• Saint-Alexis
  • Saint-Calixte
  • Saint-Lin-Laurentides
  • Saint-Esprit
  • Saint-Jacques
  • Saint-Liguori
  • Saint-Roch-de-l'Achigan
  • Saint-Roch-Ouest
  • Sainte-Julienne
  • Sainte-Marie-Salomé

La source d'information dans Montcalm

Tenez-vous informé, enregistrez-vous à l'infolettre

Vidéos Luc Thériault

Un front commun contre le ministre Garneau du gouvernement Trudeau

Luc Theriault Front commun dec 20166 autres vidéos (au bas de la page)

Dossier Aéroport de Mascouche

Une importante conférence de presse s'est déroulée ce matin, au bureau de circonscription du député fédéral de Montcalm, Luc Thériault.

À l'invitation de ce dernier, les élus de la région de Mascouche et Terrebonne, tous paliers et horizons confondus, fédéral, provincial, municipal, des représentants de la CMM, de l'UPA, de la Chambre de commerce et d'industrie Les Moulins, de groupes environnementaux, du site d'enfouissement Complexe Enviro Progressive, ainsi que des citoyens se sont réunis autour d'une même table pour dénoncer le projet de l'aérodrome de Mascouche / Terrebonne et l'opération déboisement qui, en quelques jours seulement, a détruit 9 hectares de terrain boisé. Le geste visait surtout à signifier le front commun qui a rapidement pris forme contre la décision du ministre des Transports du Canada, Marc Garneau, d'autoriser la construction de cet aérodrome.

« Marc Garneau signe ici un mini-Mirabel. Il persiste et signe son intrusion grossière dans nos terres, il bafoue nos lois sur la protection du territoire agricole et sur l'environnement. Aujourd'hui, on se réuni, on se rassemble et on additionne nos voix et nos forces. Face à ce front commun, Marc Garneau aurait tout intérêt à sortir de son état d'apesanteur», a déclaré M. Thériault.

Même son de cloche du côté de Michel Boudrias, député fédéral de Terrebonne. « À partir d’aujourd’hui, nous faisons front commun en portant le consensus national du Québec sur cet enjeu. La véritable consultation publique commence maintenant. J’exige que le Ministre Garneau reprenne le processus décisionnel à partir du début. »

« C’est une première victoire pour la Ville de Mascouche, mais il est évident que nos élus locaux ne peuvent faire cavalier seul. J’espère que le gouvernement du Québec se mettra immédiatement au travail et se portera à la défense de nos lois pour assurer la protection des terres, des milieux humides et boisés sur le site de l’aéroport », a insisté le député provincial de Masson, Mathieu Lemay.

Au moment de prendre la parole, le maire de Mascouche, Guillaume Tremblay accueillait avec soulagement la décision de la juge d'accepter la demande d'injonction déposée un peu plus tôt par la Ville de Mascouche. « L'impact de ce front commun prend encore plus de sens et sera important au cours des prochaines semaines », a-t-il soutenu.

Pour le maire de Terrebonne, Stéphane Berthe, ce front commun lance un signal clair au gouvernement fédéral. « On demande à nos citoyens qui coupent un arbre d'en planter un nouveau. Là, on vient de raser 9 hectares sur un boisé d'intérêt métropolitain. Moi, ça me scandalise», a-t-il dénoncé.

Le président de l'UPA L'Assomption - Les Moulins, Stéphane Sansfaçon se questionne sur la décision du ministre Garneau d'approuver pareil projet surtout, insiste-t-il, que M. Garneau avait lui-même déclaré, pas plus tard qu'en mars dernier, qu'un « tel aménagement n'était pas dans l'intérêt du public ».

Enfin, Hector Chamberland, directeur du développement de Complexe Enviro Progressive, s'inquiète de la proximité du nouvel aérodrome avec le site d'enfouissement. « Notre préoccupation se situe au niveau de la sécurité. Le ministère des Transports a lui-même un règlement qui stipule qu'un site d'enfouissement ne peut pas se trouver dans un rayon de 8 km d'un aéroport », pointe-t-il. Or, le nouvel aérodrome de Mascouche / Terrebonne se situera à moins de 3 km du site d'enfouissement.

Pierre-Luc Bellerose, attaché politique de la ministre responsable de Lanaudière, Lise Thériault, Simon Savignac, attaché politique du chef de la Coalition Avenir Québec François Legault, Jonathan Laporte, attaché politique du député de Terrebonne Mathieu Traversy, les maires de St-Cuthbert, Charlemagne et Repentigny, de même que François Desrochers, représentant de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et Vicky Violette, du Conseil régionale de l'environnement de Lanaudière étaient présents.

Michel Boudrias
Député de Terrebonne
Mathieu Lemay
Député de Masson
Guillaume Tremblay
Maire de Mascouche
Stéphane Berthe
Maire de Terrebonne
Stéphane Sansfaçon
Président | Syndicat
UPA L'Assomption - Les Moulins
Hector Chamberland
Directeur affaires publiques
Complexe Enviro Progressive Ltée

ImprimerCourriel

 MENTIONS LÉGALES

Le droit à l'image des personnes physiques
La reproduction de l'image d'un groupe ou d'une scène de rue dans un lieu public est permise, sans besoin de solliciter le consentement de chaque personne photographiée. On considère que l'image ne porte pas atteinte à la vie privée car la personne se trouvant dans un lieu public a consenti à être exposée aux regards des autres.

Tous droits réservés : photos et vidéos
Vous êtes invités à partager les images et les vidéos de La Plume Libre Montcalm, par contre vous devez obtenir une autorisation écrite de notre part pour toute utilisation commerciale ou pour toute manipulation de vidéo.

Merci
L'Équipe de Plume Libre Montcalm