Plume Libre Montcalm - Tarifs de garde : Une hausse encore plus importante que prévu

 DSC0053Le député de Rousseau et porte-parole de l’opposition officielle en matière de finances et de revenu, Nicolas Marceau, déplore l’improvisation du gouvernement libéral dans le dossier des tarifs des services de garde. D’abord, il a brisé sa promesse, faite en campagne électorale, de seulement indexer les tarifs. Ensuite, on apprend que rien n’a formellement été convenu avec Ottawa sur le plan de l’inclusion des crédits d’impôt fédéraux.

« Pour faire passer la pilule du choc tarifaire qu’il imposera aux familles de la classe moyenne, le gouvernement a indiqué qu’il leur donnera droit aux crédits d'impôt pour frais de garde du fédéral. Or, on a appris ce matin que le ministre des Finances, Carlos Leitão, n'a rien attaché avec Ottawa. Il a donc improvisé et, encore une fois, il a mis son premier ministre dans l'embarras en lui faisant promettre des montants hautement hypothétiques. Ce gouvernement a brisé sa promesse, il taxera les familles et, en plus, il dit n’importe quoi à la population », a déclaré Nicolas Marceau.

Le député a rappelé que plusieurs fiscalistes jugent que la partie du montant facturé aux parents pour les services de garde par le biais de leurs déclarations de revenus ne serait pas admissible aux crédits d’impôt fédéraux. Questionné à ce sujet, le ministre a admis qu’il n’avait rien attaché avec Ottawa, ajoutant qu’il n’avait pas à le faire.

« Pour une famille, en plus de la hausse annoncée par le gouvernement, cela pourrait signifier une somme additionnelle de plus de 1000 $. Comment le gouvernement peut-il présenter des hausses réduites par des crédits d’impôt, alors que formellement, rien n’est prévu? Qu’est-ce que les familles doivent faire? Prévoir une grosse taxe famille ou bien une très grosse taxe famille? », a conclu Nicolas Marceau.

 MENTIONS LÉGALES

Le droit à l'image des personnes physiques
La reproduction de l'image d'un groupe ou d'une scène de rue dans un lieu public est permise, sans besoin de solliciter le consentement de chaque personne photographiée. On considère que l'image ne porte pas atteinte à la vie privée car la personne se trouvant dans un lieu public a consenti à être exposée aux regards des autres.

Tous droits réservés : photos et vidéos
Vous êtes invités à partager les images et les vidéos de La Plume Libre Montcalm, par contre vous devez obtenir une autorisation écrite de notre part pour toute utilisation commerciale ou pour toute manipulation de vidéo.

Merci
L'Équipe de Plume Libre Montcalm