gestion2

Aperçu de de la foule à Ottawa - gestion2
Le jeudi 2 juin, deux autobus regroupant une centaine de producteurs agricoles de Lanaudière se sont dirigés vers la colline parlementaire à Ottawa pour démontrer l’importance de la gestion de l’offre sur l’avenir de leurs entreprises et demander au gouvernement d’agir pour corriger les diverses lacunes de gestion des frontières qui minent l’efficacité de leur modèle depuis maintenant quelques années.

Depuis lundi, un convoi de tracteurs a sillonné les routes du Québec en direction d’Ottawa dans le but de participer à ce grand rassemblement lors duquel plus de 2 500 producteurs étaient attendus. Dans Lanaudière, M. François Brien, producteur laitier à St-Roch Ouest, a pris le volant le mercredi 1er juin au matin, pour joindre le convoi provincial, et ainsi parcourir plus de 200 km en tracteur jusqu’à la capitale fédérale.

gestion1

Conférence de presse le 2 juin 2016 à la Fédération de l’UPA de Lanaudière et départ des manifestants vers Ottawa. En avant plan : M. André Villeneuve, député de Berthier faisait partie du voyage et M. Gilbert Perreault, président des Producteurs de lait de Lanaudière. - gestion1
Cet important rassemblement national avait pour but de demander au gouvernement fédéral des poser des gestes concrets dans le dossier du lait diafiltré et de réclamer également la confirmation que les producteurs recevront une compensation pour les dommages annuels d’environ 400 millions de dollars que leur causera à terme l’entrée en vigueur des ententes de libre-échange du Partenariat transpacifique (PTP) et de l’Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’Union européenne.

Les producteurs laitiers canadiens ont perdu quelque 220 M$ de revenus en raison des importations de lait diafiltré.

« Le gouvernement canadien doit comprendre que des milliers d’entreprises agricoles sont à bout de souffle à cause des pertes encaissées. En 2015, les producteurs laitiers canadiens ont perdu quelque 220 M$ de revenus en raison des importations de lait diafiltré, ce qui représente une perte moyenne de 20 000 $ par entreprise. Lorsqu’on combine ces pertes financières aux impacts qu’auront les ententes commerciales avec l’Europe et les pays du PTP, cela représente plus que le revenu que nous dégageons de nos fermes pour faire vivre nos familles.», a déclaré M. Gilbert Perreault, président des Producteurs de lait de Lanaudière.

Rappelons que, pour Lanaudière, on compte 206 fermes laitières qui permettent de créer 1 800 emplois (directs, indirects et induits). Les fermes laitières du Québec sont à la source de quelque 83 000 emplois (directs, indirects et induits), pour l’ensemble de la filière, et contribuent à la hauteur de 6.2 milliards de dollars au produit intérieur brut (PIB) canadien. Finalement, la production laitière et la transformation entraînent des retombées fiscales totales de 1,30 milliard de dollars aux différents paliers de gouvernements.

Photos et vidéos : Véronique Mathieu

 MENTIONS LÉGALES

Le droit à l'image des personnes physiques
La reproduction de l'image d'un groupe ou d'une scène de rue dans un lieu public est permise, sans besoin de solliciter le consentement de chaque personne photographiée. On considère que l'image ne porte pas atteinte à la vie privée car la personne se trouvant dans un lieu public a consenti à être exposée aux regards des autres.

Tous droits réservés : photos et vidéos
Vous êtes invités à partager les images et les vidéos de La Plume Libre Montcalm, par contre vous devez obtenir une autorisation écrite de notre part pour toute utilisation commerciale ou pour toute manipulation de vidéo.

Merci
L'Équipe de Plume Libre Montcalm