Saint-Liguori

DSC 0009Le festival acadien de la Nouvelle-Acadie aura lieu entre le 10 août et le 19 août 2017. Des activités variées et intéressantes auront lieu dans chacune des quatre municipalités formant la Nouvelle-Acadie, soit Saint-Alexis, Saint-Jacques, Saint-Liguori et Sainte-Marie Salomé.

Participez à des activités typiques et passionnantes telles que la traditionnelle Veillée des conteurs, le Tintamarre, des spectacles de musique, un salon des auteurs, et bien plus ! Le Festival acadien de la Nouvelle-Acadie représente une belle occasion pour se réunir ! On s’y amuse et on s’y retrouve entre amis. C’est aussi l’occasion pour découvrir de nouvelles personnes d’ascendance acadienne dans la région de Lanaudière. Vous avez l’intention de vous impliquer ou de soutenir le festival ? On vous attend ! Grâce à vous, le festival sera encore plus intéressant. Nous Joindre pour obtenir de plus amples informations.

Nos racines, sceau d’éternité...

Saint-Alexis, Saint-Jacques, Saint-Liguori, Sainte-Marie-Salomé

Du 10 au 19 août     

Concours : Décorez vos maisons aux couleurs acadiennes ! Il y aura un champion dans nos quatre municipalités. Inscription obligatoire à  ou au 450 753-3470.

Les gagnants seront dévoilés avant le grand concert à l’église de Saint-Jacques, à 19h00.

Sainte-Marie-Salomé

Jeudi 10 août              

  • Au cœur du village... Circuit de découvertes dans la municipalité à partir de la salle Viger, de 9h30 à 16h00.
  • Nous apprécierons les voix du Chœur de nos vies sous la direction de Lucie Houle, nous admirerons les parures de l’église avec le curé Paul Léveillé, nous nous intéresserons à la ceinture fléchée auprès de Claudette Roberge, nous visiterons l’Espace le Rassembleur et apprendrons le fonctionnement de la permaculture en compagnie de Pierre Lespérance, nous goûterons des mets locaux, nous connaîtrons la richesse de notre territoire et de son environnement avec Roger Richard et nous taperons du pied sur la musique traditionnelle de La Cantinière.
  • Inscription obligatoire au coût de 15$ (gratuit pour les enfants de moins de 12 ans) – Repas et collations inclus.
  • Levée du drapeau acadien à l’église, à 16h30.

Saint-Alexis

Vendredi 11 août          

  • Veillée des conteurs à l’église de Saint-Alexis, à 19h30.
  • Les textes sont de René Gareau et seront interprétés par un groupe de comédiens professionnels et amateurs. Olivier Brault, violoniste de Terrebonne d’origine acadienne, nous fera l’immense plaisir d’agrémenter la soirée par sa belle musique.

Saint-Liguori

Samedi 12 août                      

  • Salon des auteurs à la salle municipale de Saint-Liguori, de 9h30 à 17h00.
  • De merveilleux auteurs acadiens ainsi que des auteurs qui parlent de l’Acadie seront présents. Parmi ceux-ci, vous aurez la chance de rencontrer Claude Ferland, Jeannine Beauséjour Riopel, Kathleen Juneau Roi, Monique Michaud, René Forget, Roger Léger, Robert Leblanc, Marie-Soleil Roy, Benoît Séguin, Olivier Pelka, Cajetan Larochelle ainsi que Simone Lapalme, qui y fera un lancement de livre. D’autres belles surprises sont également à venir au niveau des auteurs.

Saint-Jacques

Dimanche 13 août      

  • Service de beignes et café sur le perron de l’église dès 9h30 suivi par une messe acadienne à l’église de Saint-Jacques, à 10h30.

Saint-Liguori

Mardi 15 août              

  • Tintamarre au Mémorial acadien au centre du village, à 18h00.
  • Souper hot-dogs et guédilles de homard sur le terrain de l’église de Saint-Liguori, à 18h30.
  • Spectacle de Yves Lambert en trio à l’église de Saint-Liguori, à 19h30.

Saint-Jacques

Samedi 19 août              

  • Grand concert « Chantons l’Acadie en chœurs » à l’église de Saint-Jacques, à 19h30.

    Il y aura trois chorales :
    • Le Chœur Chanterelle du Collège Laval,
    • la chorale Voidunor de Bathurst N.B.
    • Le Chœur du Moulin de Rockland ON.

DSC 030616e édition du Festival acadien de la Nouvelle-Acadie le 15 août et du 18 au 21 août 2016.

Le Festival acadien de la Nouvelle-Acadie dévoile sa programmation

Sous le thème Nos racines, sceau d’éternité, la 16e édition du Festival acadien prendra place dans les quatre municipalités de la Nouvelle-Acadie avec le lever du drapeau le 15 août et les festivités du 18 au 21 août 2016. Les principales activités seront de retour, en plus de quelques nouveautés. Le Festival se veut rassembleur et accessible pour tous, afin de célébrer ensemble les racines acadiennes de la région.

Des activités diversifiées

Cette année, une nouveauté apparaît au sein du festival, soit une session de cours de cuisine acadienne avec madame Jacqueline Mallet, originaire de Saint-Simon au Nouveau-Brunswick. Enfant et adolescent pourront apprendre deux recettes typiquement acadiennes. Nous invitons également les parents à se joindre à leur enfant. Les cours auront lieu au Vieux Collège de Saint-Jacques. Les réservations sont préférables à Cassandra au 450 834-6981 poste 230.

DSC 0309On renoue cette année le circuit guidé en autobus dans la Nouvelle-Acadie. Monsieur Clément Locat de Saint-Roch de l'Achigan, président du Comité du patrimoine de la Fédération Histoire-Québec, nous a préparé une visite commentée de la Nouvelle-Acadie à travers les maisons les plus anciennes des premiers Acadiens. Notre guide sera madame Sylvie Gagnon, membre de l'Association québécoise des interprètes du patrimoine. 

Une autre façon de célébrer en couleur

Une attention spéciale est dédiée à l’aspect plus festif. Le Festival encourage fortement les gens à participer à son concours de décoration de maison aux couleurs de l’Acadie. « La couleur des maisons décorées est une autre façon de célébrer ensemble nos racines dans une atmosphère culturelle et historique, mais aussi joyeuse. » observe madame Richard.

Le Festival conserve ses succès à saveur culturelle, notamment la Veillée des conteurs à SainteMarie-Salomé, le Salon des auteurs à Saint-Liguori et la messe acadienne à Saint-Alexis. Le Salon des auteurs nous réserve des surprises cette année. Parmi les trois lancements de livres projetés, deux ouvrages font état de recherches qui ont abouti sur des découvertes intéressantes concernant les pérégrinations des Acadiens revenus au Québec.

La fête au village

Encore une fois, on nous réserve toute une soirée le samedi 20 août. Venez déguster des hot-dogs d’ici bien sûr, mais également de la Louisiane avec des saucisses d’alligator et des maritimes avec la guedille au homard. Après avoir dégusté des hot-dogs à saveurs acadiennes, les spectateurs pourront assister aux performances de trois groupes. Il s’agit du groupe de musique traditionnelle d’ici, La Famille Cantin, de la musique louisianaise avec Grouyan Gombo et finalement le RAP de la Nouvelle- Écosse avec Arthur Comeau (anciennement membre de RADIO RADIO) et son groupe Le Tide School.

Pour de plus amples informations, consultez la programmation officielle sur le site web du Festival, au www.nouvelle-acadie.ca ou communiquez avec Cassandra au (450) 834-6981, poste 230.

Qu’est-ce que le Festival acadien de la Nouvelle-Acadie

Le Festival acadien de la Nouvelle-Acadie est un organisme sans but lucratif qui dessert le territoire des quatre municipalités de la Nouvelle-Acadie, soit Saint-Alexis, Saint-Jacques, Saint-Liguori et Sainte-Marie-Salomé. Il a pour objet de promouvoir la culture acadienne au sein de la région Lanaudière et s’est donné la mission d’organiser un événement culturel qui permet de faire connaître l’histoire et les origines acadiennes de plusieurs communautés villageoises de Lanaudière.

Le Festival acadien de la Nouvelle-Acadie existe depuis 2001 et attire actuellement plus de 2000 festivaliers annuellement, en plus des 70 bénévoles travaillant à sa réalisation. Bien établi dans la région, il est sans contredit un incontournable dans Lanaudière. Il a attiré par le passé des gens de Louisiane, de l’Acadie et des personnalités de renom. Il permet à tous de célébrer ou d’en apprendre sur la culture acadienne.

Programmation 2016

Saint-Liguori

Lundi 15 août              Levée du drapeau à 16:30 au Mémorial acadien de Saint-Liguori et tintamarre.

TINTAMARRE, ça veut dire faire du bruit. Nous ferons du bruit!

Saint-Alexis, Saint-Jacques, Saint-Liguori, Sainte-Marie-Salomé

Semaine du 15 au 20 août          

Décorez vos maisons aux couleurs acadiennes! Il y aura un champion dans        nos quatre municipalités. Les gagnants seront dévoilés après la messe à Saint-Alexis.

Sainte-Marie-Salomé

Jeudi 18 août              La Veillée des conteurs à 19:30 à l'église de Sainte-Marie-Salomé. Les textes sont de René Gareau; les comédiens professionnels et amateurs sont ses fidèles amis: Thérèse Brien, Pierre-Michel Gadoury, Charlotte Larochelle, Paul Léveillé, Jean Matte et Diane Ouimet. Cette année, la soirée sera agrémentée en musique par Olivier Brault, violoniste réputé dont les ancêtres étaient établis à Saint-Liguori; ils ont construit des moulins sur le site de l'ancien Camp Notre-Dame. Il nous fera connaître la musique de l'époque française en Acadie.

Saint-Jacques

Vendredi 19 août        Le Circuit guidé en autocar dans la Nouvelle-Acadie partira de Saint-Jacques à

9:00 pour revenir vers 16:30. Cette année, Clément Locat de Saint-Roch de l'Achigan, ex-président de l'APMAQ (Amis et Propriétaires de Maisons Anciennes du Québec) et président du Comité du patrimoine de la Fédération Histoire-Québec nous a préparé une visite commentée de la Nouvelle-Acadie à travers les maisons les plus anciennes des premiers Acadiens. Notre guide, Sylvie Gagnon est membre de l'Association québécoise des interprètes du patrimoine et elle a guidé plusieurs fois les premiers circuits acadiens. Elle s'appellera Julie,  elle est bien au fait de l'histoire acadienne de la région et connaît bien nos producteurs chez qui nous ferons quelques arrêts.

Saint-Jacques

Samedi 20 août                       À 14:30, au Vieux-Collège, il y aura un cours de cuisine acadienne pour les

adolescents, les enfants ainsi que leurs parents. Les inscriptions sont indispensables puisqu'il faut prévoir les quantités et faire les achats. Il y aura une présentation d'une recette plus compliquée au début, suivi d'une recette de collation acadienne qui pourrait être préparée par les plus jeunes. La cuisinière-conférencière est madame Jacqueline Mallet de Saint-Simon au Nouveau-Brunswick. Sa mère est une LeBouthillier, donc doublement acadienne. Elle habite maintenant Montréal. Il y aura de la place pour environ 30 personnes. Inscriptions 450 834-6981 poste 230, demandez Cassandra.

  • 13h00   Lancement de livres à la salle municipal de Saint-Liguori
    • Madame Jeannine (Les gens de Belle-Rive Tome 1 & 2)
    • Monsieur Claude Ferland (Cadiens et voyageurs)
    • Monsieur André-Carl  Vachon (Les Acadiens déportés qui acceptèrent l’offre de Murray)
  • 14h00                        Cours de cuisine acadienne pour enfants et adolescents  au vieux collège de  Saint-Jacques  Inscription au
  • 17h00                        Tintamarre & souper aux hot dogs devant la salle municipale de Saint-Liguori
    • Il y aura de l’animation pour enfant sur place.
  • 19h00                        La musique de chez nous avec La Famille Cantin
  • 20h00                        La musique de la Louisiane avec Grouyan Gombo
  • 21h00                        Le Rap d’Arthure Comeau et Le Tide School de la Nouvelle-Écosse

Apportez votre chaise

Dimanche 21 août:

9h30                           Café et beigne à l’église de Saint-Alexis

10h30                          Messe acadienne à l’église de Saint-Alexis

veronAlors que le rideau vient de tomber sur la session parlementaire, la députée de Joliette, Véronique Hivon, a fait le bilan ce mercredi des grands enjeux et réalisations qui ont marqué ces derniers mois, autant sur les scènes joliettaine que nationale. Délais judiciaires, soutien aux victimes, droits des personnes adoptées, survie d’organismes dans la région, maintien de services essentiels pour la population, aide directe aux citoyens : les chevaux de bataille enfourchés par la députée ont été nombreux et les gains associés, importants.

Au terme de cette session fort active, Véronique Hivon s’est dite heureuse de rentrer en circonscription pour l’été, fière du travail accompli. « Nous avons été une opposition constructive, efficace et les batailles que nous avons menées ont réellement permis de faire des gains, pour les Québécoises et les Québécois, d’améliorer leur vie concrètement », a-t-elle déclaré d’entrée de jeu.

La députée de Joliette a amorcé son bilan en parlant du travail effectué en circonscription, « un travail souvent moins visible, mais tellement important. » « Depuis janvier, ce sont plus de 120 citoyens et citoyennes que nous avons soutenus avec mon équipe. Derrière ce nombre, il y a des êtres humains, des visages, des histoires personnelles. Bien sûr, on préfèrerait que les gens n’aient pas de difficulté, que tout aille pour le mieux dans leur vie, mais c’est incroyable la différence que nous arrivons à faire, le nombre de problèmes que nous pouvons régler », a-t-elle souligné. Véronique Hivon a cité en exemple le cas de cette maman qui avec le support du bureau de circonscription, a réussi à obtenir la subvention pour enfants lourdement handicapés à laquelle elle avait droit ou encore celui de ce citoyen à qui l’on avait annoncé une diminution de ses services de soins à domicile, mais qui a pu les récupérer, à la suite des démarches effectuées par l’équipe.

Parmi les réalisations de la députée de Joliette ce printemps, celle-ci a mentionné, notamment, la sauvegarde de la ligne nocturne du Centre de prévention du suicide de Lanaudière, laquelle devait être transférée à une centrale téléphonique générale administrée par un établissement de santé d’une autre région, ainsi que la lutte couronnée de succès pour le maintien de l’Association régionale de loisirs pour personnes handicapées de Lanaudière (ARLPHL), qui remplit une mission essentielle et menaçait d’être abolie.

De concert avec le député de Berthier, André Villeneuve, qui a été le premier à sonner l’alarme, la députée de Joliette a mené la bataille pour faire reculer le gouvernement dans le dossier de la réforme de l’aide alimentaire, laquelle aurait privé plusieurs écoles de Lanaudière de ce soutien indispensable. Non seulement le ministre Proulx a-t-il fait marche arrière, mais la lutte aura permis à une nouvelle école, Barthélémy-Joliette, d’avoir accès à cette aide.
Avec ses collègues du caucus péquiste lanaudois et plusieurs intervenants du milieu, Véronique Hivon a également fait pression sur le ministre de la santé, Gaétan Barrette, pour qu’un moratoire soit imposé relativement au projet de fusion des laboratoires médicaux Optilab, qui se traduirait par une diminution des services pour la population et occasionnerait des risques importants en lien avec le transport des échantillons.

La députée a, par ailleurs, accueilli à Joliette la tournée Priorité PME, en réunissant autour d’une même table plusieurs entrepreneurs pour identifier les meilleurs moyens de mieux les soutenir, en plus d’organiser, avec le Comité régional d’éducation pour le développement international de Lanaudière (CRÉDIL), la soirée annuelle d’accueil des nouveaux arrivants.

Elle a en outre suivi avec intérêt la poursuite du déploiement de la desserte universitaire, un engagement électoral, et de nombreux dossiers routiers, comme l’amélioration des conditions de sécurité de la route 158, via un projet d’élargissement pour lequel elle s’est ardemment investie.

Dossiers nationaux
Sur la scène nationale, la porte-parole de l’opposition officielle en matière de justice, de réforme des institutions démocratique et de soins de fin de vie, a été de plusieurs combats. Elle a repris là où elle avait laissé dans le dossier des délais dans le système de justice, faisant pression sans relâche sur la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée. Elle l’a exhortée à maintes reprises de prendre les moyens nécessaires pour résorber la crise et, le temps de remettre le système en ordre, de recourir à la clause dérogatoire pour contrer l’hécatombe liée à la multiplication des arrêts de procédure, dans la foulée de l’arrêt Jordan.

« C’est très grave ce qui se passe en ce moment. On est littéralement en train d’abandonner les victimes à leur sort et c’est toute la confiance de la population envers le système qui est ébranlée, de façon peut-être irrémédiable », a déclaré la députée, rappelant au passage que Québec solidaire (QS) et, plus récemment, la Coalition avenir Québec (CAQ) s’étaient rangés derrière sa position.

La députée de Joliette s’est également réjouie de l’adoption, au dernier jour de la session parlementaire, du projet de loi 113, lequel permettra aux personnes adoptées de retracer leurs origines. Encore une fois, ses interventions, particulièrement le cri du coeur qu’elle a lancé aux côtés de personnes adoptées qui ont interpellé directement le premier ministre lors d’un point de presse le 17 mai dernier, ont forcé le gouvernement à revoir ses priorités législatives et à annoncer, dans un délai de 24 heures, que le dossier serait désormais priorisé et étudié de manière intensive pendant les trois dernières semaines de session. «C’est la démonstration que la politique, les lois et surtout les combats citoyens, ça peut changer des vies et le cours des choses! », a souligné Véronique Hivon.

Enfin, l’élue péquiste a travaillé pour améliorer la reconnaissance et le soutien offert aux victimes, notamment de la part de l’IVAC. Elle a également pressé le ministre Barrette de tenir une commission parlementaire sur l’élargissement de la Loi sur les soins de fin de vie et l’aide médicale à mourir, afin que le public puisse s’exprimer, notamment sur la question des demandes anticipées pour les cas de démence et de maladies dégénératives.

Soucieuse de toujours favoriser et entretenir le rapport direct avec la population, la députée de Joliette continuera d’aller à la rencontre des citoyens au cours de la saison estivale : « Croyant profondément en la politique de proximité, vous pouvez être sûrs que je serai sur le terrain tout l’été, que ce soit lors du Festival de Lanaudière, à Mémoire et Racines, ou encore au Festival acadien de la Nouvelle-Acadie, sans oublier les multiples événements extérieurs organisés par les différentes municipalités de la circonscription ». « Je me sens tellement honorée d’avoir la responsabilité de défendre les intérêts des gens au quotidien, d’exercer la fonction de députée, c’est le plus beau rôle qui soit et je veux, encore une fois, remercier les gens de Joliette pour leur confiance », de conclure Véronique Hivon.

depouillement-acadie-2015 Les enfants de Saint-Jacques, Sainte-Marie-Salomé, Saint-Liguori et Saint-Alexis ont eu le privilège de rencontrer le bonhomme à barbe blanche à quelques jours de sa tournée mondiale.

Il a bien entendu et bien écouté tous les enfants qui avouaient avoir été si sages cette année. Nous verrons le 25 s’il a bien écouté les enfants!

Saint-Liguori
Saint-Alexis
Saint-Jacques

DSC 0934Chaque année, le Festival de la Nouvelle-Acadie organise un souper homard au Club de Golf Montcalm. C'est un moyen d'amasser des fonds. Cette année, près de 9 000$ se sont ajoutés à la caisse.

La Nouvelle-Acadie comporte les municipalités de Saint-Jacques, Saint-Liguori, Saint-Alexis et Sainte-Marie-Salomé, mais plsuieurs familles Acadiennes se troiuvent aussi dans les environs.

C'est sous la présidence de M. Guy Tremblay, directeur général de la Caisse Desjardins de la Nouvelle-Acadie que les festivités sont entamées.

D'ici quelques jours, la programmation complète sera dévoilée pour cette 17e édition.

À l'honneur cette année, la municipalité de Crabtree, qui accepte de hisser le drapeau acadien durant les festivités qui se dérouleront du 15 au 19 août prochain.

Particulièrement, cette année qui célèbre le 250e anniversaire du retour des Acadiens sur nos terres dans l'Assomption, les festivités seront nombreuses.

Mme Françoise Cormier, représentante de Crabtree, a reçu le drapeau qui flottera à la municipalité pendant le festival. 

Le Festival c'est une véritable fête qui nous rappelle nos origines et qui permet de souligner l'importance qu'ont eue pour nous les fondateurs de nos communautés.... Lorsque l'on a une forte identité, on est confiant pour l'avenir. C'est un privilège pour moi d'être président d'honneur pour cette 17e édition qui souligne les 250 ans du retour d'exil des Acadiens.
M. Guy Tremblay, dg de la Caisse Desjardins de la Nouvelle-Acadie.

Suivez Plume Libre Montcalm pour le dévoilement de la programmation.

Allocutions

acadie visite 2015Les amis de l'Église patrimoniale de l'Acadie, de la ville de Saint-Jean-Sur-Le-Richelieu, étaient en Nouvelle-Acadie afin de connaître les démarches qu'ont entreprises les jacobins afin de garder en mémoire l'arrivée des Acadiens dans la région, par l'instauration d'un monument dans la Parc des Cultures.

Le groupe en a profité pour visiter les environs, ils sont faits le tour de l'église de Saint-Jacques et ont fait une escapade au monument de Saint-Liguori, pour ensuite se rendre au Golf de Montcalm pour un brunch et pour discuter avec le Comité de Saint-Jacques et du Festival acadien.

 

pierreLa Route 158 a été construite il y a 40 ans, depuis, nous sommes témoins d'accidents plusieurs fois par année.

L'émission publique JE a fait un reportage sur les routes les plus dangereuses du Québec, et la 158 est la grande gagnante du plus haut taux d'accidents mortels.

Le Ministère du Transport prévoit des travaux d'ici 2036, probablement que plusieurs d'entre-nous n'aurons plus le droit de conduire, si nous sommes toujours vivants !

Dans Montcalm, ce n'est pas la seule route qui demande l'attention du Ministère, il y a la voie de contournement à Saint-Lin-Laurentides, où le Ministère ne semble pas pouvoir s'entendre avec un propriétaire, le cas est devant les tribunaux depuis fort longtemps. Et bien sûr, le prolongement de la 25, où les terres ont été expropriées en 1958.

Bien que ces 2 routes soient moins meurtrières, elles occasionnent des bouchons presque à longueur de journée à Saint-Lin-Laurentides (Route 158 qui traverse le village) et de plus en plus fréquents dès l'approche de la 125 à Saint-Esprit.

Reste à voir ce que le Ministère décidera ! 

Source : http://www.tvanouvelles.ca/2017/01/10/portrait-des-routes-meurtrieres-du-quebec

 

DSC 0768De nouveaux investissements gouvernementaux totalisant 46,6 millions de dollars seront faits au cours de l’année 2017 pour assurer le maintien en bon état et la réhabilitation des écoles de la région de Lanaudière. Au total, 81 projets de rénovation seront réalisés grâce aux fonds accordés par le Gouvernement du Québec.

La vice-première ministre et ministre responsable de la région de Lanaudière, Mme Lise Thériault, a fait cette annonce au nom de M. Sébastien Proulx, ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, ministre de la Famille et ministre responsable de la région de la Gaspésie—Îles-de-la-Madeleine, lors de son passage à l’école Armand-Corbeil. Cette école recevra une aide financière de 1,1 million de dollars pour la réfection des murs de fondation et du parement de maçonnerie ainsi que pour la rénovation d’un laboratoire.

Les investissements prévus dans le cadre des mesures régulières et additionnelles de maintien des bâtiments et de résorption du déficit de maintien permettront aux commissions scolaires de la région d’effectuer 126 projets de rénovation ou d’entretien des bâtiments scolaires. Parmi les travaux qui pourront être réalisés, citons la mise aux normes de bâtiments; la réfection de toitures; le remplacement de portes, de fenêtres et d’installations sanitaires; et l’amélioration du système de chauffage, de ventilation ou de plomberie.

Voici la répartition du soutien financier :

cs

15 projets dans la MRC de Montcalm 4 286 210 $

Sainte-Julienne

Boutons d'Or - Réfection et mise aux normes du système de gicleurs 50 000 $
Boutons d'Or - Remplacement su système de communication 60 000 $
Havre-Jeunesse - Remplacement du rideau diviseur du gymnase 80 000 $
Havre-Jeunesse - Réfection de la toiture 1 016 210 $

Saint-Lin-Laurentides
Pavillon Arc-en-Ciel Rénovation des salles de toilettes 430 000 $

Saint-Roch-de-l'Achigan
École l'Achigan 
Réfection des accès piétonniers 320 000 $
Remplacement d'appareils d'éclairage d'urgence 775 000 $

Saint-Calixte
Pavillon Louis-Joseph Martel - Réfection de l'enveloppe du bâtiment 200 000 $

Saint-Liguori

Saint-Joseph - Réfection des cloisons intérieures 75 000 $
Saint-Joseph -Réfection de la cour d'école 160 000 $

Saint-Esprit

Dominique Savio - Réfection de l'enveloppe du bâtiment 100 000 $

Saint-Alexis

Notre-Dame - Réfection de l'enveloppe du bâtiment 600 000 $

Saint-Jacques

Grand-Pré - Remplacement des revêtements de plancher 70 000 $
Saint-Louis-de-France - Réfection de l'enveloppe du bâtiment 350 000 $

Sainte-Marie-Salomé 

Sainte-Marie-Salomé - Réfection de l'enveloppe du bâtiment 350 000 $

Total MRC de Montcalm 4 636 210,00 $ $

Citations :

« Je réitère l’importance de doter le Québec des écoles les plus belles et les plus attrayantes. Les écoles fermées ou en mauvais état sont inacceptables. Nous devons offrir des environnements sains, sécuritaires et stimulants aux élèves qui les fréquentent. Je suis convaincu que l’amélioration de leur milieu de vie favorisera leurs apprentissages, leur motivation et leur réussite éducative. L’annonce d’aujourd’hui pour la région de Lanaudière est un autre geste concret qui vise directement la réussite éducative des élèves et l’amélioration du quotidien du personnel travaillant dans les écoles québécoises. »

Sébastien Proulx, ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, ministre de la Famille et ministre responsable de la Gaspésie—Îles-de-la-Madeleine

« Les mesures prises pour prévenir, détecter et corriger les problèmes dans les bâtiments scolaires sont très importantes, puisqu’elles permettent de planifier les travaux et de les entreprendre au moment opportun. L’aide financière accordée cette année permettra de réaliser les travaux jugés prioritaires pour que les jeunes puissent développer leur plein potentiel dans un environnement adéquat. Investir dans les écoles, c’est un choix porteur d’avenir pour nos enfants! »

Lise Thériault, vice-première ministre, ministre responsable des PME, de l’Allègement réglementaire et du Développement économique régional, ministre responsable de la Condition féminine et ministre responsable de la région de Lanaudière

Faits saillants :

Le 24 mars dernier, le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et ministre de la Famille, M. Sébastien Proulx, a annoncé des investissements gouvernementaux totalisant plus de 655 millions de dollars pour permettre aux commissions scolaires francophones et anglophones de réaliser des travaux de rénovation ou de mise aux normes de leurs établissements en 2016‑2017. Près de 2 300 projets de rénovation des infrastructures scolaires seront mis en œuvre grâce à cette somme.Ces investissements s’inscrivent dans le cadre du Plan québécois des infrastructures 2016-2026. Pour cette année seulement, l’annonce d’aujourd’hui porte à 1,058 milliard de dollars le montant annoncé pour la rénovation des écoles (mesure Maintien d’actifs), en plus de 553 millions pour la construction d’écoles (mesure Ajout d’espace) dans chacune des régions du Québec.

 MENTIONS LÉGALES

Le droit à l'image des personnes physiques
La reproduction de l'image d'un groupe ou d'une scène de rue dans un lieu public est permise, sans besoin de solliciter le consentement de chaque personne photographiée. On considère que l'image ne porte pas atteinte à la vie privée car la personne se trouvant dans un lieu public a consenti à être exposée aux regards des autres.

Tous droits réservés : photos et vidéos
Vous êtes invités à partager les images et les vidéos de La Plume Libre Montcalm, par contre vous devez obtenir une autorisation écrite de notre part pour toute utilisation commerciale ou pour toute manipulation de vidéo.

Merci
L'Équipe de Plume Libre Montcalm