Économie

20160407 120055Depuis quelques années, une brèche dans l'accord de libre-échange permet l'importation de lait diafiltré. Les usines de transformation l'utilisent afin de produire beurre, crème glacée et autres afin d'économiser et de nous refiler des produits non canadiens et surtout des produits sensé être laitier sans tout à fait l'être.

Les dommages sont irréversibles, près de la moitié des fermes laitières ont déjà fermé et plusieurs sont en voie de l'être. Selon l'UPA il y a 3 fois plus d'encans cette année que dans les années passées.

Le lait diafiltré a été conçu au États-Unis pour contourner les règles. Ils n'ont pas le droit de l'utiliser, mais ici oui !

Les producteurs de Lanaudière étaient à Montréal la semaine dernière pour faire valoir leur point devant les bureaux de Stéphane Dion, Ministre des Affaires étrangères.

Tracteurs et manifestations ont enjolivé les rues de Montréal. Les producteurs disaient qu'ils ne lâcheraient pas, c'est l'avenir de l'agriculture qui est en jeu.

Qui sait, probablement que la prochaine fois ce sont les vaches qui entreprendront les rues de Montréal... peut-être le meilleur moyen de faire valoir l'importance des produits d'ici et particulièrement des produits laitiers qui sont soumis à des règles plus strictes que partout ailleurs !

 

9 AUTRES VIDÉOS DANS LE BAS DE PAGE

DSC 0358Suite à l'immense succès de l'Équipe Canada en hockey balle à Bratislava en Slovakie en novembre dernier lors des premières compétitions mondiales de Hockey Balle, ou l'équipe canadienne avait remporté le championnat sous la direction de M. Daniel De Angelis. 

La COUPE BURROWS présentera les CHAMPIONNATS DU MONDE DE HOCKEY BALLE 3vs3 en 2016! https://www.coupeburrows.com/

C'est officiel! La WBHF (World Ball Hockey Federation) a retenu la candidature du Canada pour la présentation des 2ème championnats mondiaux 3vs3. Les championnats auront lieu du 20 au 24 septembre 2016 et seront présentés par la Coupe Burrows. De plus, la Classique Burrow's aura lieu sur les terrains extérieur du 23 au 25 septembre. Les glaces intérieures seront aussi installées pour le Championnat International.

Notre organisation est extrêmement fière d'avoir été sélectionnée. Nous savons que la Russie (Moscou) était finaliste pour l'obtention des championnats mais nous sommes convaincus que notre expérience à organiser des tournois d'envergure en plus de la qualité des installations que nous avons au Québec ont joués en notre faveur. 

Aussi, la Coupe Burrows jouit d'une très bonne réputation à l'internationale. Dans son dernier interview, le Vice Président Exécutif de la WBHF, Jaroslav Melisek, tenait des propos très flatteurs en disant que nous sommes présentement la meilleure organisation de hockey balle dans le monde. Il a aussi ajouté que c'était pour lui un honneur de travailler avec une organisation professionnelle comme la nôtre et qu'il était fière que la Coupe Burrows présente cet événement majeur. 

DSC 0348La présentation des championnats mondiaux devrait attiré l'attention des médias et offrir une vitrine exceptionnelle pour le hockey balle et ce, spécialement pour la version 3vs3. Nous croyons avoir tous les atouts pour attirer les délégations de partout à travers le monde et pour rendre cet événement mémorable.

Ce sera la première fois dans l'histoire du hockey balle que les russes, tchèques, slovaques, etc. débarqueront au Québec. Plusieurs puissances du hockey balle s'ajouteront à la compétition tels les Team USA, Team Italie, Team Greece, etc. Au total, une trentaine d'équipes (hommes, femmes, master (40 ans et +)) seront attendues et ce sera le plus gros tournoi de hockey balle international jamais organisé. 

Gagez qu'après les 1er championnats de Bratislava en 2015 et après avoir vu le calibre de jeu de nos québécois représentant Team Canada, champions du monde en titre, tous les pays seront mieux préparés et le tournoi sera très compétitif.

Lise Thériault
Ministre responsable
de Lanaudière

"Il s'agit d'un événement d'envergure mondiale représentant une très belle occasion d'accroître la visibilité de la région et de tout le Québec"

Nicolas Marceau
Député de Rousseau

"C'est avec enthousiame et fierté que j'accorde mon appui au Comité organisateur..."

Luc Thériault
Député de Montcalm

"Je tiens à apporter mon soutien à cette demande auprès de Patrimoine Canada, sachant toute l'importance que cet événement revêt pour la région de Lanaudière"

Danielle H. Allard
Préfète MRC Montcalm

"Nous sommes doublement fiers lorsque nous sommes complices d'une activité qui contribue à la vitalité de notre milieu de vie tout en faisant connaître notre MRC et notre région"

Georges Locas
Maire de St-Roch-de-l’Achigan

"En plus de faire connaître ce sport qui est en émergence à travers le monde, ce championnat permettra de faire véhiculer l'essence même de la mission que le Complexe sportif et ses promoteurs ses sont donnés, soit la réussite scolaire"

Richard Z Sirois
Directeur des communications
Championnat du monde
hockey-balle 2016

 

Simon Leblanc
Président - Coupe Burrows

"Pour une première fois dans l'histoire du hockey balle, la Russie, la République Tchèque, la Slovakie, l'Irlande, la Grèce, l'Italie, l'Espagne, les États-Unis et d'autres débarqueront au Québec"

Patrick Ducharme
Directeur général - Coupe Burrows

 

Benoit Ricard
Directeur général
Complexe JC Perreault

DSC 0351Il y a actuellement plus de 45000 joueurs de hockey dek au Québec et ce sport se pratique 12 mois par année. Il en coûte peu pour les parents qui veulent inscrire leurs jeunes à ce sport. Ceci permet à nos jeunes d’améliorer leur santé physique et cognitive selon plusieurs études et de briser l’isolement tout en leurs permettant de jouer au hockey dek.

De plus, les joueurs adultes et moins jeunes apprécient énormément le fait de jouer au hockey en pleine cours ou à l’intérieur sur des installations de qualité et surtout sécuritaire. Le Dek Hockey est un jeu spectaculaire, rapide et excellant pour le cardio. En résumé, le Dek Hockey nous permet de nous amuser, de socialiser et de garder la forme.

DSC 0358Les dirigeants de la Coupe Burrows sont maintenant reconnus partout sur la planète. En effet, ils sont maintenant membres du comité de la WBHF et en charge du développement du 3vs3 dans le monde. Le vice-présendent exécutif de la WBHF, M. Jaroslav Melisek, a déclaré que "la Coupe Burrows est la meilleure organisation de hockey balle au monde". D'ailleurs, la WBHF a retenu la candidature  de l'équipe Coupe Burrows pour la présentation des 2e championnats du monde 3vs3 qui auront lieu en septembre 2016. Il s'agit d'une très grande reconnaissance.

 

caucus complet 2015Maintenant que cela fait 24 mois que le gouvernement libéral de Philippe Couillard est au pouvoir, les députés(e) du parti Québécois de Lanaudière, Véronique Hivon, Nicolas Marceau, Mathieu Traversy et André Villeneuve, ont uni leurs voix pour dénoncer le piètre bilan de Philippe Couillard et de son équipe.

« En 2014, les libéraux promettaient essentiellement deux choses : être le gouvernement de l’économie, et devenir la formation politique la plus transparente et respectueuse de l’éthique de l’histoire. Or, force est de constater qu’ils ont totalement failli à ces deux tâches », constatent-ils, ajoutant que « le Parti libéral est plutôt devenu le parti de l’échec, autant sur le plan de l’économie que sur celui de l’éthique ».

« Les promesses de créer 250 000 emplois, de réduire le fardeau fiscal de la classe moyenne et des familles ont également été rompues. Deux ans plus tard, les Québécois sont en colère. Les reculs et les dérapages s’accumulent. Les récents événements aux odeurs de corruption prouvent que les libéraux n’ont pas changé du tout», estiment les député(e)s de Lanaudière.

Ils ajoutent : « En ce qui a trait à la défense des intérêts du Québec, l’inaction du gouvernement de Philippe Couillard fait énormément de tort. Dans le dossier Énergie Est par exemple, les libéraux sont immobiles et inaudibles. Nous pouvons aussi nous demander où logent les caquistes dans ce dossier».

Les membres du caucus lanaudois soulignent que les libéraux ont complètement largué les régions, insensibles à leur sort, avec le démantèlement, entre autres, des structures de concertation et de développement économique régional, des leviers importants qui ont disparu selon eux.

« Devant l’insensibilité du gouvernement quant aux effets des coupes, le cafouillage entourant la hausse de salaire des médecins au détriment des patients, alors que les familles payent toujours plus, l’acharnement à défendre l’indéfendable dans les dossiers d’éthique et l’incompétence économique de ce gouvernement, nous demandons : où est le premier ministre ? », s’interrogent les député(e)s.

« Philippe Couillard devrait se consacrer à la remise sur pieds du Québec. À quand un premier ministre des Québécois à Québec? Il y a urgence d’agir », de conclure les député(e)s lanaudois.

Signature fusionLa Coop Val-Nord annonce que ses membres ont voté favorablement à un projet de fusion avec La Coop Profid’Or à l’occasion d’une assemblée extraordinaire qui a eu lieu le 22 mars à Rouyn-Noranda. Les membres ont par le fait même entériné la date du 1er août 2016 comme date d’entrée effective de cette association.

« En tant que coopérative, notre objectif a toujours été d’assurer des services de qualité aux membres et d’opérer dans leur intérêt. C’est pourquoi le conseil d’administration est heureux que ces derniers aient suivi sa recommandation d’unir les forces de La Coop Val-Nord avec celles de La Coop Profid’Or. Il s’agit d’une bonne nouvelle pour notre clientèle qui sera encore desservie dans la région», a mentionné le président de La Coop Val-Nord, Pierre Beaudoin.

« Nous sommes très heureux d’accueillir La Coop Val-Nord au sein de notre coopérative. Nous veillerons à continuer d’assurer les services qui étaient offerts par La Coop Val-Nord à la communauté et à ses membres, en plus de leur faire bénéficier au maximum du modèle d’affaires coopératif », a soutenu le président de La Coop Profid’Or, Robert Perreault.

Cette fusion n’entraînera aucune fermeture de points de service. Par ailleurs, tous les emplois sont actuellement maintenus. La Coop Val-Nord tient à remercier ses membres pour leur participation à l’assemblée générale extraordinaire. Jusqu’au 1er août 2016, les contacts habituels (numéros de téléphone, personne-contact, etc.) demeurent inchangés.

À propos de La Coop Val-Nord
La Coop Val-Nord a comme mission de contribuer à la prospérité des producteurs agricoles en leur fournissant des produits et services de qualité aux meilleures conditions possible. La Coop Val-Nord compte 508 membres sociétaires ainsi que 1194 membres auxiliaires. La Coop Val-Nord génère un chiffre d’affaires de près de 22 millions de dollars et emploie 90 personnes.

À propos de La Coop Profid’Or
La Coop Profid’Or est une coopérative d’approvisionnement de la ferme regroupant 900 membres dans les régions de Lanaudière et des Basses-Laurentides. Elle compte aussi sur 160 employés, cinq quincailleries et plusieurs autres installations pour répondre aux besoins des producteurs agricoles et des citadins. Avec un chiffre d’affaires de 192 millions de dollars, nous sommes une des cinq plus grandes coopératives du réseau La Coop.
-

laitLors d’un point de presse, M. Gilbert Perreault, président des Producteurs de lait de Lanaudière a démontré l’important consensus de la filière agroalimentaire de la région et de ses partenaires pour exiger du gouvernement fédéral qu’il règle le problème des importations de lait diafiltré rapidement et une fois pour toutes. Cette problématique de contournement des contrôles frontaliers par l’importation sans limites et sans tarifs de concentrés protéiques liquides, appelé lait diafiltré, a pris des proportions très inquiétantes.

Le gouvernement a formellement reconnu l’existence du problème. En effet, La Terre de chez rapportait le 5 février dernier le contenu d’un courriel du bureau du ministre Lawrence MacAulay : « Nous sommes conscients des préoccupations de l’industrie concernant l’utilisation du lait diafiltré dans la fabrication du fromage. Selon les normes compositionnelles du fromage, il n’a jamais été dans les intentions que le lait diafiltré soit utilisé au lieu du lait. Nous travaillons afin d’assurer que les règles sont claires pour tous. Le Canada reconnaît l’importance de mesures de contrôle efficaces des importations et gère ses importations conformément à ses obligations en matière de commerce international », affirmait le ministre. Cette même déclaration avait été faite deux jours plus tôt lors d’une allocution du ministre devant les délégués des Producteurs laitiers du Canada. Malgré ces engagements répétés, aucune mesure concrète n’a encore été annoncée par le gouvernement deux mois plus tard.

« Cette brèche, si elle n’est pas colmatée, menace clairement la pérennité de notre politique agricole canadienne pour le secteur laitier. Le problème est connu des autorités gouvernementales depuis au moins deux ans, mais n’est toujours pas réglé. La solution au problème des importations de lait diafiltré est politique. Le gouvernement libéral a montré, dans plusieurs dossiers, qu’il est capable d’agir rapidement, il faut qu’il règle ce problème rapidement et une fois pour toutes! » a ajouté M. Perreault.

Cette brèche, si elle n’est pas colmatée, menace clairement la pérennité de notre politique agricole canadienne pour le secteur laitier

En effet, l’importation des produits laitiers au Canada est limitée par des tarifs douaniers, un contrôle essentiel au bon fonctionnement de la gestion de l’offre, le moyen par lequel les producteurs de lait établissent le meilleur équilibre possible entre l’offre et la demande de leurs produits et qui leur permet de tirer leur revenu entièrement du marché, sans subventions. Or, depuis la fin des années 90, des ingrédients laitiers entrent au pays sans tarifs en utilisant des failles du classement tarifaire pour contourner les limites d’importation. Le cas actuel le plus grave est celui des isolats de protéines laitières et du lait diafiltré, des concentrés de protéines laitières qui remplacent de plus en plus la protéine du lait frais canadien dans la fabrication de certains produits laitiers. On estime que les importations d’IPL atteindront 32 000 tonnes en 2015, causant un manque à gagner de plus de 200 millions de dollars aux producteurs.

« Ces produits sont choisis pour l’importation puisqu’ils permettent à la fois d’éviter les tarifs douaniers et par manque de cohérence entre l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) et l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA), ils permettent aussi d’éviter la limite d’utilisation prévue par les normes de composition des fromages au Canada », a insisté M. Perreault. Rappelons qu’en 2007, afin de limiter les dommages liés à l’importation de concentrés de protéines laitières et à la suite d’une grande mobilisation des producteurs laitiers, le gouvernement a mis en place des normes de composition des fromages. Ces normes établissent un pourcentage minimum de protéines (caséines) qui doivent provenir du lait dans le fromage et limitent l’ajout d’ingrédients laitiers tels les IPL pour compléter la recette de fabrication. Le problème semblait ainsi réglé jusqu’à l’arrivée du lait diafiltré, en 2013.
À la frontière, le lait diafiltré est classé comme ingrédient laitier (concentré de protéines laitières de plus de 85 % sur une base sèche) et exempté de tarifs. Une fois au Canada, l’ACIA le considère comme du lait et non comme ingrédient laitier dont l’ajout est plafonné dans les recettes de fromage.

« La production laitière est un secteur économique très important pour la région, soit 222 fermes, 1559 emplois directs et indirects, 76,6 millions $ de valeur de production et 7 usines », a déclaré Monsieur Perreault.

Fiche importations finales
-

csnLe Syndicat des travailleuses en service de garde de Lanaudière-CSN dénonce l’utilisation de l’argent des CPE fait par l’Association des employeurs des CPE de Lanaudière pour se faire représenter par deux firmes d’avocats pour le même service.

Depuis près d’un an, les directions des Centres de la petite enfance, membres de l’Association des employeurs des CPE de Lanaudière qui compte actuellement 10 CPE, soit les Petites Girouettes, Gamin Gamine, Tirelou, Boutchoux, Aux Portes du Matin, Boutons de Rose, Belle Bulle, Petits Fouineurs, Multi-Garde et Clin d’œil, sont représentés par deux firmes d’avocats. Une pour les relations de travail et les négociations dites locales et l’autre pour la négociation nationale. Dès le début, le Syndicat des travailleuses en service de garde de Lanaudière-CSN a dénoncé cette utilisation de l’argent des CPE à la responsable du dossier, Mme Cloutier, directrice du CPE Les Petites Girouettes, car plusieurs CPE étaient déjà en situation de précarité financière. Rappelons que l’Association des employeurs des CPE de Lanaudière ne représente que 10 des 150 CPE de l’Association patronale nationale des Centres de la petite enfance (APNCPE). Or, après un an de travaux, l’APNCPE s’est finalement retirée de la table nationale. En réaction, le syndicat dénonce à nouveau le fait que, pendant cette période d’incertitude face aux coupures dans les CPE, l’association des employeurs continue à se payer deux firmes d’avocat à même les coffres des CPE. « Tout ça se fait sur le dos de l’avenir de nos enfants » de dire Mme Lili Tremblay, présidente du syndicat.

La situation financière déjà précaire et fragilisée par la réduction de 3 % de la subvention annuelle octroyée par le ministère de la Famille du Québec pour l’année qui se termine, le sera d’avantage par l’ajout de coupures globales de l’ordre de 120 millions de dollars dans les services de garde. « Déjà, des CPE ont effectué des coupures dans les heures des éducatrices et dans l’alimentation » mentionne M. Luc Tremblay, trésorier du syndicat.

L’Association des employeurs des CPE de Lanaudière venait tout juste de renouveler le contrat de la première firme d’avocats quand elle a décidé d’adhérer, en plus, à l’APNCPE pour être présente à la négociation nationale. Maintenant que l’on sait que l’APNCPE n’est plus présente à la table de négociation nationale, on ne comprend pas pourquoi l’Association des employeurs des CPE de Lanaudière continuerait à maintenir son adhésion à l’APNCPE, qui elle aussi paie un cabinet d’avocats pour un service déjà couvert. « Les C.A. et les directions doivent agir de façon responsable avec l’argent qui leur est octroyé » d’ajouter la secrétaire du syndicat, Mme Caroline Doucet.

 

À propos du Syndicat des travailleuses en service de garde de Lanaudière-CSN

Le Syndicat des travailleuses en service de garde de Lanaudière - CSN représente près de 400 travailleuses et travailleurs de centres de la petite enfance et de garderies privées sur le territoire lanaudois.

 

À propos du Conseil central de Lanaudière-CSN

Le Conseil central de Lanaudière-CSN représente 13 000 membres dans les secteurs public et privé répartis en 89 syndicats.

2016 04 07 manifestation bureau Stéphane DionDemain (jeudi 7 avril) : On continue de rappeler la promesse du gouvernement fédéral de régler la problématique du lait diafiltré, devant les bureaux de Stéphane Dion, à Montréal. Départ en autobus 9h00 FUPAL(Joliette) 9h20 Restaurant Le Survenant (St-Esprit) Bienvenue à tous ! Réservez votre place: Nathalie Michaud 450 753-7486 p. 225

Table dirigeant AGA

Lors de l’assemblée générale annuelle, ayant eu lieu à St-Lin-Laurentides, les membres du conseil d’administration ont su démontrer la capacité de La Coop Profid’Or à réaliser une saine performance et une rentabilité dans le respect de ses membres, de ses partenaires et des valeurs propres au système coopératif.

Des suites d’une récente planification stratégique, nous entreprenons les prochains cinq ans ayant en main une nouvelle mission modernisée :

Fonds Coop relève agricoleIssue du milieu agricole et misant sur sa nature coopérative, Profid’Or s’engage à offrir un environnement d’affaires durable répondant aux ambitions de ses membres et partenaires

« Être un partenaire des ambitions de ses membres, guidera le travail de la coopérative à toujours répondre aux besoins des agriculteurs dans cette agriculture de plus en plus complexe et en changement. Seul nous allons plus vite, mais ensemble nous irons plus loin, » a déclaré le président de La Coop Profid’Or, Robert Perreault.

Nouveaux Administrateur 2016Avec cette évolution de l’agriculture, la coopérative annonce pour son exercice financier terminé le 30 novembre 2015 des ventes de l’ordre de 180 millions de dollars et un excédent d’exercice de 4,1 millions de dollars. Ces résultats ont permis à l’assemblée de voter une ristourne de 1 019 236 $. En plus de cette ristourne, du rachat de part et d’une ristourne de la filière porcine, les membres recevront plus de 1,5 millions de dollars.

« Bien sûr quelques ajustements s'avèrent nécessaires, mais dans l'ensemble nous avons pu constater que, globalement, l'essence même de la coopérative était toujours d'actualité. Nos membres sont au cœur de nos préoccupations et notre objectif demeure d’être une entreprise utile à la réalisation des ambitions de nos membres, » a mentionné le directeur général, André Langlois.

Faits saillants

25 millions de poussins ont été vendus et alimentés par la coopérative. À maturité, ces poussins ont représenté l’équivalent de la consommation annuelle de poulet de l’ensemble des habitants de l’Île de Montréal. L’équipe d’agriculture durable ont réalisé des plans agroenvironnementaux de fertilisation (PAEF) pour 32 000 hectares, ce qui représente 1,2 fois la superficie de l’Île de Laval. De plus, 563 000 personnes ont vu leur consommation annuelle de lait comblée par les 5 000 vaches laitières alimentées par La Coop Profid’Or.

Départ et nomination d’administrateurs

Le conseil d’administration a remercié chaleureusement monsieur Serge Chevrette, qui a décidé de ne pas renouveler son mandat, pour sa contribution au conseil d’administration et à l’avancement de la coopérative. Monsieur Chevrette quitte le conseil d’administration de la coopérative après avoir complété 10 années à titre d’administrateur. Avec le départ de monsieur Chevrette du territoire 4 (Nord de Lanaudière), un nouvel administrateur a été élu afin de le remplacer. Il s’agit de monsieur Sébastien Maheux de la Ferme Mileau de St-Ambroise. Monsieur Maheux était l’administrateur relève de la coopérative. Avec cette fin de mandat, une administratrice-relève a été élue. Il s’agit de Madame Isabelle Bastien-Barrette de la Ferme Bœuf Lanaudière 2014 de Ste-Élisabeth. Le conseil d’administration souhaite la bienvenue à madame Bastien-Barrette et offre ses félicitations à monsieur Maheux.

Relève agricole

Que serait l’agriculture sans une relève désirant prendre les rênes de nos entreprises. Cet enjeu est en tout temps présent dans nos réflexions. C’est pourquoi notre coopérative se fait un devoir de contribuer à la remise de bourses d’études agricoles au Cégep régional de Lanaudière et au Centre de formation agricole de Mirabel. De plus, nous offrons un Programme d’aide à la relève agricole qui consiste à un prêt de 10 000 $, sans intérêt et remboursable sur cinq ans. Enfin, nous participons, conjointement avec La Coop fédérée, au Fonds coopératif d’aide à la relève agricole. Cette année, nous avons remis, à six jeunes de la région, la somme de 22 829 $. Depuis les débuts de ce fonds d’aide, 194 453 $ ont été distribués à 26 agriculteurs.

Conférence

Ce que le consommateur veut, Dieu le veut?

Élevé dans le respect du bien-être animal, local, bio, sans antibiotique, salubre, bon, rapide à cuisiner... et pas cher. La liste des demandes des consommateurs s’allonge! Comment ces exigences se traduisent pour l’industrie agroalimentaire? Quelles pratiques doivent adopter les producteurs et les transformateurs? Quels rôles les chaînes de restauration rapide, la grande distribution et les détaillants ont-ils à jouer dans cette dynamique? Cette conférence vise à faire le point Sur cette ère « d’alimentation consciente ». On y explique, entre autres, comment des systèmes de contrôle et des exercices de reddition de compte se mettent en place. Bref, les pratiques d’affaires s’adaptent.

À propos de La Coop Profid’Or

La Coop Profid’Or est une coopérative offrant des services agricoles depuis 1912. Avec un chiffre d’affaires de 180 millions de dollars, nous répondons aux besoins des producteurs de Lanaudière et des Basses-Laurentides. Avec l’aide de nos 160 employés, nous offrons des services dans 11 places d’affaires, dont 5 quincailleries BMR situées à Joliette, L’Assomption, Saint-Jacques, Saint-Lin-Laurentides et Saint-Benoît-de-Mirabel. Nous possédons aussi une boutique équestre, un centre de petits moteurs et une station-service. 872 fermes sont membres propriétaires de La Coop Profid’Or et 1214 particuliers sont membres partenaires.

Programme aide relève agricole

 MENTIONS LÉGALES

Le droit à l'image des personnes physiques
La reproduction de l'image d'un groupe ou d'une scène de rue dans un lieu public est permise, sans besoin de solliciter le consentement de chaque personne photographiée. On considère que l'image ne porte pas atteinte à la vie privée car la personne se trouvant dans un lieu public a consenti à être exposée aux regards des autres.

Tous droits réservés : photos et vidéos
Vous êtes invités à partager les images et les vidéos de La Plume Libre Montcalm, par contre vous devez obtenir une autorisation écrite de notre part pour toute utilisation commerciale ou pour toute manipulation de vidéo.

Merci
L'Équipe de Plume Libre Montcalm