dims

Le personnel et les élèves des classes DIMS , ainsi que 4 finissantes en éducation spécialisée; Cynthia Beauséjour, Joëlle Desjardins, Vanessa Majeau et Josianne Richard. - dims

Dans le cadre de leur projet de fin de technique, 4 finissantes en éducation spécialisée, du Cégep régional de Lanaudière à Joliette, sont venues à l’école secondaire du Havre-Jeunesse, à Sainte-Julienne, dans le but de faire connaître les classes DIMS (déficience intellectuelle moyenne à sévère) aux élèves de l’école.

Le lancement du projet s’est fait lors de la semaine de la déficience intellectuelle québécoise (du 11 au 17 mars 2018) par différentes activités où les élèves des classes DIMS étaient mis en valeur. Du jeu-questionnaire démystifiant la déficience intellectuelle, à la partie de hockey cosom enseignants contre élèves, en passant par la vente de collations sucrées et par le midi jeu de société, les élèves des classes DIMS se sont démarqués dans l'école.

Par la suite, les étudiantes, en collaboration avec l’organisme Réussite éducative Montcalm, ont organisé des midis où les élèves de 6ième année des écoles des environs venaient dîner à l’école et rencontrer des élèves de secondaire 1 pour répondre à leurs questions sur l’entrée au secondaire. Lors de ces dîners les élèves des classes DIMS leur ont offert des desserts qu’ils avaient cuisinés et les ont guidés dans l’école, avec la collaboration des élèves de secondaire 1, pour un rallye visant à leur faire connaître les lieux.

Le projet a pris toute son envergure dans le cadre de différentes animations à travers les classes de secondaire 1, 2 et d’adaptation scolaire. Les élèves de ces classes ont pu en apprendre davantage sur ce qu’est la déficience intellectuelle ainsi que vivre une activité commune avec les élèves des classes DIMS. Ces étudiantes ont voulu briser la barrière du handicap en sensibilisant les élèves de l'école au fait qu’à travers les différences, il y a aussi des ressemblances et que tous ont leur place.

 MENTIONS LÉGALES

Le droit à l'image des personnes physiques
La reproduction de l'image d'un groupe ou d'une scène de rue dans un lieu public est permise, sans besoin de solliciter le consentement de chaque personne photographiée. On considère que l'image ne porte pas atteinte à la vie privée car la personne se trouvant dans un lieu public a consenti à être exposée aux regards des autres.

Tous droits réservés : photos et vidéos
Vous êtes invités à partager les images et les vidéos de La Plume Libre Montcalm, par contre vous devez obtenir une autorisation écrite de notre part pour toute utilisation commerciale ou pour toute manipulation de vidéo.

Merci
L'Équipe de Plume Libre Montcalm