Symposium
assemblee nat logo Nicolas Marceau photo banderoleDéputé de Rousseau - Parti québécois
Vice-président de la Commission des finances publiques
Porte-parole de l’opposition officielle responsable de la région de Lanaudière
Porte-parole de l’opposition officielle en matière de relations Québec-Canada
Porte-parole de l’opposition officielle en matière de finances

nmarceau

nmarceau
Le député de Rousseau, Nicolas Marceau, dénonce la nouvelle taxe que le gouvernement libéral imposera aux banlieues de Montréal, et ce, sans aucune forme de transparence.

« Nous avons eu la confirmation, ce matin, que le gouvernement Couillard a caché une nouvelle taxe pour les banlieues dans la Loi sur l’Autorité régionale de transport métropolitain, l’ARTM. En effet, uniquement pour la réforme de la structure, les banlieues devront débourser une somme supplémentaire de 32 M$, qui s’ajoutera à l’augmentation déjà prévue de leurs cotisations, qui se chiffre elle aussi à plusieurs millions de dollars », a illustré le député de Rousseau.

« Ainsi, Longueuil, Laval et les autres banlieues sud et nord vont payer des millions de plus, mais ne bénéficieront d’aucun nouveau service de transport en commun. Pire : à ces augmentations spectaculaires, il faut ajouter les coûts de la subvention annuelle que les municipalités devront finalement verser pour le Réseau électrique métropolitain; on parle ici d’une facture supplémentaire d’environ 200 M$, alors que le gouvernement avait promis que le REM ne nécessiterait aucune subvention », a-t-il poursuivi.

« Enfin, en créant l’ARTM, le gouvernement libéral a refilé une facture de TVQ de plusieurs millions de dollars aux municipalités. À terme, en 2020, elle se chiffrera à près de 15 M$. Quand le gouvernement libéral cessera-t-il de faire payer aux municipalités la réalisation de ses promesses électorales, dont le coût ne cesse d’augmenter? », a demandé Nicolas Marceau.

 MENTIONS LÉGALES

Le droit à l'image des personnes physiques
La reproduction de l'image d'un groupe ou d'une scène de rue dans un lieu public est permise, sans besoin de solliciter le consentement de chaque personne photographiée. On considère que l'image ne porte pas atteinte à la vie privée car la personne se trouvant dans un lieu public a consenti à être exposée aux regards des autres.

Tous droits réservés : photos et vidéos
Vous êtes invités à partager les images et les vidéos de La Plume Libre Montcalm, par contre vous devez obtenir une autorisation écrite de notre part pour toute utilisation commerciale ou pour toute manipulation de vidéo.

Merci
L'Équipe de Plume Libre Montcalm