Symposium

Luc ThériaultLuc Thériault réitère fermement son opposition au passage de l'oléoduc Énergie Est en sol québécois. Le député de Montcalm et porte-parole en matière des questions de pipeline pour le Bloc Québécois a porté le dossier à deux reprises en Chambre des communes au cours de la semaine : « Le projet de pipeline de TransCanada au Québec : c'est NON! »

« 82 municipalités (CMM) qui représentent 4 millions de Québécois sont contre ce projet de pipeline qui n'obtient manifestement pas l'acceptabilité sociale, condition posée par le premier ministre. Celui-ci va-t-il entendre la voix de 4 millions de Québécois et respecter sa promesse électorale de ne pas aller de l'avant avec le pipeline? », a martelé le député Thériault.

On se rappellera que la prise de position de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) contre le projet Énergie Est de TransCanada a soulevé tout un tollé, suscitant de fortes réactions autant chez les élus provinciaux que fédéraux.

Or loin d'être impressionné par la hargne et les mesquineries exprimées par certains élus de l'Ouest, Luc Thériault persiste et signe : c'est au Québec et à lui seul de déterminer ce qui passe ou non sur son territoire. « Le Québec ne deviendra pas une autoroute pour le pétrole bitumineux de l’Ouest au nom du développement à tout prix d’un secteur économique en déclin et incompatible avec la lutte aux changements climatiques », a-t-il déclaré.

Plus encore, le député Thériault s'explique mal pourquoi , lorsque la Colombie-Britannique dit non à Northern Gateway, on les écoute, lorsque les Américains disent non à Keystone XL, on les écoute. « Mais quand 82 municipalités représentant 4 millions de Québécois disent non à Énergie Est, on nous insulte, on nous méprise et on nous menace! », s'indigne-t-il.

26,7 kilomètres dans Montcalm

Selon un document de TransCanada obtenu par Radio-Canada, l'oléoduc Énergie Est franchira 828 cours d'eau sur le territoire québécois et traversera 69 municipalités, pour une longueur totale de 688 km. Or toujours selon Radio-Canada, des études menées par l'École Polytechnique indiquent que le sol des berges le long de plusieurs rivières est trop instable pour soutenir un oléoduc, ce qui provoquerait des glissements de terrains et des inondations, polluant dans la foulée les cours d'eau avoisinants. Parmi ces rivières à risque, se trouvent entre autres, les rivières des Outaouais, des Mille-Îles, Saint-Maurice et Jacques-Cartier.

Dans la seule circonscription de Montcalm, trois municipalités seront traversées par l'oléoduc, soit Mascouche (18,3 km), Saint-Roch-de-L'Achigan (4,8 km) et L'Épiphanie Paroisse (3,6 km), pour un total de 26,7 km.

« Le Bloc Québécois utilisera tous les moyens à sa disposition, qu'ils soient parlementaire, politique, diplomatique ou juridique, pour bloquer le projet de pipeline Énergie Est », a-t-il conclu.

 MENTIONS LÉGALES

Le droit à l'image des personnes physiques
La reproduction de l'image d'un groupe ou d'une scène de rue dans un lieu public est permise, sans besoin de solliciter le consentement de chaque personne photographiée. On considère que l'image ne porte pas atteinte à la vie privée car la personne se trouvant dans un lieu public a consenti à être exposée aux regards des autres.

Tous droits réservés : photos et vidéos
Vous êtes invités à partager les images et les vidéos de La Plume Libre Montcalm, par contre vous devez obtenir une autorisation écrite de notre part pour toute utilisation commerciale ou pour toute manipulation de vidéo.

Merci
L'Équipe de Plume Libre Montcalm