Un CLSC qui en a que le nom

Après plus de 2 ans de démarche, une pétition de plus de 2000 noms, le service au local du CLSC de Saint-Calixte n'offre toujours pas de service. La table de concertation sociale de Saint-Calixte organisait une conférence de presse pour dénoncer la lenteur et le manque de vision du Commission de la Santé et des services sociaux du Nord de Lanaudière (CSSSNL). "Tout ce que l'on demande, c'est une infirmière une fois par semaine pour faire des prises de sang et changer des pansements", déclare M. Bourgoin, présidente de la table. Le local situé dans les locaux des Ailes de l'Espoir est loué par le CLSC depuis belle lurette, les locaux complètement rénovés avec salle d'attente fournis par les Ailes de l'Espoir est très propice à soutenir la demande de la Table. Les pressions de la part de la Table de concertation sociale, du maire M. Louis-Charles Thouin et de la préfète Mme Danielle Allard ont finalement rapporté mais seulement à moitié. Une offre est sur la table pour offrir des services 4 heures par semaine, mais cela échoppe.

Plusieurs disent NON à la double facturation

L'offre sur la table est d'environ 60 000$ par année pour supporter le service, un petit montant pour le budget du CSSSNL, par contre pour obtenir ce minimum de service le CSSNL demande une participation d'environ la moitié des coût à la municipalité, ce qui ne fait pas trop plaisir au intervenants. "C'est de la double facturation, nous payons déjà fortement pour les soins de santé avec nos impôts, pourquoi la municipalité devrait soutenir des coûts, les revenus proviennent des taxes foncières, un moyen contourné d'augmenter la note", s'insurge Mme Bourgoin qui comprend très bien l'hésitation de la municipalité. "Nous ne demandons pas grand-chose, et cela réduirait considérablement les coûts de transport que les citoyens doivent dépenser pour des prises de sang, plusieurs utilisent les services de transport du Regroupement Bénévoles Montcalm, ce qui a aussi un coût d'environ 30 000$ par année. De plus, pour ne pas déranger, plusieurs ne vont tout simplement pas faire leur prise de sang, les répercussions peuvent être dramatiques", ajoute Mme Bourgoin.

Plusieurs personnes étaient sur place pour soutenir la table de concertation sociale qui chapeaute le projet. Photo: Gilles Dubé


Tout ce qu'il y a de CLSC à Saint-Calixte est une pancarte et des locaux aucunement utilisés pour des services. Photo: Gilles Dubé

Les locaux rénovés comporte une salle de bain, deux lavaboS, un dispensaire pour ranger les pansements et autres articles et une armoire de rangement, plusieurs cabinet de médecins sont plus petit que ce local.Photo: Gilles Dubé

Une salle d'attente , offerte par les Ailes de l'Espoir, déjà prête à recevoir les patients, pourront-ils un jour en profiter.Photo: Gilles Dubé

 MENTIONS LÉGALES

Le droit à l'image des personnes physiques
La reproduction de l'image d'un groupe ou d'une scène de rue dans un lieu public est permise, sans besoin de solliciter le consentement de chaque personne photographiée. On considère que l'image ne porte pas atteinte à la vie privée car la personne se trouvant dans un lieu public a consenti à être exposée aux regards des autres.

Tous droits réservés : photos et vidéos
Vous êtes invités à partager les images et les vidéos de La Plume Libre Montcalm, par contre vous devez obtenir une autorisation écrite de notre part pour toute utilisation commerciale ou pour toute manipulation de vidéo.

Merci
L'Équipe de Plume Libre Montcalm