Sainte-Julienne

HJ smoothieGrâce au soutien d'Action Montcalm, des élèves ont organisé une dégustation de smoothies énergisants dans le cadre du mois de Mai pour bouger. Le smoothie le plus populaire a été le «vert» qui est un surprenant mélange de mangues, épinards, lait de soya aux amandes et sirop d'érable. En plus d'offrir une alternative santé aux boissons plus commerciales, les profits de l'activité permettent à trois élèves de s'inscrire au Relais pour la vie. 

councours dessins desjardins 2015Ils sont des milliers à attendre ce moment, pour la 7e édition, 12 écoles primaires, environ 3000 élèves et 150 classes qui ont participé cette année.

L'événement avait lieu dimanche dernier à la Cabane des Sportifs.

5000 $ en prix en plus des vélos et de l'organisation de cette journée extraordinaire, qui regroupe animation, maquillage et jeux de toutes sortes. Un élève était choisi pour chacune des classes et chaque niveau avait la chance de remporter le prix ultime : 1 vélo par niveau.

Encore une fois, la Caisse Desjardins de Montcalm, démontre son attachement à la communauté et particulièrement à l'éducation.

Les dessins devaient représenter un sport, volleyball, chearleeding, football et hockey avaient la cote !

Julien Brouillette
Urbania

...téléchargement des images...

medaille lieutenant-gouverneur quebec 2014C’est au collège Esther-Blondin que s’est déroulée la cérémonie protocolaire de remise de la Médaille du Lieutenant-gouverneur aux récipiendaires de la région de Lanaudière pour les aînés et pour la jeunesse.

Nos quatre candidats étaient déjà très émus de savoir que leur municipalité les avait choisis à titre de candidats potentiels à recevoir cette médaille, c’est doublement émouvant d’assister à leur couronnement aujourd’hui
M. Marcel Jetté, maire de Sainte-Julienne

La médaille reconnaît l’engagement des jeunes et des aînés dont l’abnégation et la persévérance se réunissent dans leur volonté profonde de servir. Par leurs actions remarquables au sein de leur communauté, ils se sont distingués de façon exemplaire et reçoivent aujourd’hui des mains de l’honorable Pierre Duchesne la plus haute distinction honorifique qu’il soit.

Quatre candidatures ont été proposées par la Municipalité de Sainte-Julienne dans le cadre du programme de Distinctions honorifiques des Médailles du Lieutenantgouverneur pour les aînés. C’est à titre de bénévole s’étant distingué pour l’ensemble de ses accomplissements sur notre territoire que la municipalité a soumis les candidatures suivantes : madame Juliette Tristani, messieurs Roland Labelle, Jean-Claude St-Amand
et Étienne Mailhot.

Deux élèves de l’école secondaire du Havre-Jeunesse de Sainte-Julienne ont eu aussi été honorés dans la catégorie jeunesse ; M. Alexandre Dubé et Mlle Chloé Grondin.

DSC 0362Au terme de l'exercice financier de 2014, la Caisse Desjardins de Montcalm continue d'être un levier économique et communautaire important dans la région. En fait, à l'échelle de la province, Desjardins retourne plus de 1 million de $ par jour sous forme de ristournes, dons et commandites. À la Caisse Desjardins de Montcalm, on parle de 3288 $ par jour d'implication direct dans notre collectivité.

Si la Caisse a pu se montrer toujours aussi engagée dans la communauté, c'est largement grâce à sa capacité de toujours bien répondre aux besoins évolutifs de ses membres qui, en retour, confient à leur coopérative la gestion de leurs avoirs. C'est ce qui a notamment permis à la Caisse de dégager des excédents avant impôts et ristournes de 8,3 M$.

De plus, la Caisse a affiché, en 2014, une augmentation de 9,5 % du portefeuille global de prêts ainsi qu'une croissance de l'épargne de 5,4 %.

Enfin, l'actif de la Caisse a augmenté de 9,3 % pour s'établir à 781,9 M$.

Utilisation des fonds d'aide
au développement du milieu

M. Joël Landry
Directeur général
Caisse Desjardins de Montcalm

« Ces résultats témoignent de la capacité de notre caisse à se démarquer dans une industrie en pleine mutation et au sein de laquelle la concurrence est de plus en plus vive, a déclaré M. Gaston Robert, président de la Caisse. Je tiens à remercier nos membres et clients qui , année après année, nous font confiance. Mes remerciements s'adressent aussi aux dirigeants élus ainsi qu'à l'ensemble de notre personnel dont les efforts nous permettent de nous distinguer en matière de qualité de service .

Ces résultats démontrent la pertinence de notre offre de services qui est bien adaptée aux besoins de nos membres et clients, sans compter que, tous les jours, nos membres découvrent les nombreux avantages exclusifs que leur apporte leur appartenance à leur coopérative. » Nos 82 employés sont là pour vous, engagés et à votre avantage.
M. Joël Landry, directeur général

À propos de la Caisse Desjardins de Montcalm

Avec un volume d'affaires sous gestion de plus de 1,3 milliard $, la Caisse Desjardins de Montcalm contribue au mieux-être économique et social de quelque 25 068 membres et de la collectivité où elle est présente. Elle offre toute la gamme de produits et services financiers du Mouvement Desjardins, dont elle fait partie intégrante. Premier groupe financier coopératif du Canada, le Mouvement Desjardins est reconnu comme l'institution financière la plus solide en Amérique du Nord.

DSC 4250Les élèves de Havre-Jeunesse joigne la municipalité dans le cadre du Grand Nettoyage du printemps.

Depuis plusieurs années, la municipalité encourage les gens à nettoyer les bordures de routes, les terrains et pour ce faire les camions de la ville parcourent les routes de Sainte-Julienne pour amasser les déchets.

Depuis quelques années, l'école secondaire Havre-Jeunesse participe, cette année plus que jamais. Des dizaines de jeunes ont fait le tour de leur environnement et ont ratellé et ramassé des sacs et des sacs d'ordures. 

...téléchargement des images...

DSC 0146Dans le Domaine de la Fourche, 21 maisons sur 36 ont peu d'accès à l'eau ou pas du tout.

Les municipalités de Sainte-Julienne et de Saint-Esprit sont impatientes que le temps doux arrive, car c'est la seule solution pour les citoyens du Lac des Fourches.

Le problème, un gel de tuyau, le service est toujours desservi par la Municipalité de Saint-Esprit. Le système qui est âgé de 115 ans offre tous les problèmes possibles à la petite municipalité. La Directrice générale, Mme Caroline Aubertin mentionne qu'aucun plan du réseau n'est disponible, afin de trouver l'endroit, il faudrait faire des trous à peu près partout au coût de 10 000$ du trou, facture qui devrait être transférée sur les comptes de taxes des citoyens l'an prochain. La bonne nouvelle, c'est qu'il n'y a pas encore de bris. Elle mentionne l'offre faite aux citoyens en 2010 qui avait été refusé (explication plus bas), malheureusement, il fallait cette épisode pour que les citoyens réalise l'ampleur du problème, les travaux devront être entrepris.

Une vidéo circule sur le web https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fvideo.php%3Fv%3D864484596955551&display=popup&ref=plugin dénonçant le problème. Mme Aubertin dit avoir tenté de rejoindre la famille. La citoyenne Bianka Geoffoyr-Roy est locataire, elle a été contactée, mais n'a jamais retourné l'appel. Sa propriétaire a aussi été contactée, mais Mme Aubertin lui a conseillé de demander à sa locataire d'appeler à la mairie de Saint-Esprit. Elle mentionne que tout a été fait en leur pouvoir, 1 seul citoyen continue de recevoir son eau pour des problèmes de mobilité. Tous les autres ont été contactés et soutenu. Personne n'est heureux de la situation, mais autant au niveau des ministères que pour les 2 municipalités les coûts seraient sans fin, et ce sans savoir s'ils seraient concluants. En cas d'incendie, le service de camion citerne serait employé de toute façon, car aucun borne fontaine n'est sur le territoire. Par ailleurs, le projet de 2010 prévoyait une borne fontaine, ce qui aurait eu un impact sur les assurances de maisons (un bon rabais lorsqu'une borne fontaine est disponible à proximité).

Pour la directrice, il y a eu de l'espoir lundi alors qu'une des propriétés avait finalement de l'eau, mais avec la température qui a redescendu, l'eau a encore regelé. La chaleur est sensée atteindre un bon niveau au cours des prochains jours.

Par contre là encore, cela pourrait causer de gros problèmes de bris. Selon Mme Aubertin, tout est mis en place pour un bris qui arrive régulièrement lors du dégel.

Des rencontres avec tous les intervenants se font régulièrement et toutes les alternatives ont été étudiées, mais aucune solution miracle ne peut arriver.

Une offre très avantageuse avait été offerte aux citoyens en 2010

Connaissant la désuétude du réseau d'aqueduc dans le secteur, l'administration Jetté avait proposé un projet afin de tout le refaire et de connecter le réseau au service de Sainte-Julienne.

Soixante-quinze milles dollars avaient été investis pour les plans et devis et une demande de subvention avait été acceptée par le ministère. Une subvention de 825 500 $ provenant du programme PRECO, pour des travaux évalués à 1 390 000 $.

Selon le maire Jetté, c'était une offre vraiment intéressante pour les citoyens, mais 36 propriétaires avaient signé le registre pour refuser l'offre, il ne prenait que 19 signatures pour rejeter le projet.

Le réseau complet couvre 87 propriétés, plusieurs étaient POUR, mais les règles empêchent la municipalité de procéder sans l'accord des citoyens. Le responsable de l'aqueduc Éric Pothel de Sainte-Julienne a confirmé au maire que rien ne pouvait être fait et que probablement tout allait sauter au dégel, donc le problème qui dure depuis le 6 mars, risque fortement de ne pas être résolu de sitôt.

En 2010, l'offre faite aux citoyens payait plus de la moitié des travaux.
Marcel Jetté, maire de Sainte-Julienne

La taxe d'eau perçue sur le compte de taxes ne couvre que la gestion et l'entretien de l'eau, pas les infrastructures qui sont payées par chaque citoyen lors de l'achat de leur maison ou lors de la réfection du réseau.

Pour le maire Jetté tout a été fait en 2010, et même ceux qui étaient pour l'ont remercié pour tout le travail, mais 36 personnes ont dit non ! Maintenant ils ont la preuve que le réseau est désuet, nous allons essayer d'obtenir une subvention, mais le 825 000$ offert en 2010 est retourné et perdu, il faut donc refaire les procédures. En ce temps d'austérité du gouvernement, il appréhende la décision de Québec.

journee de la culture 20175 VIDÉOS DANS CET ARTICLE.

Les Journées de la Culture servent à rendre disponibles plusieurs aspects de la culture. Cette année dans Montcalm, Saint-Roch-de-l'Achigan, Saint-Alexis, Sainte-Marie-Salomé et Sainte-Julienne ont participé. Nous avons fait une petite tournée!

Ceinture fléchée
Ste-Julienne

Mme France Hervieux
Artisane en fléché traditionnel
Spectacle pour enfants
«les insectes»
Ste-Julienne
Musique, Impro,
Peinture & chocolat
St-Roch-de-l’Achigan
Exposition
de ceintures fléchées

Ste-Marie-Salomé

 DSC0053Grâce au travail du député de Rousseau et porte-parole de l’opposition officielle en matière de finances et de revenu, Nicolas Marceau, la Commission des finances publiques a accepté de se saisir d’un mandat d’initiative sur le phénomène des paradis fiscaux, qui permettent à des citoyens et à des entreprises du Québec d’avoir recours à l’évasion fiscale.

« L’évasion fiscale est un phénomène grave et profondément injuste pour les Québécois honnêtes qui paient leurs impôts. Une commission parlementaire entendra donc toutes les parties concernées, notamment les organisations responsables du respect de nos lois, les banques, ainsi que les experts en fiscalité et en comptabilité afin de mesurer l’ampleur du phénomène et d’identifier des solutions pour combattre l’évasion fiscale », a déclaré Nicolas Marceau.

Rappelons que le Parti Québécois a proposé ce mandat à la suite des scandales financiers européens ayant démontré que des centaines de Québécois utilisent des comptes en Suisse. « Éviter l’impôt par le recours aux paradis fiscaux est un procédé malhonnête qui coûte cher au Trésor québécois. Celles et ceux qui pratiquent l’évasion fiscale profitent de tous nos services, mais ne cotisent pas comme les autres citoyens; cette situation doit prendre fin. Les Québécois veulent que ça change », a conclu le député de Rousseau.

 MENTIONS LÉGALES

Le droit à l'image des personnes physiques
La reproduction de l'image d'un groupe ou d'une scène de rue dans un lieu public est permise, sans besoin de solliciter le consentement de chaque personne photographiée. On considère que l'image ne porte pas atteinte à la vie privée car la personne se trouvant dans un lieu public a consenti à être exposée aux regards des autres.

Tous droits réservés : photos et vidéos
Vous êtes invités à partager les images et les vidéos de La Plume Libre Montcalm, par contre vous devez obtenir une autorisation écrite de notre part pour toute utilisation commerciale ou pour toute manipulation de vidéo.

Merci
L'Équipe de Plume Libre Montcalm