smjdf

smjdf
CONTENU DE LA VIDÉO
00:00:00 Sylvain Brabin - Directeur-adjoint CEB
00:01:40 Monseigneur Raymond Poisson
00:06:50 Stéphane Mayer - Directeur général CEB
00:10:05 Sœur Alice Monette
00:14:00 Dévoilement de la plaque commémorative

La Salle 149 du Collège Esther-Blondin est la première salle lorsque l'on entre dans le collège.

Dorénavant, cette salle commune portera le nom de Sœur Marie-Jeanne-de-France, née Marie-Corona Coderre à Saint-Jacques-de-Montcalm.

Elle fut directrice de l'École pendant 33 ans. Plusieurs sœurs de Sainte-Anne, anciens de l'École et des membres de la Famille Coderre était sur les lieux pour officialiser la nouvelle dénomination qui permettra le souvenir de l'histoire du Collège.

Mgr Poisson ainsi que la direction sont fiers de souligner l'apport de Soeur Marie-Jeanne-de-France dans l'évolution du Collège.

 

Qui est Sœur Marie-Jeanne de France?

  • Née Marie-Corona Coderre le 17 avril 1891 à St-Jacques de Montcalm.
  • Entre au Noviciat des Sœurs de Sainte-Anne à Lachine et prononce ses vœux le 20 juillet 1911.
  • Enseigne à Saint-Gabriel de Brandon et à Saint-Félix de Valois jusqu’en 1931, année de sa nomination comme directrice à Saint-Jacques.
  • Nommée, en 1944, présidente de l’Association des Écoles ménagères.
  • Membre de la Sous-commission et de la Commission d’éducation familiale au Comité catholique ; déléguée officielle au Congrès de la Canadian Home Association de Toronto en 1947, au Congrès International de l’Enseignement ménager à Washington en 1958, aux assises des semaines sociales de Québec en 1959.
  • A reçu plusieurs distinctions honorables dont la décoration pontificale « Bene Merenti » des mains du Cardinal Paul-Émile Léger, en 1955 (décoration instituée par le pape Grégoire XVI en 1832, destinée à être remise aux personnes qui ont rendu de longs et éminents services à l’Église catholique, à leur famille et à la collectivité).
  • A collaboré à diverses revues : L’Abeille, Jeunesse rurale, Écoles du Bonheur, Le guide.
  • A publié : Glorification des Travaux domestiques (1938) et Route de vie 1972) (livre relatant l’histoire de l’œuvre réalisée à Saint-Jacques de Montcalm).
  • Décédée à la Maison-Mère de Lachine le 12 mars 1982.

plaque

La plaque commémorative qui sera installé à l'entrée de la salle - plaque
Quel a été son rôle au Collège et quelle marque a-t-elle laissée?

  • Nommée, en 1931, directrice à l’École ménagère régionale de St-Jacques, alors située dans l’actuel couvent de Saint-Jacques (Horeb), laquelle prend le nom d’École supérieure d’enseignement ménager, puis d’institut Familial Bilingue, d’institut Esther-Blondin et finalement de Collège Esther-Blondin).
  • Ouverte en 1928, l’École ménagère ne comptait que 16 élèves - 20 ans plus tard, soit en 1948, toujours sous la direction de S. Marie-Jeanne de France, une nouvelle construction s’imposait.
  • « La nouvelle bâtisse ouvrit ses portes le 20 septembre 1949. Elle accueillait 140 pensionnaires : record inespéré ! Cent quarante étudiantes pour une seule école, alors que les 16 écoles de 1937 offraient un ensemble de 221 jeunes filles ! »

Mgr. Albert Tessier, p.d. (extrait de la préface de Route de vie)

  • Son dynamisme, son engagement dans la cause des écoles ménagères, sa vision avant-gardiste et son implication ont contribué à faire connaître l’école de Saint-Jacques au-delà des frontières.
  • Son implication à différents comités, ainsi que sa représentation à différents congrès à l’extérieur du Québec ont contribué à faire grandir la renommée de l’établissement de Saint-Jacques.
  • Elle a travaillé avec acharnement à ce que le bâtiment actuel du Collège Esther-Blondin soit érigé malgré certains obstacles. Elle en devient la première directrice générale.
  • Départ de Sœur Marie-Jeanne de France de l’Institut Esther-Blondin le 7 septembre 1964, après plus de 30 ans au poste de directrice de notre institution.
 MENTIONS LÉGALES

Le droit à l'image des personnes physiques
La reproduction de l'image d'un groupe ou d'une scène de rue dans un lieu public est permise, sans besoin de solliciter le consentement de chaque personne photographiée. On considère que l'image ne porte pas atteinte à la vie privée car la personne se trouvant dans un lieu public a consenti à être exposée aux regards des autres.

Tous droits réservés : photos et vidéos
Vous êtes invités à partager les images et les vidéos de La Plume Libre Montcalm, par contre vous devez obtenir une autorisation écrite de notre part pour toute utilisation commerciale ou pour toute manipulation de vidéo.

Merci
L'Équipe de Plume Libre Montcalm