionnel de Lanaudière (CPVL). En effet, c’est dans la capitale de la chanson traditionnelle, à Saint-Côme, que les porteurs de tradition, chanteurs, répondeurs, turluteurs se rassembleront autour d’activités permettant à tous et chacun de savourer, d’expérimenter et de mieux connaitre la richesse de la chanson traditionnelle québécoise.

Les festivités débutent, dès 12 h, avec un pique-nique champêtre et musical devant le bureau d’accueil touristique de Saint-Côme. Elles se poursuivront ensuite à l’église où un vibrant hommage sera fait à M. Lucien Jetté, illustre porteur de la tradition chantée provenant de Saint-Alexis-de-Montcalm et ayant, entre autre, transmis son répertoire chanté à M. Gilles Cantin du groupe La Bottine Souriante. Le dévoilement du Commando Trad La Relève apportera une touche intergénérationnelle à cet hommage.


Photo Joute 2012La fête prendra ensuite racine à l’école primaire de Saint-Côme avec l’animation de Mme Monique Jutras, chanteuse et ethnologue de métier, sur la thématique des chansons et chanteurs traditionnels de St-Côme. En 1977, Monique Jutras est une jeune chanteuse et « folkloriste » passionnée qui visite les petits villages de la région de Lanaudière, à la recherche de chansons traditionnelles pour enrichir son répertoire. En faisant du pouce entre Saint-Charles-Borromée et Saint-Liguori, elle fait une rencontre marquante celle de Gaston Lepage (Hommage aux Aînés). À partir de là, commence une aventure extraordinaire qu’elle nous raconte aujourd’hui (presque 40 ans plus tard !) faisant entendre des enregistrements de sa collection et partageant souvenirs, anecdotes et émotions transmis par ces chanteuses et chanteurs exceptionnels originaires de Saint-Côme. L’activité sera suivie d’un « cercle de chansons » où chacun et chacune, des aînés aux plus jeunes, sans oublier les tout-petits s’il s’en trouve, seront invités à en « pousser » une, en toute simplicité et à la bonne franquette !

Au terme de cette journée, le CPVL revient à compter de 20 h, avec la joute d’improvisation chantée. Cette activité unique en son genre est l’occasion de joindre le plaisir et la connaissance. Cette joute, qui se veut une confrontation amicale sous le thème de la chanson traditionnelle, sera animée par M. Ghyslain Dufresne (Chick‘n Swell) et arbitré par Mme Mia Lacroix (Galant tu perds ton temps) et mettra en scène deux équipes, celles de CFNJ et du Centre du Patrimoine Vivant de Lanaudière. La grande fête du chant se terminera aux petites heures grâce à la veillée chantée où tous et chacun pourront en chanter une petite dernière avant d’aller se coucher !

RÉSERVEZ VOS PLACES DÈS MAINTENANT POUR LA JOUTE CHANTÉE
Billets disponibles au bureau d’accueil touristique de Saint-Côme 450-883-2730 et à la Librairie Martin à Joliette.
Pour plus d’informations, contactez le Centre du Patrimoine Vivant de Lanaudière au 450 883-1633 ou par courriel à . Visitez leur site Web au www.cpvl.net.

 

DSC 5834C’est sur le site même de l’écocentre, dans le cadre des activités environnementales organisées lors de la Fête des voisins, que les maires des Municipalités de Saint-Alexis, Sainte-Julienne et Saint-Esprit ont dévoilé le nouveau nom de l’écocentre : BONS DÉBARRAS.

Le comité de gestion de l’écocentre a eu l’idée, afin de souligner leur 1er anniversaire, de lancer un concours intitulé : « Trouves un nom à ton écocentre ». Le concours s’adressait aux élèves de 5e et 6e année des écoles des trois municipalités-membres. C’est la jeune Matisse Beaulieu, 11 ans, de l’école Notre-Dame à Saint-Alexis qui a retenu l’attention du comité. À cet effet, afin de promouvoir leurs services, les municipalités-membres se sont munies d’un chapiteau, d’une toile de fond où est représenté leur nouveau nom ainsi que d’une nappe à l’effigie de l’écocentre. Afin de récompenser les efforts fournis pour trouver un nom original à l’écocentre, les maires ont chaleureusement remis à la gagnante une bicyclette fabriquée chez Bécik jaune spécialement conçue et adaptée selon la grandeur, le poids et la longueur des jambes de l’enfant.

Un gâteau d’anniversaire à l’effigie du nouveau nom ÉCOCENTRE BONS DÉBARRAS était aussi à l’honneur lors de la Fête des voisins. Rappelons que le site permet de recevoir des matériaux et des objets encombrants qui sont refusés lors de la collecte des ordures ménagères.

Le site, mis à la disposition des citoyens des Municipalités de Saint-Alexis, Sainte-Julienne et Saint-Esprit et tout récemment aux résidents de Saint-Roch Ouest permet de recevoir, notamment des matériaux de bois, des métaux, des déchets ultimes (béton, ciment, gypse, etc.) ainsi que des bardeaux d’asphalte. Les résidents de ces municipalités peuvent aller porter leurs matériaux nuisibles, et ce, sans frais et sans limite de visite. Une preuve de résidence est exigée en tout temps. De plus, les entrepreneurs qui effectuent des rénovations résidentielles, sur le territoire des municipalités-membres, doivent présenter une copie du permis de rénovation à la réception du site. Notons que seuls les résidus générés dans le cadre d’activités domestiques et non lucratives sont acceptés. 

L’écocentre est ouvert le lundi, mardi, vendredi et samedi de 8 h à 16 h 30 et le
dimanche de 8 h 30 à 12 h
2456, route 125 Sainte-Julienne (Québec) J0K 2T0
Téléphone : (450) 421-4656

...téléchargement des images...
 

DSC 3519La Saint-Vincent-de-Paul à Sainte-Julienne couvre les municipalité de Saint-Esprit et de Saint-Alexis.

Chaque semaine elle aide plus de 100 familles à survivre.

Les nouveaux locaux plus vastes vont permettre de mieux répondre aux besoins et d'offrir plus de produits à prix réduits.

C'est une excellente façon d'épargner tout en aidant les personnes dans le besoins. En apportant vos vêtements et vos articles ménagers à la SVDP c'est leur donner la chance d'être encore utiliser au lieu de se retrouver aux déchets. Même les vêtements inutilisables, tâchés ou autres retrouvent une vie et aide la Saint-Vincent-de-Paul.

Visitez les, vous verrez comme vous pouvez aider... 

Tél. : 450 831-8207
1484, rue Albert, Sainte-Julienne
Ouvert :  lundi, mardi, mercredi et vendredi de 9 h à 16 h
et le jeudi de 9 h à 11 h 30 et de 13 h 30 à 15 h

 

...téléchargement des images...

 MENTIONS LÉGALES

Le droit à l'image des personnes physiques
La reproduction de l'image d'un groupe ou d'une scène de rue dans un lieu public est permise, sans besoin de solliciter le consentement de chaque personne photographiée. On considère que l'image ne porte pas atteinte à la vie privée car la personne se trouvant dans un lieu public a consenti à être exposée aux regards des autres.

Tous droits réservés : photos et vidéos
Vous êtes invités à partager les images et les vidéos de La Plume Libre Montcalm, par contre vous devez obtenir une autorisation écrite de notre part pour toute utilisation commerciale ou pour toute manipulation de vidéo.

Merci
L'Équipe de Plume Libre Montcalm