La source d'information dans Montcalm

Tenez-vous informé, enregistrez-vous à l'infolettre

Centre administratif Saint-Esprit

Vidéos Saint-Esprit

Suivez-nous !
Cette semaine : Plus de 90 000 pages vues sur notre site Internet.
Plus de 25 500 visiteurs uniques
Plus de 130 300 vues sur Facebook
Plus de 145 000 vues de vidéos
election

Assemblée du Conseil houleuse à Saint-Esprit

DSC 0015

Ce lundi 1er mai, Journée internationale des travailleurs, environ une centaine de membres du secteur municipal du SCFP ont manifesté à Saint-Esprit, dans Lanaudière. Après avoir défilé dans les rues de la municipalité, ils se sont rendus à la séance du conseil municipal.

L’objectif était de témoigner de leur appui solide à Robert Brunet, président du SCFP 5313, qui représente les huit employés cols bleus et cols blancs de Saint-Esprit.

Robert Brunet est suspendu avec solde depuis 22 mars dernier, le temps d’une enquête sur un soi-disant «manque de loyauté» envers son employeur.

«Les employés municipaux de Saint-Esprit se sont syndiqués à l’automne 2016. Ils ont entrepris la négociation de leur première convention collective. Justement, le 22 mars, comme par hasard, nous avons déposé à l’employeur notre projet de convention», de souligner Maxime Valade, conseiller syndical au SCFP.

«Puis, le 27 avril, l’employeur nous a annoncé que son enquête était terminée. Nous souhaitons qu’il annonce le rétablissement du confrère Brunet le plus rapidement possible. Pour nous, tout cela n’était qu’une diversion. Nous voulons ramener l’attention sur le processus de négociation», d’expliquer le conseiller syndical.

«Plusieurs militants du secteur municipal du SCFP se sont donc donné rendez-vous pour envoyer des messages clairs: nous appuyons Robert Brunet à 100% dans ses droits et nous réclamons une première convention collective équitable à Saint-Esprit», a-t-il conclu.

Comptant plus de 110,000 membres au Québec, le SCFP représente environ 70% de l’ensemble des employés municipaux au Québec, soit près de 31,600 membres.

Il faut dire que les changements de direction générale souvent amènent des changements, l'abolition du poste à la comptabilité et d'autres demandes de changement à l'interne ne font pas l'unanimité, c'est en grande partie pourquoi les employés ont voulu se syndiquer après des dizaines d'années sans conflit.

Pour le Conseil, la décision était bien réfléchie et se devait d'être prise envers M. Brunet. Il ne peut dévoiler les arguments, car le tout entre les mains de la justice. Le conseil déclare que ce n'est nullement à cause de la syndicalisation, même que cela peut être bénéfique pour la gestion de la municipalité avec des contrats clairs nets et précis. Une enquête est toujours en cours dans ce dossier.

Selon le conseil, les négociations se poursuivent et devraient aboutir à une première convention collective prochainement.

Autres points de l'assemblée

Les odeurs provenant de l'abattoir Olymel, des rencontres sont prévues prochainement avec les responsables. L'hiver un peu "rough" pour les poteaux et le déneigement qui ne semble pas avoir été satisfaisant, un problème qui semble dû à l'obligation du plus bas soumissionnaire.

 

ImprimerCourriel

 MENTIONS LÉGALES

Le droit à l'image des personnes physiques
La reproduction de l'image d'un groupe ou d'une scène de rue dans un lieu public est permise, sans besoin de solliciter le consentement de chaque personne photographiée. On considère que l'image ne porte pas atteinte à la vie privée car la personne se trouvant dans un lieu public a consenti à être exposée aux regards des autres.

Tous droits réservés : photos et vidéos
Vous êtes invités à partager les images et les vidéos de La Plume Libre Montcalm, par contre vous devez obtenir une autorisation écrite de notre part pour toute utilisation commerciale ou pour toute manipulation de vidéo.

Merci
L'Équipe de Plume Libre Montcalm