Suivez-nous !


        Inscrivez-vous à l'Infolettre

François Vadnais

François Vadnais
Les enquêteurs du poste de la Sûreté du Québec de la MRC de D’Autray ont procédé, le 30 novembre dernier, à l’arrestation de François Vadnais, 26 ans de Montréal, relativement à une série de crimes sexuels.

L’homme a comparu au palais de justice de Joliette le 4 décembre dernier pour faire face à de multiples accusations, soit celles de leurre, d’incitation à des contacts sexuels et de contacts sexuels sur une personne de moins de 16 ans, d’agression sexuelle, d’avoir accédé à de la pornographie juvénile ainsi que de production, de possession et de distribution de pornographie juvénile. Il aurait commis ces actes à Lavaltrie, Terrebonne, Beloeil et Montréal.

L’enquête tend à démontrer que le suspect utilisait les réseaux sociaux et des sites de rencontre destinés aux adolescents pour solliciter des relations sexuelles avec des jeunes filles mineures. Il utilisait un compte à son propre nom, mais également des comptes et des noms comme « madddmaxxxx », « Max » et « Maxime ». Au moment des faits, il se déplaçait également à bord d’une automobile de marque Kia Rio de couleur grise de l’année 2013, modèle 4 portes.

Puisque plusieurs victimes ont été identifiées, la structure de gestion des enquêtes sur les crimes en série (GECS), coordonnée par la Sûreté du Québec, a été déployée. Il s’agit d’une structure de commandement unifié au sein de laquelle les services de police québécois travaillent en partenariat afin d’identifier rapidement les crimes commis par des prédateurs et de procéder à leur arrestation. Cette coordination provinciale permet donc une mise en commun des ressources policières et vise à mieux protéger les victimes.

La Sûreté du Québec sollicite le public afin d’identifier d’autres victimes potentielles. La Sûreté du Québec invite toute personne qui détient de l’information sur cet homme à communiquer avec la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1-800-659-4264, qui traitera le signalement de façon confidentielle.

 MENTIONS LÉGALES

Le droit à l'image des personnes physiques
La reproduction de l'image d'un groupe ou d'une scène de rue dans un lieu public est permise, sans besoin de solliciter le consentement de chaque personne photographiée. On considère que l'image ne porte pas atteinte à la vie privée car la personne se trouvant dans un lieu public a consenti à être exposée aux regards des autres.

Tous droits réservés : photos et vidéos
Vous êtes invités à partager les images et les vidéos de La Plume Libre Montcalm, par contre vous devez obtenir une autorisation écrite de notre part pour toute utilisation commerciale ou pour toute manipulation de vidéo.

Merci
L'Équipe de Plume Libre Montcalm