dsc 0288 1c605

dsc 0288 1c605

Les député(e)s Véronique Hivon (Joliette), Nicolas Marceau (Rousseau), Mathieu Traversy (Terrebonne) et André Villeneuve (Berthier) étaient réunis en caucus régional à Joliette, le 23 octobre. Cette séance a été l’occasion de rencontrer plusieurs intervenants du milieu de la santé et des services sociaux, d’échanger et de prendre le pouls du réseau dans la région.

Les député(e)s ont d'ailleurs fait le point sur le sous-financement de Lanaudière en matière de santé. Cette iniquité, qu'ils dénoncent ardemment depuis trois ans, s'élève toujours à plusieurs dizaines de millions de dollars. La situation est alarmante, puisque la région continuera de connaître augmentation des besoins dans les prochaines années, dû à une croissance démographique fulgurante.

Véronique Hivon, Nicolas Marceau, Mathieu Traversy et André Villeneuve ont également présenté localement les premiers volets d'engagement du Parti Québécois en matière de santé et de services sociaux.

  1. Décloisonner les professions en donnant plus d’autonomie aux 200 000 professionnels de la santé, garantir l’accès à des soins de santé de première ligne de qualité, geler le salaire des médecins;
  2. Réinvestir 500 M$ sur 5 ans en soutien à domicile pour permettre aux personnes aînées de demeurer à la maison, soulager les proches aidants en offrant huit heures de répit par semaine, assurer un environnement respectueux et sécuritaire au moyen de logements supervisés et sécuritaires
  3. Soutenir les personnes vivant avec une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme et leurs familles en offrant du répit et en aidant les organismes, réduire les délais d’attente pour un diagnostic, renforcer l’aide pour les jeunes de 21 ans et plus et étendre l’éligibilité du Supplément pour enfant handicapé nécessitant des soins exceptionnels.

 À moins d'un an de l'élection du prochain gouvernement, les député(e)s du Parti Québécois sont en mode propositions pour répondre aux besoins des familles Québécoises.

 MENTIONS LÉGALES

Le droit à l'image des personnes physiques
La reproduction de l'image d'un groupe ou d'une scène de rue dans un lieu public est permise, sans besoin de solliciter le consentement de chaque personne photographiée. On considère que l'image ne porte pas atteinte à la vie privée car la personne se trouvant dans un lieu public a consenti à être exposée aux regards des autres.

Tous droits réservés : photos et vidéos
Vous êtes invités à partager les images et les vidéos de La Plume Libre Montcalm, par contre vous devez obtenir une autorisation écrite de notre part pour toute utilisation commerciale ou pour toute manipulation de vidéo.

Merci
L'Équipe de Plume Libre Montcalm