La source d'information dans Montcalm

Tenez-vous informé, enregistrez-vous à l'infolettre

Vidéos Luc Thériault

Bilan parlementaire « Les Québécois ne sont pas une priorité pour les libéraux à Ottawa »

Luc Theriault
Le député fédéral de Montcalm a dressé un bilan sévère de la dernière session parlementaire à Ottawa.

« Quand vient le temps de défendre le Québec, Justin Trudeau n’a qu’un mot à la bouche : non ! Le plus fédéraliste des premiers ministres, Philippe Couillard, demande des ajustements constitutionnels, c’est non. Le ministre de la Culture du Québec demande que la ministre Mélanie Joly annule une décision du CRTC, qui pénalise notre industrie culturelle, encore non. Le Québec voulait qu’Ottawa nomme des juges pour accélérer le processus judiciaire, la réponse c’est encore et toujours non!», a déclaré Luc Thériault.

Le gouvernement des banques

« Justin Trudeau et son ministre de la haute finance tranchent systématiquement du même côté, celui des banques de Toronto. En décembre dernier, ils ont voulu soustraire la loi de protection du consommateur aux banques avec le projet de loi C-29. Heureusement, grâce à sa vigilance, le Bloc Québécois a réussi à faire reculer le gouvernement. Il n’a pas fallu beaucoup de temps avant que le gouvernement libéral contre-attaque avec un nouveau cadeau pour les banques : la banque des infrastructures. Déjà, nous étions contre l’idée même de privatiser nos infrastructures. En plus, les 40 députés libéraux du Québec n’ont pas fait le poids face au lobby des banques qui voulait que la banque soit à Toronto. Et comble de l’arrogance, le Bloc Québécois a découvert que les projets d’infrastructures de la banque seront au-dessus des lois québécoises », a ajouté Luc Thériault.

Quand vient le temps de défendre le Québec, Justin Trudeau n’a qu’un mot à la bouche : non

Les travaux parlementaires

Le député de Montcalm a tenu à souligner le travail parlementaire effectué par le parti. « Quand  est venu le temps de défendre notre industrie du bois d’œuvre, c’est le Bloc qui est monté au front. Ottawa en a mis du temps avant d’accorder des garanties de prêts pour éviter la fermeture d’usines, mais ils ont fini par entendre nos arguments. Nous sommes fiers aussi du combat contre le crime organisé que Rhéal Fortin a entamé en déposant son projet de loi pour interdire les insignes de groupes criminalisés pour mieux lutter contre ces groupes. L’intimidation a assez duré et j’espère que les parlementaires entendront raison et voteront pour ce projet de loi à l’automne », a poursuivi Luc Thériault.

« À titre de porte-parole en matière d’Affaires étrangères, j’ai continué à mener le combat pour la libération du blogueur Raïf Badawi dont la famille réside au Québec, enfermé en Arabie saoudite et condamné à mille coups de fouet pour ses écrits. Le Canada vend des armes aux Saoudiens et se ferme les yeux sur les droits humains. C’est ignoble!, s’est indigné Luc Thériault. De plus, j’ai continué à talonner le gouvernement libéral sur l’aérodrome de Mascouche. Ottawa peut détruire des terres protégées sans l’approbation du milieu, ignorer notre Assemblée nationale et nos maires, s’ils font ça pour un  aérodrome régional, imaginez ce que ce sera pour un pipeline rempli de pétrole albertain. Le gouvernement fédéral ne tient tout simplement pas compte de la volonté des Québécois et ça, on va continuer à se battre contre ça! »

« De nombreux défis restent à venir, la signature d’un nouveau traité avec les États-Unis en est un majeur. Nous avons lutté pour la protection de l’intégralité du système de gestion de l’offre tout au long de la session parlementaire et nous ne lâcherons jamais. Nous ne cèderons pas un pouce pour protéger notre modèle agricole », a conclu le député du Bloc Québécois.

ImprimerCourriel

 MENTIONS LÉGALES

Le droit à l'image des personnes physiques
La reproduction de l'image d'un groupe ou d'une scène de rue dans un lieu public est permise, sans besoin de solliciter le consentement de chaque personne photographiée. On considère que l'image ne porte pas atteinte à la vie privée car la personne se trouvant dans un lieu public a consenti à être exposée aux regards des autres.

Tous droits réservés : photos et vidéos
Vous êtes invités à partager les images et les vidéos de La Plume Libre Montcalm, par contre vous devez obtenir une autorisation écrite de notre part pour toute utilisation commerciale ou pour toute manipulation de vidéo.

Merci
L'Équipe de Plume Libre Montcalm

logo

Catégories

Nos partenaires

Les plus populaires