• Saint-Alexis
  • Saint-Calixte
  • Saint-Lin-Laurentides
  • Saint-Esprit
  • Saint-Jacques
  • Saint-Liguori
  • Saint-Roch-de-l'Achigan
  • Saint-Roch-Ouest
  • Sainte-Julienne
  • Sainte-Marie-Salomé

cebpro

« La gestion de l’offre, c’est non négociable » -Gabriel Ste-Marie

HOC-2017-0203-BT-QP-029 webHOC-2017-0203-BT-QP-029 web
Gabriel Ste-Marie, député fédéral de Joliette et leader parlementaire du Bloc Québécois est fier du gain obtenu pour les agriculteurs  à la Chambre des Communes le 26 septembre dernier. Par la voix de son porte-parole en agriculture, Simon Marcil, le Bloc Québécois a fait adopter à l’unanimité une motion réclamant la protection intégrale de la gestion de l’offre dans la renégociation de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA).

« Ce sera une grande victoire pour les agriculteurs québécois et nos communautés rurales si le gouvernement canadien respecte sa promesse envers le maintien intégral de la gestion de l'offre», a ajouté Gabriel Ste-Marie. Mais il tient à tenir en garde les agriculteurs contre les décisions du fédéral. « Dans les négociations du libre-échange avec l’Europe, une brèche dans la gestion de l’offre a été offerte en échange de la possibilité d'exporter du bœuf canadien. Le fédéral avait promis des dédommagements, mais les sommes promises sont loin d’être suffisantes et les fonds ont été vidés en cinq jours. Il y a des grands besoins en agriculture, mais le programme fédéral est incomplet. Il faut rester mobilisé! », a conclu le député fédéral de Joliette.

« Aujourd’hui, tous les députés, y compris ceux du gouvernement, se sont engagés à protéger intégralement la gestion de l’offre. Nous nous attendons à ce qu’ils respectent cet engagement envers nos producteurs », a indiqué Simon Marcil.

Voici le libellé de la motion adoptée à l’unanimité par la Chambre des communes : « Que cette Chambre réitère sa volonté de maintenir intégralement la gestion de l'offre dans le cadre des renégociations de l'ALENA ».

ImprimerCourriel

 MENTIONS LÉGALES

Le droit à l'image des personnes physiques
La reproduction de l'image d'un groupe ou d'une scène de rue dans un lieu public est permise, sans besoin de solliciter le consentement de chaque personne photographiée. On considère que l'image ne porte pas atteinte à la vie privée car la personne se trouvant dans un lieu public a consenti à être exposée aux regards des autres.

Tous droits réservés : photos et vidéos
Vous êtes invités à partager les images et les vidéos de La Plume Libre Montcalm, par contre vous devez obtenir une autorisation écrite de notre part pour toute utilisation commerciale ou pour toute manipulation de vidéo.

Merci
L'Équipe de Plume Libre Montcalm