Toutes les municipalités

Info aidant

Info aidant
Avec le temps froid de l’hiver vient l’inévitable rapport d’impôt. Savez-vous qu’en tant que proche aidant vous avez droit à des crédits d’impôt spécifiques? Il est préférable de les connaître car il faut avoir en main certaines pièces justificatives pour pouvoir réclamer ces crédits.

D’abord, le crédit canadien d’impôt pour aidant naturel non remboursable peut atteindre un montant maximum de 1 032$ (soit 15% de 6 883$). Avec le formulaire T2201 complété par un médecin, vous pouvez demander ce crédit qui permet de réduire l’impôt à payer sans obtenir de remboursement en argent toutefois.

Au provincial, le crédit d’impôt pour aidant naturel est remboursable. En 2017, si votre conjoint avait 70 ans et plus ou s’il était atteint d’une déficience grave et prolongée l’empêchant de fonctionner seul (formulaire T2201 ou TP-752.0.14 à l’appui), vous pouvez demander un remboursement d’impôt de 1 007$. Si la personne souffrant d’une déficience ou ayant plus de 70 ans n’était pas votre conjoint mais un proche admissible (parent, enfant, oncle ou tante, frère ou soeur), vous pouvez demander un remboursement de 1 176$. Il est impossible de demander ce crédit de façon anticipée mais vous avez droit à un rétroactif pouvant aller jusqu’à 10 ans avec les pièces justificatives.

Un autre crédit d’impôt provincial remboursable intéressant est le crédit d’impôt pour répit à un aidant naturel. Il est possible d’obtenir un remboursement de 30% des dépenses encourues au cours de l’année, soit un maximum de 1 560$ (30 % de 5 200$). La personne qui vous aide doit détenir un diplôme reconnu et vous devez conserver vos factures. Il est à noter que ce crédit est diminué de 3% de la partie du revenu familial qui excède 56 515 $. Ce crédit peut être demandé de façon anticipée si, par exemple, la ressource est embauchée de façon régulière.

D’autres crédits d’impôt peuvent être remboursables au provincial comme le crédit pour maintien à domicile, pour frais engagés par un aîné pour maintenir son autonomie, pour frais médicaux, pour activités des aînés, etc. Renseignez-vous auprès de la personne qui fait vos impôts. N’oubliez pas qu’il est extrêmement important de bien choisir cette personne afin de bénéficier de tous les crédits auxquels vous avez droit. Les erreurs sont parfois coûteuses et souvent longues à corriger.

Bonne année 2018 !

l acef land 260x160

DSC00420

Légende photo, de gauche à droite : Claudette Malenfant, conseillère municipale répondante de la bibliothèque de L’Épiphanie; Ghyslaine Pomerleau, mairesse de Saint-Liguori; France René, directrice générale du Réseau BIBLIO CQLM; Marie-France Letreiz, responsable de la bibliothèque et de la culture à Lanoraie; Karine Courchesne, directrice de l’Association des personnes handicapées du secteur de Berthier et membre du Module des proches aidants naturels de Lanaudière; Richard Malo, directeur de l’APPUI Lanaudière. - DSC00420
Les bibliothèques publiques rurales en soutien aux proches aidants

Le service d’information Biblio-Aidants, destiné aux proches aidants et coordonné par l’Association des bibliothèques publiques (ABPQ), est implanté dans plus de 580 bibliothèques à travers le Québec, dont les bibliothèques membres du Réseau BIBLIO du Centre-du-Québec, de Lanaudière et de la Mauricie (CQLM) dans Lanaudière. Ce programme offre gratuitement 15 cahiers thématiques, disponibles sur le site www.biblioaidants.ca, afin de renseigner les proches aidants sur les maladies et les sujets auxquels ils sont confrontés quotidiennement. Ces cahiers incluent une liste d’organismes, de sites Web pertinents et de suggestions de lecture, le tout analysé et validé par des bibliothécaires diplômés.
Dans Lanaudière, parmi les 36 bibliothèques publiques qui offrent déjà ce service, 26 sont membres d’un Réseau BIBLIO :cult

Source d’angoisse et de questionnements pour plusieurs, le rôle de proche aidant ne vient malheureusement pas avec un manuel d’instruction. Pour pallier ce manque, les bibliothèques publiques de la région de Lanaudière offriront désormais de l’information et du réconfort aux membres de leur communauté jouant ce rôle. Elles mettront notamment à leur disposition les livres de la Collection Biblio-Aidants et organiseront des conférences sur les thématiques abordées dans les cahiers.

« En plus d’occuper un rôle d’informateur et de fournir des services d’aide à la recherche, les bibliothèques publiques sont des acteurs indispensables pour les communautés. Dans le contexte actuel, il devient donc primordial de soutenir les collectivités et les proches aidants en mettant en valeur toutes les ressources disponibles », souligne Ève Lagacé, bibliothécaire professionnelle et directrice générale de l’Association des bibliothèques publiques du Québec.

Compte tenu du fait que le gouvernement du Québec ait choisi d’investir massivement dans les soins à domicile et que la population québécoise vieillit, il est estimé que d’ici 2030, une personne sur quatre sera considérée comme proche aidante. Qui plus est, plusieurs parents d’enfants vivant avec des incapacités physiques, de la déficience intellectuelle ou encore de l’autisme jouent également le rôle de proche aidant. Même s’ils ne se définissent souvent pas ainsi, ils apportent pourtant sur une base quotidienne du soutien médical à un proche. Le programme Biblio-Aidants s’adresse donc à une partie importante de la population et couvre une vaste sélection de sujets.

En effet, les cahiers sont disponibles selon 15 thématiques : aînés et vieillissement, cancer, déficience intellectuelle, deuil, diabète, incapacités physiques, maladie d’Alzheimer, maladie de Parkinson, maladies du coeur et accidents vasculaires cérébraux, maladies pulmonaires, proches aidants, santé mentale, sclérose en plaques, soins palliatifs et troubles du spectre de l’autisme.

D’abord instauré en 2007 dans trois municipalités québécoises, Charlemagne, L’Assomption et Repentigny, le programme Biblio-Aidants est maintenant accessible à l’ensemble du Québec grâce à la cession des droits d’auteur. L’ABPQ souhaite d’ailleurs souligner l’implication du Soutien aux initiatives visant le respect des aînés du Secrétariat aux aînés du Québec. Sans l’aide financière apportée, l’expansion provinciale du programme Biblio-Aidants n’aurait pas été possible. À propos de l’Association des bibliothèques publiques du Québec L’Association des bibliothèques publiques du Québec regroupe les bibliothèques publiques autonomes (plus de 5 000 habitants) du Québec. Au total, elle compte 160 bibliothèques membres, pour un total de 295 points de service, couvrant ainsi plus de 80 % de la population québécoise. Depuis 1984, elle regroupe les professionnels oeuvrant dans les bibliothèques publiques autonomes du Québec dans le but d’assurer le développement, le positionnement stratégique et le rayonnement des bibliothèques publiques québécoises. À propos du Réseau BIBLIO du Centre-du-Québec, de Lanaudière et de la Mauricie Le Réseau BIBLIO du Centre-du-Québec, de Lanaudière et de la Mauricie est mandaté et subventionné par le ministère de la Culture et des Communications pour desservir les municipalités de moins de 5000 habitants en les soutenant dans le maintien et le développement de leur service de bibliothèque publique. Le Réseau BIBLIO CQLM compte 131 municipalités membres, pour un total de 123 bibliothèques. Au Québec, 11 Réseau BIBLIO desservent l’ensemble des régions, représentant près de 20 % de la population québécoise résidant en milieu rural et semi-urbain.

 

lise theriault 2 juin 2015

lise theriault 2 juin 2015

Dans la région de Lanaudière, ce sont environ 30 places extrahospitalières supplémentaires qui seront développées pour favoriser l´utilisation optimale des lits de courte durée. Ainsi, ce sont autant de lits de soins actifs qui se libèreront dans les centres hospitaliers.

 

election 2017 aticle st Alexis

election 2017 aticle st Alexis

vh officielle

vh officielle
La session parlementaire terminée à Québec et l’année 2017 tirant à sa fin, l’heure est au bilan, pour la députée de Joliette, Véronique Hivon, qui se dit très fière des gains obtenus par sa formation politique au cours des derniers mois, autant sur la scène joliettaine que nationale. « Nous avons été une opposition constructive, efficace et les batailles que nous avons menées ont permis de faire des gains concrets pour les Québécoises et les Québécois en éducation, en santé et pour les régions, qu’on pense notamment à l’ajout de 22 ambulances, l’octroi de 100$ par enfant pour le matériel scolaire, la nomination du président de l’Autorité des marchés publics au 2/3 de l’Assemblée nationale, sans compter tous les gestes que nous avons posés pour améliorer concrètement la vie des gens », souligne d’emblée la députée.

« En circonscription, depuis l'été, nous avons aidé plus de 200 citoyens, qui sont venus nous voir au bureau pour diverses raisons, beaucoup parce qu’ils subissent le contrecoup des politiques d’austérité du gouvernement libéral. Avec ma petite équipe, nous travaillons sans relâche pour accompagner et servir les gens de Joliette! », a poursuivi Véronique Hivon.

Parmi les faits saillants de son année, la députée de Joliette évoque la victoire obtenue dans le dossier de la buanderie Lavérendière, au terme d’une âpre bataille, menée de concert avec les travailleurs et les travailleuses. « Grâce à la forte mobilisation, le ministre Barrette a fini par entendre raison et à mettre fin à sa valse-hésitation en confirmant le maintien de la buanderie dans le giron public. Ce sont 50 emplois qui ont été sauvegardés, l’incertitude pour les familles s’est dissipée et c’est une victoire pour toute la région, qui pourra continuer à avoir accès à des services de buanderie de haute qualité », note-t-elle.

Elle cite également le travail effectué pour venir en aide à l’organisme Hébergement d’Urgence Lanaudière, dont la précarité de la situation financière a mis en péril la survie de certains services. « C’est l’un des grands effets délétères de l’austérité : on appauvrit les gens, les besoins augmentent, et les organismes, qui faisaient déjà des miracles avec peu, doivent absorber une hausse de la demande. Vient un moment où ils ne peuvent juste plus y arriver, ils sont au bout de leurs ressources », explique Véronique Hivon, qui continue à plaider pour une meilleure reconnaissance des organismes communautaires et un financement à la hauteur de l’importance de leur rôle.

Dossiers nationaux
Sur la scène nationale, Véronique Hivon a continué à travailler très fort en matière d'accessibilité à la justice, en déplorant les effets de l’arrêt Jordan et en maintenant la pression sur la ministre Vallée pour qu’elle agisse dans ce dossier. Elle a également poursuivi son combat pour une meilleure indemnisation des victimes d’actes criminels et un système plus humain.

Dans le dossier de la famille, nouvelle responsabilité que lui a confiée en septembre le chef du Parti Québécois, Jean-François Lisée, la députée de Joliette s’est mise rapidement au travail. Elle a multiplié les rencontres avec les organismes qui oeuvrent dans le domaine de la petite enfance, et a talonné le ministre Luc Fortin lors de l’étude du projet de loi 143 sur les services de garde à l’enfance, pour assurer une qualité uniforme et l’égalité des chances pour l'ensemble des enfants du Québec, ce qui fut rejeté malheureusement par le ministre.

Celle qui célébrait le 8 décembre dernier le 9e anniversaire de son élection dans Joliette a en outre souligné le travail et les gains obtenus par ses collègues du Parti Québécois à l’Assemblée nationale. « Notre porte-parole en matière d’éducation, Alexandre Cloutier, a mis en lumière la hausse fulgurante des frais liés à l’achat du matériel scolaire au cours des dernières années et la facture salée imposée aux parents pour la surveillance des élèves le midi. À force de questionner le gouvernement à ce sujet, les libéraux ont fini par bouger, octroyant 100 $ par enfant. Dans le dossier des ambulances, c’est en grande partie la charge de Diane Lamarre et d’Agnès Maltais qui a fait agir le gouvernement. Résultat : 22 ambulances de plus! Diane Lamarre a également brillamment levé le voile sur le subterfuge de Gaétan Barrette qui prétendait que les supercliniques avaient amélioré l’accès aux soins, alors qu’il n’en est rien », a-t-elle rappelé.

C’est donc forte et fière de ce bilan bien étoffé que Véronique Hivon se tourne vers 2018, qu’elle entrevoit avec beaucoup de confiance et d’enthousiasme : « Notre équipe a fait des gains concrets pour les Québécois. Nous avons démontré ce dont nous sommes capables et qu’on est là, pour les gens, dans la défense de leurs intérêts concrets. Nous poursuivrons sur cette voie en 2018, plus résolus que jamais à être collés aux besoins et aspirations des citoyens », de conclure Véronique Hivon, avant de souhaiter un très joyeux temps des fêtes à toute la population joliettaine.

stephane pare 80b19

stephane pare 80b19
Je me nomme Stéphane Paré et je me présente au poste de conseiller municipal au siège 5.

Résidant de Saint-Alexis depuis le 1er décembre 2000 au 7 Grande Ligne, je suis en couple avec Soizic Trochon et nous avons 4 enfants : Étienne, Véronique, Christophe et Louis.  Axé sur la famille et les gens, je suis une personne dévouée et passionnée et je désire contribuer à la gestion et au développement de notre municipalité.

Depuis 24 ans, je travaille en développement économique dans la région de Lanaudière.  Ayant une formation collégiale de gestion-conseil en agriculture de l’ITA de La Pocatière et une formation universitaire en sociologie et une en administration, je connais très bien la réalité agricole de notre territoire ainsi que les enjeux de développement qui y sont liés.  Mon expérience en tant que commissaire industriel me permet également de bien connaître la réalité des entreprises et le rôle des municipalités dans le développement de son territoire.  Je crois que ce bagage professionnel me permettra de mener à bien les tâches dévolues à un conseiller municipal.

Depuis maintenant 13 ans je suis également bénévole à l’Association de soccer de la Nouvelle Acadie.  Y ayant occupé tous les postes, j’y demeure actuellement en tant que trésorier de l’association et responsable de la Fête familiale annuelle de fin de saison.

Pourquoi je désire m’impliquer en politique municipale ?

  • Pour contribuer à maintenir une saine gestion financière de la municipalité;
  • Pour contribuer à maintenir notre qualité de vie;
  • Pour contribuer au développement d’activités sportives et culturelles;
  • Pour contribuer au développement économique de notre municipalité;
  • Pour contribuer au développement et à la promotion de notre agriculture et de nos entreprises.

Et par-dessus tout, je souhaite VOUS représenter au siège 5 du Conseil municipal.

Pour toutes questions ou commentaires n’hésitez pas à me contacter via mon adresse courriel :

volailles lanaudiere

volailles lanaudiere
Les Éleveurs de volailles de Lanaudière ont à coeur le bien-être de leur communauté et sont fiers de remettre 2 000 $ en poulet du Québec aux familles d’ici par l’entremise de Moisson Lanaudière. La mission de notre organisation reste la même, année après année : produire le meilleur poulet qui soit pour bien nourrir les familles du Québec.

Nous convenons tous que de ne pas pouvoir se nourrir adéquatement dans une société comme la nôtre reste inconcevable, mais il s’agit d’une triste réalité bien présente. Il est possible de faire quelque chose de grand en posant un petit geste, celui de donner. Ensemble, mettons fin à la faim.

Pour de l’information sur le Poulet du Québec, consultez le site www.lepoulet.qc.ca

À propos des Éleveurs de volailles de la Rive-Nord
Les Éleveurs de volailles de la Rive-Nord regroupent les éleveurs de volailles de la région Lanaudière-Outaouais-Laurentides. Le Syndicat compte 183 familles d’éleveurs de poulet qui sont fières de travailler chaque jour à produire le poulet d’ici pour les gens d’ici.

22264748 10155188418556785 1046925221 n

M. Matteau, candidat au siège no. 3 - 22264748 10155188418556785 1046925221 n
À la municipalité de St-Alexis, Richard Matteau a déposé ce matin sa candidature au poste de conseillé numéro 3, Fier de ses 32 ans de services dans le monde municipal.

Il est convaincu de bien servir la population de St-Alexis. Depuis plus de 2 ans il assiste aux assemblées du conseil municipal afin de se familiariser avec les préoccupations et priorités de sa communauté.

Donc ce saut en politique municipal totalement réfléchi, va de soi.

 

 MENTIONS LÉGALES

Le droit à l'image des personnes physiques
La reproduction de l'image d'un groupe ou d'une scène de rue dans un lieu public est permise, sans besoin de solliciter le consentement de chaque personne photographiée. On considère que l'image ne porte pas atteinte à la vie privée car la personne se trouvant dans un lieu public a consenti à être exposée aux regards des autres.

Tous droits réservés : photos et vidéos
Vous êtes invités à partager les images et les vidéos de La Plume Libre Montcalm, par contre vous devez obtenir une autorisation écrite de notre part pour toute utilisation commerciale ou pour toute manipulation de vidéo.

Merci
L'Équipe de Plume Libre Montcalm