« Là où ça compte, le Québec et Montcalm sont mis de côté »

Luc ThériaultÀ la suite du dépôt du premier budget du gouvernement Trudeau, le député de Montcalm, Luc Thériault déplore que les priorités essentielles pour le Québec soient complètement évacuées du volumineux document.

« Le Bloc Québécois ne peut appuyer un budget qui fait fi des grandes priorités des gens de Montcalm. Il y a quatre enjeux fondamentaux où le gouvernement rate complètement la cible», déplore le député.

« Après des temps difficiles sous les conservateurs, tout nouveau financement est accueilli favorablement, reconnait M. Thériault. Il est dommage que le gouvernement n’ait pas retenu nos propositions d’aller chercher des revenus supplémentaires en luttant efficacement contre les « paradis ficaux », compte-tenu de l’ampleur du déficit. Le pire c’est que la relance de l’économie québécoise n’est pas au rendez-vous. L’ouest et l’Ontario sont encore favorisées.»

Transferts en santé

L'avenir n'est guère plus reluisant du côté de la santé, alors que Justin Trudeau emboîte le pas à Stephen Harper en maintenant les transferts à 3% plutôt que de respecter  sa promesse de les rétablir à 6%.  « Ce qu’il dit aux Québécois, c’est qu’il faudra se serrer la ceinture encore davantage ou élaguer dans les services essentiels », pointe M. Thériault.

Rien pour nos agriculteurs

Pendant que Justin Trudeau travaille à ratifier l’accord de libre-échange Canada-Europe le plus rapidement possible, pas un mot du budget ne traite de compensations pour les producteurs laitiers et fromagers du Québec.

« L’agriculture en général brille par son absence, à l’instar de nombreux pans de l’économie québécoise. Tout comme son prédécesseur, le nouveau Premier ministre n’a pas de plan de développement économique pour le Québec et encore une fois, les priorités économiques canadiennes freinent le Québec. »

Assurance-emploi

« Les travailleurs saisonniers québécois qui redoutent chaque année le « trou noir » dans les prestations d’assurance-emploi devront s’y faire : le fédéral prolonge la durée des prestations, mais pas au Québec. Les libéraux poursuivent la tradition fédérale de piger dans la caisse cette année, avant de réduire les cotisations l’an prochain plutôt que de réinvestir dans un régime qui a souffert de 20 années de pillage éhonté. »

Infrastructures

« En infrastructures, la seule entrée d’argent garantie cette année, c’est celle des anciens programmes conservateurs reconduits. Le reste dépendra des habituelles négociations interminables avec Ottawa. Les Québécois devront s’armer de patience parce qu’ils ne verront pas la couleur de cet argent avant longtemps. Le budget est chiche en matière d’infrastructures sportives et culturelles, dont nous avons pourtant tant besoin chez nous. Pendant qu’une bonne partie des fonds semble s’acheminer vers un nouveau pont à Windsor, les gens de Montcalm pourraient bien avoir à négocier dur pour des miettes. »

Bref, a conclu le député, nonobstant l'allocation pour enfant et le logement social, l'économie du Québec et les gens de Montcalm comptent parmi les grands oubliés de ce budget.

Imprimer Courriel

 MENTIONS LÉGALES

Le droit à l'image des personnes physiques
La reproduction de l'image d'un groupe ou d'une scène de rue dans un lieu public est permise, sans besoin de solliciter le consentement de chaque personne photographiée. On considère que l'image ne porte pas atteinte à la vie privée car la personne se trouvant dans un lieu public a consenti à être exposée aux regards des autres.

Tous droits réservés : photos et vidéos
Vous êtes invités à partager les images et les vidéos de La Plume Libre Montcalm, par contre vous devez obtenir une autorisation écrite de notre part pour toute utilisation commerciale ou pour toute manipulation de vidéo.

Merci
L'Équipe de Plume Libre Montcalm