La source d'information dans Montcalm

Tenez-vous informé, enregistrez-vous à l'infolettre

Centre administratif Saint-Esprit

Vidéos Saint-Esprit

Suivez-nous !
Chaque semaine les articles de Plume Libre Montcalm sont vus par plus de 50 000 différentes personnes.
Nous approchons les 200 000 visionnements vidéo par mois
election

Eau gelée et maux de tête

DSC 0146
Dans le Domaine de la Fourche, 21 maisons sur 36 ont peu d'accès à l'eau ou pas du tout.

Les municipalités de Sainte-Julienne et de Saint-Esprit sont impatientes que le temps doux arrive, car c'est la seule solution pour les citoyens du Lac des Fourches.

Le problème, un gel de tuyau, le service est toujours desservi par la Municipalité de Saint-Esprit. Le système qui est âgé de 115 ans offre tous les problèmes possibles à la petite municipalité. La Directrice générale, Mme Caroline Aubertin mentionne qu'aucun plan du réseau n'est disponible, afin de trouver l'endroit, il faudrait faire des trous à peu près partout au coût de 10 000$ du trou, facture qui devrait être transférée sur les comptes de taxes des citoyens l'an prochain. La bonne nouvelle, c'est qu'il n'y a pas encore de bris. Elle mentionne l'offre faite aux citoyens en 2010 qui avait été refusé (explication plus bas), malheureusement, il fallait cette épisode pour que les citoyens réalise l'ampleur du problème, les travaux devront être entrepris.

Une vidéo circule sur le web https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fvideo.php%3Fv%3D864484596955551&display=popup&ref=plugin dénonçant le problème. Mme Aubertin dit avoir tenté de rejoindre la famille. La citoyenne Bianka Geoffoyr-Roy est locataire, elle a été contactée, mais n'a jamais retourné l'appel. Sa propriétaire a aussi été contactée, mais Mme Aubertin lui a conseillé de demander à sa locataire d'appeler à la mairie de Saint-Esprit. Elle mentionne que tout a été fait en leur pouvoir, 1 seul citoyen continue de recevoir son eau pour des problèmes de mobilité. Tous les autres ont été contactés et soutenu. Personne n'est heureux de la situation, mais autant au niveau des ministères que pour les 2 municipalités les coûts seraient sans fin, et ce sans savoir s'ils seraient concluants. En cas d'incendie, le service de camion citerne serait employé de toute façon, car aucun borne fontaine n'est sur le territoire. Par ailleurs, le projet de 2010 prévoyait une borne fontaine, ce qui aurait eu un impact sur les assurances de maisons (un bon rabais lorsqu'une borne fontaine est disponible à proximité).

Pour la directrice, il y a eu de l'espoir lundi alors qu'une des propriétés avait finalement de l'eau, mais avec la température qui a redescendu, l'eau a encore regelé. La chaleur est sensée atteindre un bon niveau au cours des prochains jours.

Par contre là encore, cela pourrait causer de gros problèmes de bris. Selon Mme Aubertin, tout est mis en place pour un bris qui arrive régulièrement lors du dégel.

Des rencontres avec tous les intervenants se font régulièrement et toutes les alternatives ont été étudiées, mais aucune solution miracle ne peut arriver.

Une offre très avantageuse avait été offerte aux citoyens en 2010

Connaissant la désuétude du réseau d'aqueduc dans le secteur, l'administration Jetté avait proposé un projet afin de tout le refaire et de connecter le réseau au service de Sainte-Julienne.

Soixante-quinze milles dollars avaient été investis pour les plans et devis et une demande de subvention avait été acceptée par le ministère. Une subvention de 825 500 $ provenant du programme PRECO, pour des travaux évalués à 1 390 000 $.

Selon le maire Jetté, c'était une offre vraiment intéressante pour les citoyens, mais 36 propriétaires avaient signé le registre pour refuser l'offre, il ne prenait que 19 signatures pour rejeter le projet.

Le réseau complet couvre 87 propriétés, plusieurs étaient POUR, mais les règles empêchent la municipalité de procéder sans l'accord des citoyens. Le responsable de l'aqueduc Éric Pothel de Sainte-Julienne a confirmé au maire que rien ne pouvait être fait et que probablement tout allait sauter au dégel, donc le problème qui dure depuis le 6 mars, risque fortement de ne pas être résolu de sitôt.

En 2010, l'offre faite aux citoyens payait plus de la moitié des travaux.
Marcel Jetté, maire de Sainte-Julienne

La taxe d'eau perçue sur le compte de taxes ne couvre que la gestion et l'entretien de l'eau, pas les infrastructures qui sont payées par chaque citoyen lors de l'achat de leur maison ou lors de la réfection du réseau.

Pour le maire Jetté tout a été fait en 2010, et même ceux qui étaient pour l'ont remercié pour tout le travail, mais 36 personnes ont dit non ! Maintenant ils ont la preuve que le réseau est désuet, nous allons essayer d'obtenir une subvention, mais le 825 000$ offert en 2010 est retourné et perdu, il faut donc refaire les procédures. En ce temps d'austérité du gouvernement, il appréhende la décision de Québec.

ImprimerCourriel

 MENTIONS LÉGALES

Le droit à l'image des personnes physiques
La reproduction de l'image d'un groupe ou d'une scène de rue dans un lieu public est permise, sans besoin de solliciter le consentement de chaque personne photographiée. On considère que l'image ne porte pas atteinte à la vie privée car la personne se trouvant dans un lieu public a consenti à être exposée aux regards des autres.

Tous droits réservés : photos et vidéos
Vous êtes invités à partager les images et les vidéos de La Plume Libre Montcalm, par contre vous devez obtenir une autorisation écrite de notre part pour toute utilisation commerciale ou pour toute manipulation de vidéo.

Merci
L'Équipe de Plume Libre Montcalm