Articles les plus lus dans l'espace Luc Thériault

 

Luc Theriault

Luc Theriault
Luc Thériault, député de Montcalm et critique de Québec Debout en matière d’Affaires mondiales déplore l’inaction totale de Chrystia Freeland dans le dossier de Toufik Benhamiche.

La condamnation du québécois Toufik Benhamiche à 4 ans de prison ferme pour « homicide par imprudence » a été cassée par le Tribunal Suprême cubain. Toutefois, ce résident de Mascouche ne peut toujours pas quitter Cuba et les autorités canadiennes ne font absolument rien pour lui venir en aide.

« Puisque Toufik Benhamiche ne fait plus face à quelqu’accusation que ce soit, il est inconcevable qu’il soit toujours retenu à Cuba. De plus, l’inaction de Chrystia Freeland dans le dossier est scandaleuse. À quoi servent nos ambassades si elles ne font absolument rien quand un citoyen est profondément mal pris? » s’est demandé Luc Thériault.

L’avocat de Toufik Benhamiche, Me Julius Grey, a pour sa part fait parvenir à la ministre des Affaires mondiales une mise en demeure l’intimant d’agir dans le dossier.

« Quand c’est rendu qu’un citoyen dont les droits fondamentaux sont bafoués doit mettre le Gouvernement du Canada en demeure pour qu’il s’enlève les doigts du nez et passe à l’action, ça en dit long sur l’inertie qui y sévit » s’est exclamé Luc Thériault. 

Rappelons que le 7 juillet 2017, la famille Benhamiche était victime d’un accident nautique à la suite duquel les autorités cubaines ayant rejeté leurs responsabilités ont fait de Toufik Benhamiche un bouc émissaire, le menant à une condamnation de 4 ans de prison ferme pour « homicide par imprudence ». Le jugement de cassation du Tribunal Suprême Populaire de la République cubaine démontre hors de tout doute que monsieur Benhamiche a été victime d’un processus judiciaire non-conforme, douteux et biaisé. « Il est grand temps que les affaires consulaires et l’Ambassade canadienne à La Havane rapatrient monsieur Benhamiche au Québec pour qu’il puisse retrouver sa femme et de ses deux filles de 5 et 7 ans. Le Tribunal Suprême a tranché, il est grand temps que la ministre Freeland fasse rapatrier monsieur Benhamiche » a conclu Luc Thériault.

 MENTIONS LÉGALES

Le droit à l'image des personnes physiques
La reproduction de l'image d'un groupe ou d'une scène de rue dans un lieu public est permise, sans besoin de solliciter le consentement de chaque personne photographiée. On considère que l'image ne porte pas atteinte à la vie privée car la personne se trouvant dans un lieu public a consenti à être exposée aux regards des autres.

Tous droits réservés : photos et vidéos
Vous êtes invités à partager les images et les vidéos de La Plume Libre Montcalm, par contre vous devez obtenir une autorisation écrite de notre part pour toute utilisation commerciale ou pour toute manipulation de vidéo.

Merci
L'Équipe de Plume Libre Montcalm