AÉRODROMES DE SAINT-CUTHBERT ET DE MASCOUCHE L’Assemblée nationale demande au gouvernement fédéral de respecter les lois québécoises

caucusLe député de Berthier, André Villeneuve, a déposé hier une motion à l’Assemblée nationale, conjointement avec quatre autres députés, demandant une fois de plus au gouvernement fédéral d’agir dans les dossiers des aérodromes de Saint-Cuthbert et de Mascouche.
La motion, qui fut adoptée à l’unanimité, se lit comme suit :

  • « Que l’Assemblée nationale rappelle que le gouvernement fédéral a autorisé la construction d’un aérodrome à Neuville malgré l’opposition de la communauté;

  • « Qu’elle souligne l’opposition des milieux sociaux, politiques, citoyens, économiques et agricoles au projet d’aérodrome de Mascouche et à Saint-Cuthbert;

  • « Qu’elle rappelle la motion adoptée le 8 juin 2016, qui demande au gouvernement fédéral de prendre un arrêté ministériel pour interdire l’aménagement d’un aérodrome à Saint-Cuthbert;

  • « Qu’elle demande au gouvernement d’entreprendre des démarches urgentes auprès du ministre fédéral des Transports afin qu’il rende l’approbation des projets d’aérodrome conditionnels au respect des lois québécoises, aux règlements municipaux et à l’acceptabilité sociale;

  • « Qu’elle demande au gouvernement fédéral d’accepter l’offre du Québec de mettre sur pied un comité de travail sur l’aménagement du territoire pour trouver des solutions visant à ce que les décisions affectant les citoyens tiennent compte des plans d’aménagement locaux, des règlements municipaux et de l’acceptabilité sociale, tout en respectant les lois québécoises. »

Devant ce consensus, les député(e)s du Parti Québécois dans Lanaudière, Nicolas Marceau (Rousseau), Véronique Hivon (Joliette), Mathieu Traversy (Terrebonne) et André Villeneuve (Berthier) tiennent à réitérer leur appui aux communautés touchées par ces projets.

« Le Parti Québécois s’est positionné encore une fois avec les citoyens de Lanaudière cette semaine. Est-ce que le gouvernement fédéral pourrait maintenant répondre aux inquiétudes des communautés et agir en concertation avec les milieux concernés ? Pourrait-il au moins respecter nos lois québécoises et municipales, tout particulièrement dans ces dossiers ? Encore une fois, cela démontre qu’un Québec indépendant serait le seul maître de ses actions et de ses décisions ! » affirment les député(e)s.

Imprimer Courriel

 MENTIONS LÉGALES

Le droit à l'image des personnes physiques
La reproduction de l'image d'un groupe ou d'une scène de rue dans un lieu public est permise, sans besoin de solliciter le consentement de chaque personne photographiée. On considère que l'image ne porte pas atteinte à la vie privée car la personne se trouvant dans un lieu public a consenti à être exposée aux regards des autres.

Tous droits réservés : photos et vidéos
Vous êtes invités à partager les images et les vidéos de La Plume Libre Montcalm, par contre vous devez obtenir une autorisation écrite de notre part pour toute utilisation commerciale ou pour toute manipulation de vidéo.

Merci
L'Équipe de Plume Libre Montcalm