Luc Thériault

luc theriaultcommunAu nom de l’aile parlementaire du Bloc Québécois, le député de Montcalm, Luc Thériault, a fait un bilan de la dernière session parlementaire marqué par les bons coups de son parti et la pauvre performance des députés libéraux du Québec à Ottawa.

 

luc theriault« En abolissant la prime au bilinguisme, le gouvernement Trudeau envoie un très mauvais signal : désormais, les communautés francophones et acadiennes n’auront même pas un minimum de services en français », a déclaré le député du Bloc Québécois de Montcalm. Le Bloc Québécois réprouve la proposition contenue dans un rapport rendu public par le Bureau du Conseil privé, le ministère du premier ministre.

« Plutôt que de supprimer cet incitatif, Ottawa devrait non seulement le bonifier, mais aussi prendre des mesures et procéder à un renforcement majeur des services en français, a soutenu Luc Thériault. Le Bureau du Conseil privé propose de financer des programmes de formation linguistique. On retrouve de nombreux fonctionnaires qui peinent à balbutier quelques mots en français des années après leur formation linguistique! Avec l’abolition de la prime au bilinguisme, le gouvernement Trudeau vient de fermer la porte aux services en français aux francophones hors Québec. »

« Le gouvernement canadien aura beau se gargariser de faire la promotion du bilinguisme ‘‘from coast to coast’’ et de valoriser le français dans la fonction publique canadienne, on assiste plutôt à l’érosion de l’usage du français au sein des ministères fédéraux et à une assimilation sans cesse croissante des francophones au Canada », a conclu M. Thériault.

luc thǸriault photoVoeux du député de Montcalm, M. Luc Thériault

Luc Theriault« Le gouvernement Trudeau a envoyé un bien mauvais message à tous les ressortissants canadiens et québécois vivant à l’étranger ou partis en vacances et qui se sont retrouvés sur la trajectoire de l’ouragan Irma : si vous êtes dans le pétrin ou en danger, ne comptez pas sur nous », a déclaré le député fédéral de Montcalm et porte-parole en Affaires étrangères du Bloc Québécois.

« Le gouvernement Trudeau est irresponsable   »
Luc Thériault

« La seule préoccupation du premier ministre, c’est de soigner son image à coup de selfies et de rencontres inoffensives mais quand il a l’occasion d’assumer un véritable leadership, il a les doigts dans le nez ! La France et les Pays-Bas ont agi rapidement pour leurs ressortissants, les États-Unis ont utilisé des avions militaires pour rapatrier leur monde et le Canada a simplement attendu, les bras croisés que les autres agissent. Il y a des milliers de Québécois qui se sont retrouvés à proximité de l’ouragan Irma et Ottawa n’a pas toujours rien fait pour les ramener. C’est une négligence irresponsable et dangereuse. Il y a les ouragans Jose et Katia qui arriveront dans les prochains jours. Faudra-t-il attendre de voir des Québécois mourir avant qu’Ottawa prenne enfin ses responsabilités  ou le premier ministre sera-t-il encore une fois trop occupé à prendre des photos dans un autre festival ? », a ajouté Luc Thériault.

« Ottawa doit faire le décompte du nombre de Canadiens et de Québécois qui sont actuellement dans les Caraïbes et mettre en place, dès maintenant, des mesures d’évacuation rapide afin d’éviter qu’une situation comme celle qui s’est produite dans les derniers jours ne se reproduise », a conclu le député de Montcalm.

luc theriault photo« Alors que le Québec tout entier prend conscience de l’ampleur du phénomène des agressions sexuelles, un juge nous démontre qu’il y a encore beaucoup de chemin à faire en terme de sensibilisation. C’est pourquoi nous exhortons le Sénat à procéder rapidement à l’adoption du projet de loi C-337 qui impose une formation aux juges sur le droit relatif aux agressions sexuels  », a déclaré Luc Thériault, député du Bloc Québécois.  

«  Il y a une grande mobilisation au Québec, un exercice d’introspection collectif nécessaire. La campagne #moiaussi a permis de révéler au grand jour des cas de harcèlements et d’agressions sexuels, ce qui fait que les victimes se sentent plus épaulées, plus soutenues que jamais. Mais il faut qu’on en fasse plus et c’est pourquoi nous demandons que le Sénat cesse de retarder indument l’adoption du projet de loi C-337 de Rona Ambrose », a-t-il continué.

C’est pourquoi le Bloc Québécois a fait adopter une motion à la Chambre des communes afin que celle-ci demande au Sénat d’adopter dans les meilleurs délais ce projet de loi.

 «Notre motion rappelle que nous avons collectivement un devoir de diligence sur la question des agressions sexuelles. Les victimes doivent se sentir appuyées dans l’ensemble de leur démarche. Il ne faut pas qu’elles se retrouvent devant un mur d’incompréhension dès qu’elles entrent dans un tribunal. Le Sénat doit lâcher la partisannerie et adopter ce projet de loi sans plus attendre  », a conclu Luc Thériault.

Le député de Montcalm, M. Luc Thériault offre ses voeux pour la Fête Nationale. Vidéo: TVRM Luc Theriault

energieestMoins de 2 ans après son élection, Luc Thériault crie victoire! suite à l’abandon par TransCanada du projet de pipeline Énergie Est. Ce pipeline, qui devait transporter du pétrole dilué par des produits chimiques hautement toxiques, devait traverser les villes de Mascouche, Saint-Roch-de-l’Achigan et de L’Épiphanie (Paroisse).

« C’est une belle journée pour la démocratie, pour la participation citoyenne. C’est grâce à l’opposition des gens, des groupes de défense de l’environnement, des élus locaux et régionaux qu’aujourd’hui nous pouvons tous crier victoire! » a déclaré, radieux, Luc Thériault en marge des travaux à la Chambre des communes.

« Le projet menaçait nos terres, nos rivières et notre eau potable. Le Bloc Québécois est le seul parti qui s’est fermement opposé, avant, pendant et après les élections à la construction de ce projet néfaste autant pour l’environnement que pour l’essor de l’économie verte » a rappelé Luc Thériault.

Soulignons que lors de la campagne électorale de 2015, le Bloc Québécois avait collaboré à un grand rassemblement, le 26 septembre, visant à dénoncer le projet. Luc Thériault a aussi été promoteur, avec Christiane Crevier, une citoyenne de Mascouche, d’une pétition rassemblant plus de 25000 signatures demandant au gouvernement fédéral d’interdire le projet.

« La mort d’Énergie Est, c’est la victoire de ceux qui voient plus loin que le bout de leur nez, qui pensent aux générations futures » a conclu Luc Thériault.

Luc TheriaultLe député fédéral de Montcalm a dressé un bilan sévère de la dernière session parlementaire à Ottawa.

« Quand vient le temps de défendre le Québec, Justin Trudeau n’a qu’un mot à la bouche : non ! Le plus fédéraliste des premiers ministres, Philippe Couillard, demande des ajustements constitutionnels, c’est non. Le ministre de la Culture du Québec demande que la ministre Mélanie Joly annule une décision du CRTC, qui pénalise notre industrie culturelle, encore non. Le Québec voulait qu’Ottawa nomme des juges pour accélérer le processus judiciaire, la réponse c’est encore et toujours non!», a déclaré Luc Thériault.

Le gouvernement des banques

« Justin Trudeau et son ministre de la haute finance tranchent systématiquement du même côté, celui des banques de Toronto. En décembre dernier, ils ont voulu soustraire la loi de protection du consommateur aux banques avec le projet de loi C-29. Heureusement, grâce à sa vigilance, le Bloc Québécois a réussi à faire reculer le gouvernement. Il n’a pas fallu beaucoup de temps avant que le gouvernement libéral contre-attaque avec un nouveau cadeau pour les banques : la banque des infrastructures. Déjà, nous étions contre l’idée même de privatiser nos infrastructures. En plus, les 40 députés libéraux du Québec n’ont pas fait le poids face au lobby des banques qui voulait que la banque soit à Toronto. Et comble de l’arrogance, le Bloc Québécois a découvert que les projets d’infrastructures de la banque seront au-dessus des lois québécoises », a ajouté Luc Thériault.

Quand vient le temps de défendre le Québec, Justin Trudeau n’a qu’un mot à la bouche : non

Les travaux parlementaires

Le député de Montcalm a tenu à souligner le travail parlementaire effectué par le parti. « Quand  est venu le temps de défendre notre industrie du bois d’œuvre, c’est le Bloc qui est monté au front. Ottawa en a mis du temps avant d’accorder des garanties de prêts pour éviter la fermeture d’usines, mais ils ont fini par entendre nos arguments. Nous sommes fiers aussi du combat contre le crime organisé que Rhéal Fortin a entamé en déposant son projet de loi pour interdire les insignes de groupes criminalisés pour mieux lutter contre ces groupes. L’intimidation a assez duré et j’espère que les parlementaires entendront raison et voteront pour ce projet de loi à l’automne », a poursuivi Luc Thériault.

« À titre de porte-parole en matière d’Affaires étrangères, j’ai continué à mener le combat pour la libération du blogueur Raïf Badawi dont la famille réside au Québec, enfermé en Arabie saoudite et condamné à mille coups de fouet pour ses écrits. Le Canada vend des armes aux Saoudiens et se ferme les yeux sur les droits humains. C’est ignoble!, s’est indigné Luc Thériault. De plus, j’ai continué à talonner le gouvernement libéral sur l’aérodrome de Mascouche. Ottawa peut détruire des terres protégées sans l’approbation du milieu, ignorer notre Assemblée nationale et nos maires, s’ils font ça pour un  aérodrome régional, imaginez ce que ce sera pour un pipeline rempli de pétrole albertain. Le gouvernement fédéral ne tient tout simplement pas compte de la volonté des Québécois et ça, on va continuer à se battre contre ça! »

« De nombreux défis restent à venir, la signature d’un nouveau traité avec les États-Unis en est un majeur. Nous avons lutté pour la protection de l’intégralité du système de gestion de l’offre tout au long de la session parlementaire et nous ne lâcherons jamais. Nous ne cèderons pas un pouce pour protéger notre modèle agricole », a conclu le député du Bloc Québécois.

 MENTIONS LÉGALES

Le droit à l'image des personnes physiques
La reproduction de l'image d'un groupe ou d'une scène de rue dans un lieu public est permise, sans besoin de solliciter le consentement de chaque personne photographiée. On considère que l'image ne porte pas atteinte à la vie privée car la personne se trouvant dans un lieu public a consenti à être exposée aux regards des autres.

Tous droits réservés : photos et vidéos
Vous êtes invités à partager les images et les vidéos de La Plume Libre Montcalm, par contre vous devez obtenir une autorisation écrite de notre part pour toute utilisation commerciale ou pour toute manipulation de vidéo.

Merci
L'Équipe de Plume Libre Montcalm