• Saint-Alexis
  • Saint-Calixte
  • Saint-Lin-Laurentides
  • Saint-Esprit
  • Saint-Jacques
  • Saint-Liguori
  • Saint-Roch-de-l'Achigan
  • Saint-Roch-Ouest
  • Sainte-Julienne
  • Sainte-Marie-Salomé

La source d'information dans Montcalm

Tenez-vous informé, enregistrez-vous à l'infolettre

Vidéos Luc Thériault

Le député de Montcalm demande au ministre Garneau de renverser sa décision

204A0875 2Le député de Montcalm, Luc Thériault, demande au gouvernement fédéral, et plus particulièrement au ministre des Transports, Marc Garneau,  de prendre acte de l'opposition des citoyens et des élus locaux dans le dossier de l'aéroport de Mascouche. M. Thériault salue au passage la motion adoptée en ce sens à l'Assemblée nationale (9 novembre).

Au lendemain de l'annonce émise par Transports Canada, laquelle autorise la construction d'un nouvel aérodrome de plaisance à Mascouche / Terrebonne, le député Thériault s'explique mal cette décision qui ne tient aucunement compte de la volonté des citoyens, ni des considérations environnementales et encore moins de l'acceptabilité sociale du projet. «Depuis le début, le ministre Garneau a été interpellé par les élus locaux, la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et les citoyens. Aujourd'hui, il se cache derrière son appareil administratif pour faire part de sa décision qui ne tient pas compte du bien commun», a tenu à souligner le député.

Loi sur l'aéronautique

M. Thériault dénonce également le caractère désuet et invasif de la Loi fédérale sur l'aéronautique, qui favorise la culture du secret et le manque de transparence. Cette Loi prévoit une prétendue consultation publique menée et organisée par les principaux intéressés, les pilotes via la Corporation de l'aéroport. Or, insiste le député, c'était pipé d'avance. «Il faut revoir cette Loi. On en a soupé des décisions unilatérales à la Mirabel, sans considération pour nos lois sur le zonage agricole, la protection de l'environnement et le respect d'un des paramètres incontournable du développement durable en 2016: l'acceptabilité sociale.»

«Je pensais que c'était terminé le temps où un groupuscule pouvait imposer ses intérêts privés de manière unilatérale et cavalière au détriment de ceux de la majorité des citoyens. Que le ministre arrête de se cacher derrière ses fonctionnaires et qu'il ait le courage de justifier à l'ensemble des élus de l'Assemblée nationale, aux élus locaux municipaux et fédéraux et de la CMM, aux citoyens de Mascouche/Terrebonne, en quoi sa décision est fondée sur le bien commun», a conclu M. Thériault.

Le député Thériault n'entend pas en rester là et compte demander formellement au ministre Garneau de renverser sa décision.

ImprimerCourriel

 MENTIONS LÉGALES

Le droit à l'image des personnes physiques
La reproduction de l'image d'un groupe ou d'une scène de rue dans un lieu public est permise, sans besoin de solliciter le consentement de chaque personne photographiée. On considère que l'image ne porte pas atteinte à la vie privée car la personne se trouvant dans un lieu public a consenti à être exposée aux regards des autres.

Tous droits réservés : photos et vidéos
Vous êtes invités à partager les images et les vidéos de La Plume Libre Montcalm, par contre vous devez obtenir une autorisation écrite de notre part pour toute utilisation commerciale ou pour toute manipulation de vidéo.

Merci
L'Équipe de Plume Libre Montcalm